L’équipe d‘Argentine-Info est partie à la rencontre de Morena, membre de Dame tu Mano, une association venant en aide aux enfants de la banlieue de Buenos Aires, à Boulogne sur mer. L’association propose des activités éducatives et ludiques pour ces enfants issus de milieux défavorisés, loin de la violence ou de la drogue présentes dans leur environnement familial. Morena, une italienne passionnée par la culture française, maniant aussi bien l’espagnol que le français ou l’italien, nous explique plus en détail l’organisation de Dame tu mano !

Dale Tu Mano

Dale Tu Mano – Photo : Facebook

Bonjour Morena! Est-ce que vous pouvez nous présenter l’association Dame tu mano ?

Dame tu mano est une association qui a été montée par un groupe d’amis français en 1994 dans le but d’apporter un soutien éducatif et financier aux enfants de la périphérie de Buenos Aires.  Aujourd’hui, il y a à la fois un jardin d’enfants qui fonctionne toute la semaine et un refuge, qui lui, n’est ouvert que le samedi pour accueillir les enfants venant de milieux défavorisés. Il y a aujourd’hui environ 25 enfants inscrits au jardin d’enfants et nous apportons notre aide le samedi à environ 40 enfants, qui sont âgés de 5 à 14 ans. Personnellement, cela fait deux ans que je suis membre de Dame tu mano et je suis chargée avec 3 autres personnes, d’organiser différents événements tout au long de l’année pour récolter des fonds.

Justement, quel type d’événements organisez-vous ?

J’organise 4 événements par an : un grand déjeuner solidaire, une exposition d’Art, une Feria Americana (braderie) et un marché de Noël. Le 12 Novembre par exemple, nous organisons la Feria Americana où l’on revend des cadeaux récoltés à droite à gauche pour seulement quelques pesos à des personnes dans le besoin.  Il y a ensuite des événements plus ponctuels, par exemple on a organisé une fois un concert à l’Ambassade de France. Nous avons notamment le soutien de Buenos Aires Accueil qui est une association chargée d’accueillir les Francophones dans leur pays d’accueil. Cette association organise un café de quartier  tous les mois et propose des visites de Buenos Aires pour les Français fraîchement débarqués.  Beaucoup de personnes extérieures à Buenos Aires Accueil apportent également leur aide concernant l’organisation de nos événements !

Concrètement, comment est-ce que vous aidez les enfants ?

Les 4 personnes qui travaillent à Dame tu Mano ne travaillent pas directement avec les enfants. Au départ les organisateurs aidaient directement les enfants, maintenant le jardin d’enfant et le refuge sont autonomes et sont gérés par d’autres personnes. Les enfants de la maternelle sont éduqués par des enseignants payés par l’Etat et le refuge est géré à la fois par des volontaires et par l’Eglise. Au refuge, on distribue à la fois de la nourriture et des petits cadeaux pour les enfants, et on leur donne de l’argent pour leur quotidien.

Dale Tu Mano

Dale Tu Mano – Photo : Facebook

Qu’est-ce qui fait qu’aujourd’hui vous êtes en Argentine ? Pourriez-vous revenir sur votre parcours ?

Je suis née en Italie, dans la région de Venise. J’ai une vie d’expatriée, je suis habituée à changer régulièrement de pays. Je suis arrivée à Buenos Aires il y a 4 ans, avant j’avais passé 20 ans en Afrique (au Sénegal, au Mozambique, en Guinée et au Soudan) et 4 ans au Pérou. Quand je suis arrivée, je cherchais une occupation pendant mon temps libre, j’ai donc demandé conseil aux personnes de Buenos Aires accueil,  qui  sont rapidement devenu des amis et m’ont dirigée vers Dame tu Mano.

Est-ce que vous avez des projets pour la suite ?

Pour l’instant nos événements fonctionnent plutôt bien et nous n’avons pas besoin de beaucoup plus d’argent pour aider les enfants. Mais si l’on voit que les événements ne rapportent pas assez, on les adaptera pour en recréer d’autres en fonction des circonstances. En ce moment avec les élections, les Argentins sont très incertains concernant leur avenir et leurs finances, les gens ont moins tendance à donner. Nous verrons bien comment la situation évolue par la suite !

Merci beaucoup Morena et bonne continuation !


Cet article vous a plu ? A lire sur le même sujet :

Los Pibes del Playón : une association pour les jeunes du quartier de la Boca
Buenos Aires contre le gaspillage alimentaire
Entreprenariat social et solidaire : découvrez vite le CAPEC !