En 2011 il s’est vendu quasiment deux millions de vélos à travers tout le pays, un record puisque c’est le triple par rapport à 2002. Rapide, économique et écologique, voilà les raisons d’achats des nouveaux usagers du deux roues !

Photo – Source: blmurch

Désormais, il n’est pas rare d’attendre un Argentin se plaindre des heures de bouchons, de la pollution et des bruits de klaxon. D’où ce nouveau engouement pour le vélo ! La technologie s’est emparée des deux roues, plus légers, pratiques et économiques il s’en est vendu 650 000 en 2002 contre 1.86 millions en 2011 (d’après la Chambre du Commerce argentine). Alors que l’on comptait 1.83 millions de ventes de voitures.

Les femmes utilisent plus le vélo que les hommes.

En effet, il ressort de cette étude que 75% des utilisateurs sont des femmes. Elles l’utilisent plus dans le but de se balader et de se relaxer. Seulement, elles se plaignent du manque d’espaces prévus à cet effet car le week end les « guarderias » de vélos sont hors d’usage et les quelques arbres sont souvent pris d’assaut.

Des avantages, des avantages…

Rapidité

Il a été démontré qu’un trajet prévu à 8h50 du matin depuis le Parque Centenario jusqu’à la Plaza de Mayo prend environs 26 minutes en vélo, 40 en bus et 41 en voiture.

Respect de l’environnement

On ne vous l’a jamais assez dit mais le meilleur outils pour se déplacer reste une bonne paire de jambes et de l’énergie !

Economie

Eh oui, cela revient toujours moins cher de pédaler que d’aller à la pompe à essence.

Et sachez que plus de 107 entreprises argentines et 8 universités se sont engagées à promouvoir l’usage du vélo ! Quant à la capitale porteña, elle propose une multitude de « bicicleteadas » comprenez « balades à vélo », la location de vélos et de nombreux rassemblements dominicaux. Consultez la page Buenos Aires, mejor en bici.

On ne vous le dira jamais assez, pensez au casque… surtout à Buenos Aires !