L’équipe d’Argentine-Info est partie à la rencontre de Mariano Mungo, co-créateur en compagnie de sa compagne Erica Ontivero, de Pachula Cerámica. Ces deux jeunes argentins nous offrent des produits esthétiques et de qualité. Rencontre avec ces deux artistes dans leur atelier de la capitale !

Pachula Cerámica Photo : Pachula Cerámica

Pouvez-vous vous présenter et présenter ce que vous faites ?

Bien, nous sommes Pachula Cerámica, je m’appelle Mariano et voila ma femme Erica. Nous avons lancé ce projet il y a près de 2 ans maintenant. Nous avons commencé par faire ce que l’on appelle la cerámica gres, faite à partir d’une pâte plus résistente, plus dure et plus imperméable que la céramique normale. Et depuis nous nous sommes aussi mis à créer des pots de fleurs en céramique normale. Nous avons également crée notre page facebook, Pachula Cerámica.

Que représente les dessins sur vos oeuvres ?

Généralement, nous dessinons des petits chats, des ours ou des koalas. Nous avons différents designs, tous plus colorés les uns que les autres. Ce que nous voulons c’est que les gens aient un petit et joli pot à poser dans leur maison ou appartement. Avec nos produits, les gens peuvent avoir sur leur étagère un objet de style.

Je crois que ce genre d’objet est également fait pour la ville, plus que tout. Certes principalement pour les maisons, mais pour la ville aussi car c’est un petit objet de style, et coloré qui réchauffe les coeurs et l’atmosphère.

MarianoPhoto : Pachula Cerámica

Et comment fonctionne votre affaire jusqu’à présent Mariano ?

L’affaire marche bien. Nous ne pouvons pas encore vivre totalement de Pachula Cerámica mais une grande partie de nos revenus proviennent de ce projet. Ce que nous faisons c’est que nous envoyons beaucoup de pots à l’intérieur du pays, bien plus qu’à la capitale. Les gens nous contactent et nous font des commandes par la page facebook.

Quels sont vos principaux consommateurs ?  Y a-t-il un type spécifique de consommateur ?

Oui en effet. Les femmes de 20 à 50 ans. Surtout les femmes oui, plus que tout ! Les hommes aussi mais beaucoup moins. Beaucoup de femmes aiment nos designs car ils sont à la mode et font bon genre dans leur maison. Les femmes sont amatrices de ce type de produits.

Quand vous etes vous rendus compte que vous vouliez faire de la céramique votre métier ?

J’ai eu la chance d’aller au lycée. Au lycée j’ai donc choisi de suivre une formation en céramique. Quand j’eut terminé, j’ai fait un an de professionalisation en céramique. Puis le temps est passé et j’ai rencontré Erica, elle ne savait pas quoi faire alors je lui ai dit : « Pourquoi n’essaierais-tu pas la formation en céramique dans l’école où j’étais ? ». C’est ce qu’elle a fait et elle a adoré.

Puis nous nous sommes dit qu’il fallait acheter un four, qu’il fallait essayer et nous amménager un petit atelier pour nous lancer. Et voila, peu à peu, nous avons acheté le nécessaire pour commencer. Comme je te l’ai dit plus tôt, nous avons commencé avec la cerámica gres et ensuite nous nous sommes mis à produire des pots afin d’avoir un vrai objectif commercial.

Quels sont vos objectifs pour la fin d’année et celle qui arrive ?

Et bien, l’objectif principal est de produire plus de pots parce que l’on en a peu. Nous faisons encore les pots à la commande. Donc l’objectif est d’avoir plus de production pour pouvoir offrir plus de produits et nous exporter dans tous le pays.

Et pour l’année prochaine, notre objectif est de créer une boutique en ligne sur notre site internet pour pouvoir vendre nos produits et toucher plus de gens. Nous voulons aussi vendre à des prix inférieurs afin de vendre en plus grande quantité.

Et peut-être également, si l’affaire fonctionne bien, se trouver un vrai local. Car pour l’instant nous travaillons dans notre maison.

Et enfin, combien coûte un de vos pots ?

Alors cela dépend évidemment du produit, mais cela varie entre 180 et 300 ARS.


Cet article vous a plu ? Consultez également :