Le saviez-vous ?

Depuis le 30 mars 2015, date la signature de l’accord à Rosario, l’Argentine et la France ont un devoir de reconnaissance mutuelle des diplômes remis de chaque côté de l’Atlantique.
La signature de cet accord le mois dernier est porteuse d’espoir pour les étudiants et futurs professionnels français désireux de s’installer temporairement ou définitivement en Argentine, et donc également pour leurs confrères argentins voulant faire le chemin inverse!

Ambassade de France à Buenos Aires – Source Wikipedia

Des relations diplomatiques au top !

En effet, comme le rappelle le site de l’Ambassade de France en Argentine, cet accord va encore améliorer les relations diplomatiques entre les établissements scolaires français et argentins, entre lesquels le nombre d’accords bilatéraux de coopération (via des échanges universitaires, notamment) ne cesse d’augmenter!

Cet événement, intervenu quelques jours seulement après la confirmation de la hausse du quota de PVT (Permis Vacances Travail) à pourvoir (passant de 500 à 700 pour l’année 2015) pour les ressortissants français, est encore une preuve (s’il en fallait) que les relations diplomatiques Franco-Argentines sont au beau fixe !

C’est pas fini!

Ce qui résulte aussi de cette rencontre, c’est la promesse commune de représentants présents lors de la signature que d’autres mesures étaient à prévoir dans un futur proche.

« Tant Elisabeth Crépon, Directrice de l’ENSTA et Vice-présidente de la CDEFI, que Jean Peeters, Président de l’Universitaire de Bretagne-Sud et Vice-président de la CPU, ont souligné dans leurs interventions que cette signature était une étape essentielle dans la coopération universitaire et un point de départ pour des relations plus ambitieuses encore »

Affaire à suivre donc !

Pour les plus curieux d’entre vous, sachez qu’il vous est possible de lire l’accord signé ICI


Plus d’articles : 

Un accord de coopération pour l’apprentissage du français en Argentine

Accord « Vacances et Travail » France-Argentine

Ambassades des pays Francophones à Buenos Aires