La religion officielle de l’Argentine est la religion catholique apostolique et romaine. Les catholiques représentent 92% de la population argentine. Il y a aussi  d’autres communautés et des cultes propres au pays. Nous vous en disons plus sur l’importance de la religion dans ce pays.

Source – Photo : fr.wikipedia.org

Evolution de la religion

Jusqu’en 1994, date à laquelle la constitution a été changée, le chef de l’état devait obligatoirement être catholique.
La culture argentine a toujours été très fortement marquée par l’empreinte de l’Église. Par exemple, lorsque les argentins (pour la plupart) passent devant une église, beaucoup d’entre eux font traditionnellement un signe de croix. Cependant aujourd’hui, ce n’est pas la majorité de la population qui se rend à l’Eglise. On compterait seulement 10% des Argentins qui se rendent régulièrement à l’Eglise lorsque le reste n’y va que pour certaines occasions (pour les baptêmes, les mariages, etc). On note une nouvelle ferveur de la population avec l’arrivée du Pape François qui est argentin. En vous baladant, il est fréquent de voir sa photo et les argentins en sont pour la plupart très fiers.

En Amérique du Sud, la Vierge est vénérée avec une grande ferveur et il n’y a pas d’exception pour les argentins. Il y a des processions pour la Vierge de Luján et la Vierge d’Itatí. Ces célébrations réunissent tous les ans beaucoup de monde. Par exemple, pour la Vierge de Luján (lieu saint le plus visité), de nombreuses personnes font le chemin Buenos Aires – Luján (65km). C’est un pèlerinage qui se réalise en honneur de la vierge de Luján, la sainte Patronne de l’Argentine. Il y a une grande basilique à Luján où des milliers de personnes se rendent.

Il y a d’autres croyances représentées en Argentine, comme le judaïsme. Buenos Aires est une des villes qui a le plus de juifs, 300 000 personnes. C’est la plus grande communauté en Amérique après New-York.

Autres cultes

Il n’est pas rare d’apercevoir sur les routes en Argentine des petits Autels qui illustrent le culte des santos. Ces derniers sont des saints populaires que le peuple argentin veut garder en mémoire et continue de leur vouer un culte au fil du temps.

Il y a la Difunta Correa de San Juan qui se commémore avec un autel entouré de bouteilles en plastique, normalement remplies d’eau. Ce lieu de culte rappelle la mort de la Difunta Correa qui cherchait son mari dans le désert. Elle a été retrouvée morte de soif avec son enfant sur son sein, qu’elle allaitait.

Vous ne seriez pas surpris également de voir un autel rouge, recouvert de fleurs et de foulards rouges. Cet autel rappelle le Gauchito Gil qui est comparé à Robin des Bois. Il est né dans la province de Corrientes mais ce culte s’est répandu dans le reste du pays.

Il y a d’autres cultes comme la Pachamama, la terre-mère, ou la Madre María et bien d’autres. Les légendes sont nombreuses !

Vous avez aimé cet article? A lire sur le même sujet