La Laguna del Diamante, littéralement la lagune de diamant, est un lac situé à l’ouest de la province de Mendoza, dans les hautes Andes et à proximité de la frontière chilienne. C’est dans une antique chaîne de volcans à 3 250 mètres d’altitude que vous pourrez admirer cette petite merveille ! Avis à tous les passionnés de nature et de trekking, cet endroit est fait pour vous !

 Source – photo : es.m.wikipedia.org

L’origine du nom : la caldeira Diamante

Le nom de « diamant » provient en réalité de la caldeira Diamante, le volcan Maipo (temporairement inactif), qui se reflète dans le lac. Le diamant que forme ce reflet est aussi une des hypothèses de l’origine de ce nom. Pour les non-initiés, une caldeira – ou caldera – « est un cratère volcanique géant pouvant mesurer plusieurs kilomètres de diamètre, au contour circulaire ou elliptique » (selon le site futura sciences). On peut également souligner que ce lac est l’origine du Río Diamante, affluent important du Río Desaguadero. C’est aussi un des plus grand réservoir d’eau douce de la région !

Que faire et quand y aller ?

Après avoir savouré la vue, différentes activités vous attendent autour de la laguna et plus largement dans la réserve naturelle qui l’entoure. Ainsi, vous pourrez vous adonner au trekking et même à l’escalade du volcan Maipo ! Préparez-vous pour une ascension des plus époustouflante ! Ce sera aussi l’occasion pour vous de pêcher dans ce lac avec une vue incroyable. Pensez toutefois à vous procurer au préalable un permis auprès de la Direction des ressources naturelles et renouvelables de Mendoza. Vous aurez peut-être la chance d’apercevoir des guanacos (sorte de lama), marmottes, pumas ou renards rouges, espèces sauvages qui ont su s’adapter aux rudes conditions climatiques de la région. Ces conditions difficiles permettent un accès limité à la Laguna del Diamante seulement pendant la période estivale (de décembre à mars).

 

Observez les nombreux guanacos – Wikimedia

L’aventure d’Henri Guillaumet

Une petite anecdote pour finir : le 13 juin 1930 (un vendredi), l’aviateur français Henri Guillaumet est forcé d’atterrir dans la laguna del diamante à cause du mauvais temps. Ce pilote, pionner de la compagnie aérienne française l’Aéropostale, marche alors seul pendant cinq jours avant d’atteindre un petit village des Andes. Ce véritable exploit va d’ailleurs inspirer Antoine de Saint Exupéry. Ami de Guillaumet et pilote comme lui à l’Aéropostale, il lui dédiera son livre Terre des hommes.

 Pour organiser votre voyage, n’hésiter pas à contacter l’agence Equinoxe, spécialiste de l’Argentine, et partez pour un voyage sur mesure!


Vous avez aimé cet article? A lire sur le même sujet