L’Argentine est-il un pays prenant le chemin d’un développement écologique ou bien au contraire la voie d’un pays soumis à la pollution et aux énergies fossiles? Il est difficile de répondre entièrement oui ou entièrement non à cette question. Toutefois nous pouvons donner quelques éléments de réponse et il se trouve que la situation actuelle prête à être optimiste pour la suite.

Bariloche – Agence Equinoxe

Les faits actuels

Depuis plusieurs années, Buenos Aires s’est vantée d’être une capitale bien plus écologique et surtout bien moins polluée que ses voisines. En effet, Asunción (au Paraguay), Santiago (au Chili), Caracas (au Venezuela) ou surtout la Paz (en Bolivie) sont des villes considérées comme bien plus polluées que Buenos Aires selon l’OMS. Attention, cela n’est pas nécessairement la cause du comportement des citoyens ou des décisions environnementales des Etats concernés. En effet il s’agit très souvent de la conséquence d’aléas géologiques et environnementaux. C’est par exemple le cas de la ville de La Paz, connue pour être la capitale la plus en altitude au monde (plus de 3600 mètres). Selon l’OMS, la différence de pollution d’une ville à une autre peut jouer énormément. On parle d’un écart allant jusqu’à 3ans sur l’espérance de vie moyenne. Pas étonnant que l’Argentine semble davantage soucieuse à ces questions environnementales.

En effet les efforts argentins en matière de rejets énergétiques par exemple se font quelques peu ressentir depuis quelques années. L’Etat argentin a réussi à faire diminuer de plus de 2% la part des énergies fossiles sur le total des énergies utilisées depuis 2011. De même pour le méthane. Concernant les rejets de CO2 on constate une augmentation globale de celle-ci. Toutefois on constate une baisse des émissions de CO2 par habitants.

Ceci étant, un point noir reste présent sur l’exploitation des ressources en Argentine. Une part beaucoup trop faible de la part des énergies renouvelables dans les énergies totales. En effet les chiffres parlent d’environ 8,6% pour l’Argentine soit deux fois moins que la France (environ 15%) et  7 fois moins que le meilleur élève de la classe suédois (environ 52%). Cela peut s’expliquer en grande partie par une importante réserve de ressources naturelles sur le territoire argentin (fer, cuivre, argent, lithium…).

Les mesures concrètes 

Le gouvernement argentin souhaite montrer à la planète entière qu’elle fait des efforts environnementaux. Tout d’abord l’Argentine dispose de plus de 29 parcs nationaux tous très bien entretenus et protégés. De même les forêts et les plages méridionales bénéficient également d’importantes mesures de protection et de financement par l’Etat. Par exemple, en 2016 l’Etat argentin n’avait pas hésité à débourser des millions de pesos pour la protection des forêts dans la région de Misiones entre le Paraguay et le Brésil).

De même, de nombreux organismes et lois sont en action pour protéger l’environnement argentin. C’est le cas par exemple de la « Ley General de Ambiente », toujours en vigueur depuis 2002. Elle a pour but de fournir des budgets et donner des responsabilités environnementales aux entreprises. La question écologique y est donc parfaitement et efficacement traitée.

De plus, chaque année le Congrès El COFEMA a pour objectif de traiter et régler les problèmes environnementaux en Argentine. Ses objectifs sont divers tels que coordonner et organiser des stratégies sur l’environnement, instaurer des programmes sur l’environnement à l’école ou encore gérer le financement international de projets environnementaux.

Et si beaucoup de voyants sont au vert sur la question écologique c’est aussi en grande partie au très atypique ministre de l’environnement Sergio Bergman. Et pourtant sa nomination en avait surpris plus d’un car il était principalement connu pour être rabbin et proche du pape François. Il s’était fait à nouveau remarqué fin Août 2017 lors de la 7ème édition du festival du cinéma et de l’environnement en se présentant en costume fait de feuilles. ‘Je suis un homme qui travaille pour une Argentine verte‘ avait-il déclaré fièrement. Pas de doute, l’Argentine est sur la bonne voie!

Sergio Bergman déguisé en buisson- Wikipédia

Donc n’ayez crainte pour votre prochain séjour en Argentine si vous êtes soucieux des problématiques écologiques, l’Argentine est au vert!

 


Vous avez aimé cet article? A lire sur le même sujet