La littérature argentine est connue à travers le monde entier. La ville de Buenos Aires fut même nommée capitale mondiale du livre en 2011 par l’UNESCO. Voici un petit échantillon d’écrivains et poètes argentins, de quoi réviser vos classiques !

Source :  TheAlieness GiselaGiardino

José Hernández : le poète argentin

Né en 1834 à San Martín dans la province de Buenos Aires, José Hernández est aujourd’hui considéré comme l’un des poètes majeurs en Argentine. Son inspiration, il la trouva au contact des Gauchos auprès de qui il passa toute son enfance, il défendit leur cause tout au long de sa vie.

À partir de 1852, il plaide contre le pouvoir trop centralisé de la capitale négligeant la cause de Gauchos. Il participe à la rébellion de ceux-ci en 1871 dont la défaite le força à partir en exil pendant 3 ans.

Parmi tous les moyens utilisés dans sa lutte, ce sont les poèmes qu’il écrivit qui eurent le plus de résonnance. En particulier le poème Martín Fierro, aujourd’hui considéré comme un classique dans toute l’Argentine. À tel point que le 10 novembre, date de sa naissance, les Argentins fêtent le día de la tradición en hommage aux traditions gauchos.

Domingo Faustino Sarmiento : l’écrivain politique

Le 7ème Président de la Nation Argentine, fut aussi un brillant écrivain qui eut beaucoup d’influence dans le monde de la littérature.  Il faisait en effet partie d’un groupe d’hommes de lettres appelé « génération de 1837 ». Ses domaines de prédilections furent la politique et l’histoire et il défendit corps et âmes l’instruction publique en Argentine, profitant de son mandat pour instaurer un nouveau système éducatif.

À partir de 1826, la guerre civile éclate, Sarmiento fut contraint plusieurs fois à l’exil au Chili au cours duquel il rédigea bons nombres de ses oeuvres. Sa première grande oeuvre est Facundo, un livre qui décrit et analyse le mode de vie des argentins et autres peuples en Amérique Latine, qui appelle au progrès et qui étudie les relations et influences des européens en Argentine. La seconde est Souvenirs de Province, une oeuvre autobiographique.

Jorge Luis Borges : l’incontournable du XXème siècle

Né à Buenos Aires en août 1899 et mort en 1986, Borges est l’un des écrivains argentins les plus connus à travers le monde. Son style d’écriture se rapproche de la poésie et a toujours un aspect fantastique, l’écrivain rejetant le rationnel. Il parle d’illusions, d’infini, du temps, inévitable et destructeur et questionne l’existence humaine. Il nous propose de voir les choses différemment, d’une manière qui vous ouvre l’esprit.

Parmi la longue liste de ses oeuvres on peut citer par exemple Fictions (1944), un recueil de nouvelles fantastiques mais d’un nouveau genre que Borges lui même aurait créé, la « philosophie-fiction », Le livre des êtres imaginaires (1967) ou encore Eloge de l’ombre (1969).

Allez, rendez-vous dans votre librairie pour découvrir ou redécouvrir ses auteurs qui ont forgé l’histoire de la littérature argentine !