En vous baladant dans les rues des grandes villes d’Argentine, vous avez sûrement pu observer à de nombreuses reprises à côté de monuments, dans des restaurants, aux balcons des appartements : le drapeau argentin. Vous le voyez mais ne savez ce que signifie l’emblématique soleil au centre de celui-ci ou même pourquoi les couleurs bleu et blanc ? Argentine-info vous dévoile aujourd’hui tous les secrets du drapeau argentin !

Drapeau argentin

Drapeau argentin – Photo : Wikimédia

Histoire

Le drapeau argentin, conçut par le général Manuel Belgrano en 1812, est constitué de deux bandes bleu ciel horizontales séparées d’une bande blanche. Au centre du drapeau, se trouve un soleil doré, le Sol de Mayo (Soleil de mai), rappelant le dieu du soleil Inca, Inti.

La légende voudrait que le Manuel Belgrano créa ce drapeau en 1812 en regardant le soleil devant les côtes du Paraná, depuis la ville de Rosario.

Une explication plus réaliste est que, comme beaucoup d’autres pays d’Amérique Latine et anciennes colonies espagnoles, l’Argentine était contre l’invasion de l’Espagne par Napoléon. Pour montrer leur solidarité avec l’Espagne, il a été décidé d’utiliser les couleurs des Bourbons, famille à laquelle appartient le roi d’Espagne. Un soleil a été ajouté en son centre, faisant référence au dieu Inca. Ce soleil a une particularité, un rayon sur 2 est droit, et un rayon sur 2 est ondulé. Les rayons droits font penser à sa représentation européenne, tandis que les rayons ondulés, font penser à la traditionnelle représentation des Incas.

Les couleurs du drapeau argentin ont aussi une signification politique : elles rappellent les couleurs de la cocarde que portaient les opposants au régime colonial. Le “Soleil de mai” au centre symbolise la nouvelle ère dans laquelle est entré le pays après son indépendance.

Le drapeau varie selon chaque région d’Argentine, car chaque province y place ses propres symboles à la place du soleil inca. Le drapeau a fait l’objet de différents hymnes et hommages dans lesquels sont célébrés l’Argentine et ses valeurs.

Le Général

Le Général Belgrano est un des personnages clés de l’indépendance argentine.

Il fait des études de droit en Espagne mais poussé par son engagement pour l’indépendance, il entreprend une carrière militaire dès 1806 (où il terminera « Général »).

Il est alors un des principaux acteurs de l’insurrection de 1810 qui devint la Révolution de Mai. Il devient par la suite un des leaders de la guerre d’Indépendance argentine et remporte d’importantes victoires comme à Tucumán et à Salta en 1812 et 1813 qui préservèrent l’indépendance argentine de la contre-offensive royaliste.

Il est une des personnes emblématiques et est extrêmement respecté en Argentine, son nom a été donné à de nombreux lieux et édifices.

Les édifices en honneur au drapeau

Pour fêter dignement les couleurs de l’Argentine, 2 monuments sont incontournables :

Le monument du drapeau est une construction symbolique de la ville de Rosario. Il est situé dans le parc national, à l’endroit exact où le général Manuel Belgrano a hissé pour la première fois le drapeau de l’Argentine, le 27 Février 1812.

Plaza de Mayo, en face de la Casa Rosada (siège du gouvernement) se situe la statue équestre de Manuel Belgrano où des célébrations et cérémonies auront lieu en l’hommage de ce personnage qui tient une place importance dans le cœur des argentins.

Une base commune pour l’Amérique latine

De nombreux drapeaux de l’Amérique Latine ressemblent aussi au drapeau argentin : en effet, les Provinces unies d’Amérique centrale (République fédérale d’Amérique centrale qui exista de juillet 1823 à 1839) le reprirent en remplaçant le soleil par un autre symbole de liberté (le bonnet phrygien). Depuis, les pays issus de la disparition de cet État fédéral – hormis le Costa Rica – ont conservé un drapeau de ce type. On retrouve ainsi les trois bandes horizontales bleu-blanc-bleu au Salvador, à Honduras et au Nicaragua ; seul le motif central et les nuances de bleus varient.

Le drapeau argentin n’a désormais plus de secrets pour vous !


Cet article vous a plu? Vous aimeriez aussi…