La ville de Buenos Aires est connue pour ses nombreux quartiers où l’art et les couleurs sont omniprésents. De l’ultra-touristique caminito du quartier de La Boca, au street art de Palermo en passant par les peintures murales du métro… Bref, les exemples sont nombreux ! Et c’est d’ailleurs une des raisons pour lesquelles Buenos Aires est une ville si agréable à vivre ! Dans la lignée de ces exemples, aujourd’hui nous vous parlons de la Calle Lanín !

Calle Lanín

Calle Lanín- Photo : Wikipédia

Présentation générale de la Calle Lanín

La Calle Lanín est située dans le quartier de Barracas, dans Buenos Aires. Elle commence à la rue Brandsen 2100 et se termine à l’avenue Suárez, 2001. Avant, elle s’appelait « Pasaje Silva ». D’ailleurs l’origine de ce nom était inconnue. Finalement, son nom changea en 1904  pour Lanín. Ce nom fait référence au volcan du même nom, en Patagonie du Nord.

Cette rue, petite et étroite, a la particularité d’être une permanente œuvre d’art urbaine, grâce à un concept et à une réalisation de l’artiste plasticien Marino Santa María. Le projet fut lancé le 19 Avril 2001 et consista à peindre en couleurs 35 devantures d’habitations avec des formes verticales, horizontales et ondulées, prenant en compte les styles antérieurs des maisons.

Calle Lanín

Calle Lanín- Photo : Wikipédia

Une exposition permanente

C’est donc L’artiste Marino Santa María qui eu en premier l’idée de peindre les devantures de maisons. D’ailleurs il n’est absolument pas étonnant que ca soit lui ! En effet il vit dans cette rue, qui abrite également son atelier. Il réalisa son œuvre avec l’aide d’autres collègues. Le projet réussit grâce à de nombreuses aides et accords, notamment avec la Fundación del Banco Ciudad de Buenos Aires, la Secretaría de Cultura de la ciudad, l’entreprise de peinture Alba S.A., la Organización de Estados Iberoamericanos para la Educación, la Ciencia y la Cultura, l’Unesco, et la Corporación Buenos Aires Sur.

Les devantures ont été peintes de manière à être cohérent avec le style architectural de chaque maison. Les habitants de cette rue ont soutenu cette initiative. Certains allant même jusqu’à participer au projet.

Calle Lanín

Calle Lanín- Photo : Wikipédia

Témoignage

Marino Santa María, 19 Avril 2001

« L’objectif n’est pas de transformer la rue en un musée, ni de la rendre piétonne, comme celle du Caminito (La Boca). Le mieux serait qu’on ne perde pas le rythme que nous avons d’aujourd’hui pour que l’art cohabite vraiment avec la vie quotidienne. L’ public n’a pas à avoir une « fonction », il est seulement là pour être à la portée des gens qui ne vont pas dans les musées. »

Vous êtes de passage à Buenos Aires ? Vous y vivez ? Courrez découvrir cette rue aux mille couleurs !


Cet article vous a plu ? Consultez également :