La Route des Sept Lacs ou Camino de los Siete Lagos est une section de la route argentine N° 234 construite dans la province de Neuquén en Patagonie. Elle relie les villes de San Martín de los Andes, de Villa La Angostura et San Carlos de Bariloche. C’est une route de 107 km où l’on peut admirer de splendides paysages.

Cette route traverse deux parcs nationaux : le Parc National Lanín et le Parc National Nahuel Huapi.

Péninsule Llao Llao - Photo: Bertrand Mahé

Péninsule Llao Llao – Photo: Bertrand Mahé

7 lacs

Il s’agit d’un parcours de 107 km où l’on peut admirer les paysages typiques de la région de la Cordillère des Andes de Patagonie : forêts, cimes enneigées et lacs superbes. Si le trajet peut se faire en une journée, l’idéal est de prendre son temps pour profiter des alentours. Les saisons les plus communes pour parcourir le Camino de los Siete Lagos sont le printemps et l’été. Les nuits sont fraiches mais les journées agréables (chaudes et longues en été). Côté températures, elles oscillent entre -2 et 7 degrés en hiver.

  • Lac Machónico (qui signifie « eau des crevettes » en Mapuche) est le premier lac que l’on rencontre depuis San Martin de los Andes. Il se situe à seulement 30 km de cette petite ville. Aucun chemin ne mène jusqu’à ses côtes mais on peut y admirer sa couleur bleue intense depuis le mirador, le long de la route nationale 234. Si le temps est clément, vous pourrez y pratiquer volontiers des sports aquatiques, comme le kayak ou le canöé.
  • Lac Escondido (qui signifie « caché »). En continuant la route vous pourrez profiter de la beauté du lieu. Vous pourrez aussi y observer des monts de Verdure, comme le Cerro Ventisquero. Le Lago Escondido est un lac d’origine glaciaire enouré de forêts de ciprès et de coihue.
  • Lac Correntoso (qui signifie « torrentueux ») est le plus grand des 7 lacs. Situé à 110 km de San Martin de los Andes, il abrite de nombreuses baies cachées. Ses eaux rejoignent le lac Nahuel Huapi à travers le río Correntoso, considéré comme le plus petit fleuve du monde et comme le paradis des pêcheurs. Il a comme décor de belles chaînes de montagne et vous pourrez y voir le Cerro Belvedere.
  • Lac Espejo (qui signifie « miroir »), comme son nom l’indique, ce lac forme un magnifique miroir reflétant parfaitement dans ses eaux douces la chaîne montagneuse qui l’entoure. A l’abri du vent, il est entouré de forêt de coihues, situé à 85 km de San Martin de los Andes.
  • Lac Falkner, protégé du vent, il est le lieu préféré des backpackers qui viennent se reposer sur ses énormes plages de sable. A une cinquantaine de kilomètres de San Martin de los Andes, au sud du lac, on admire le sommet Boque, terrain de jeu des majestueux condors. Il est entouré des Cerros Falkner, Alto et Del buque.
  • Lac Villarino. Lorsque le fleuve Villarino se jette dans les eaux du lac homonyme, toute la splendeur de cette immense étendue d’eau se déploie. Le lac Villarino est bordé d’une forêt de coihues dans un paysage montagneux. Ce lac doit son nom au marin espagnol Basilio Villarino, qui explora le bassin du Río Limay à la fin du 18ème siècle.
  • Lac Lácar. Avec sa taille imposante (55km2), c’est le dernier lac de la route des 7 lacs. Vous pourrez entrer au Parc Nacional Lanín (mais son accès est limité afin de préserver la biosphère du lieu) et vous promener dans une zone de vallées : la Vega de Maipu. La particularité du lac est que sa partie occidentale porte un autre nom : le lac Nonthué. Vous pourrez aussi vous reposer dans le petit village de Villa Quila Quinea, aux abords du fleuve.

Une excursion aux panoramas uniques

Il y a 10 000 ans, une grande partie de la Patagonie était un vaste territoire couvert de glaciers. Aujourd’hui elle témoigne de son passé. La route des 7 lacs traverse de magnifiques forêts et permet d’admirer des lacs couleur turquoise, avec des criques naturelles et des petites plages pour s’arrêter quelques instants et profiter de la vue.

De San Martin de los Andes on peut voir les rives du lac Lacar. L’idéal est de déjeuner là-bas, puis d’explorer la ville. Sur le chemin du retour, Paso Cordoba offre un panorama différent : on traverse une partie de l’épaisse forêt, avec là aussi de somptueux paysages, notamment les montagnes érodées par le vent. La route se poursuit par Confluencia, d’où l’on pourra admirer les eaux bleues marine du rio Limay et apercevoir « la vallée enchantée », couverte de formations rocheuses, avant d’atteindre le lac Nahuel Huapi.

Vous souhaitez tenter cette aventure sur la route des sept lacs ou encore l’incorporer dans un plus large itinéraire à travers l’Argentine ? N’hésitez pas à contacter l’Agence Equinoxe, spécialiste de l’Argentine depuis 1990 !


 

Vous avez aimé cet article? A lire sur le même sujet…