Avec 36 stades d’une capacité d’au moins 10 000 spectateurs, Buenos Aires est bel et bien la capitale concentrant le plus de stades de foot au monde. Un chiffre qui n’est guère étonnant étant donné l’engouement incroyable et unique au monde des Argentins pour le football. Plus qu’une passion, c’est une véritable religion !

Stade de la Bombonera – Wikimedia

UNE PASSION NATIONALE POUR LE FOOTBALL

Difficile de trouver dans le monde une ville où on aime davantage le football. Buenos Aires est en effet LA capitale mondiale  du ballon rond. Ici, on aime aussi bien regarder que jouer au foot, les porteños vont au moins jouer une fois par semaine avec leurs amis en moyenne, qu’ils soient jeunes ou vieux, bons joueurs ou débutants. En effet, les « canchas » de football à 5 ou à 11 font fureur dans la ville et de nombreux argentins s’y retrouvent jusque tard dans la soirée pour un petit match entre amis.

La soirée se poursuit ensuite autour d’une bonne pizza, ou d’un traditionnel asado (barbecue), autre passion nationale des Argentins. On compte pas moins de 412 terrains de football à Buenos Aires, qu’il est possible de louer pour aller se dépenser et s’amuser entre amis. Et c’est sans compter les  nombreux stades de la capitale porteña !

36 STADES DANS LE GRAND BUENOS AIRES.

Parmi les 36 stades de football de Buenos Aires et sa périphérie, il y a tout d’abord les 3 gigantismes stades de plus de 50 000 places. Celui de River Plate (61 688 spectateurs), celui d’Independiente (52 415) et celui de Racing de Avellaneda (51 389). La ville compte également six stades d’une capacité de 40 000 à 50 000 spectateurs, donc le fameux stade de la Bombonera (49 000). On retrouvera aussi six stades de 30 000 à 40 000 ainsi que huit de 20 000 à 30 000.

Enfin 14 stades de 10 000 à 20 000 places se trouvent dans la ville et sa périphérie. En effet, même les petits clubs de quatrième division disposent de leur propre stade. Par exemple, le club de San Miguel (4ème division) joue dans son stade de 10 000 places pour pouvoir accueillir tous ses supporters ! En matière de stades avec de telles capacités d’accueil, la métropole argentine devance donc toutes les autres villes du monde ! En effet, les villes de Sao Paulo compte (seulement) 15 stades comparables, Londres (12), Río de Janeiro (9) et Madrid (5).

Le plus grand stade de la ville : estadio monumental – Wikipedia

POURQUOI AUTANT DE STADES ?

Première explication possible : la tradition britannique selon laquelle chaque club devait avoir son propre stade s’est maintenue à Buenos Aires, selon Julio Frydenberg, professeur à l’Université de Buenos Aires et auteur de Historia social del fútbol. Dans les autres pays, toutes les équipes d’une même ville jouent au stade municipal. Ici, les clubs se sont battus pour obtenir leur propre terrain afin de construire des tribunes avec l’aide de volontaires, voisins et mécènes. Début 20ème, les hommes avaient quasiment l’obligation de jouer à l’Armée, à la paroisse, au bureau… etc. Dans les années 40, il y eut même une « obligation d’aller au terrain ». Aujourd’hui, il n’ y a plus de contrainte sociale, mais les traditions se sont beaucoup maintenues.

De passage à Buenos Aires, sautez sur l’occasion si vous avez l’opportunité de voir un match ! L’ambiance y est incroyable !


Vous avez aimé cet article? A lire sur le même sujet