Vous souhaitez acquérir un bien immobilier en Argentine mais vous ne savez pas par où commencer ? Argentine Info vous donne toutes les informations et clés nécessaires pour un achat réussi!

Photo- Source: vincent ☆desjardins

Faîtes appel à une agence

Il est recommandable de faire appel à une agence pour vous accompagner tout au long de votre opération immobilière. Cela vous évitera d’éventuelles contrariétés pouvant survenir si vous faîtes affaire avec un particulier.

Entourez-vous de personnes de confiance, c’est primordial lors de ce type d’achat et surtout si vous êtes étrangers. Faîtes jouer votre réseau notamment lors du choix de l’agence immobilière et de votre futur notaire, privilégiez une société crédible dans le domaine de l’immobilier et un notaire ayant déjà travaillé avec des amis à vous par exemple.

Des barrières légales en tant qu’étranger?

Sachez qu’en tant qu’étranger vous n’avez pas de restrictions pour devenir propriétaire d’un bien immobilier en Argentine. Acheteur individuel ou représentant d’une société rien ne vous empêche d’acquérir des biens immobiliers, terrains et propriétés. Attention cependant si vous souhaitez vendre ou effectuer une transaction vous devrez répondre à des impératifs fiscaux auprès de l’AFIP (Administration des Revenus Publics). Il est préférable de faire appel à une tierce personne – un agent reconnu et enregistré à l’AFIP – qui vous représentera en cas de problèmes légaux et fiscaux.

Les démarches de l’achat

> L’offre d’achat (la reserva)

Une fois votre bien sélectionné faîtes une offre d’achat (la reserva) de cette manière vous « stoppez » l’achat et le vendeur ne pourra plus proposer ou vendre son bien à une autre partie.

3 choix s’offrent au vendeur: accepter l’offre, refuser ou proposer un compromis de vente. Une fois un accord trouvé avec le vendeur vous pourrez envisager la signature du contrat de l’achat du bien en question.

> Le contrat de vente et d’achat (el boleto de compra venta)

Il engage le vendeur à transférer son bien à l’acheteur à une date donnée. L’acheteur lui accepte de commencer le paiement du bien. Au moment de la signature il va en effet verser une partie de la somme, en général cette somme tourne autour de 30 à 50% de la valeur totale du bien. Ce contrat ne fait pas état du transfert en lui-même mais de l’engagement des deux parties, en cas de désistement de l’un des parties ils ont ainsi la possibilité d’un recours légal.

> Le Titre de propriété (la escritura)

Il correspond à l’acte de cession du bien, à la signature l’acheteur devra verser la somme restante du bien. Avant de conclure la cession le notaire s’assure qu’aucune dette ne pèse sur votre bien et envoie le dossier de transaction au trésor argentin.

Les droits de propriétés vous sont transférés après la signature du Titre de propriété.

Vous voilà heureux propriétaire!