Le filete porteño, art typique de la capitale argentine, est aujourd’hui en passe de faire partie du Patrimoine Mondial de l’Humanité! En effet, un comité d’experts de l’UNESCO a accepté d’examiner la proposition faite par le gouvernement porteño et devrait rendre son verdict au mois de décembre.

Source: wikimedia

Ah qu’il est beau le filete porteño! 

Le filete porteño est l’un des plus grands symboles artistiques de la capitale, et pourrait d’ailleurs bientôt jouir d’une reconnaissance mondiale, en faisant partie du Patrimoine Culturel Immatériel de l’Humanité. Vous qui êtes ou êtes venu à Buenos Aires, vous n’avez pas pu manquer ces œuvres d’art, et je parie même que vous avez acheté dans l’une des belles ferias artisanales, une jolie plaque ornée de filete porteño pour accrocher chez vous! Car reconnaissons-le, c’est tout de même particulièrement joli, à tel point que certains s’en tatouent même sur le corps!

Bientôt reconnu par l’UNESCO ? 

La décision sera donc prise par le Comité Intergouvernemental de Sauvegarde du Patrimoine Culturel Immatériel de l’UNESCO, qui se réunira en Namibie entre le 30 novembre et le 4 décembre de cette année. Cela fait maintenant 3 ans que le gouvernement porteño a entamé les démarches, avec, pour appuyer sa demande, de nombreux documents retraçant l’histoire du filete, ainsi que tous les symboles qui lui sont associés.

Buenos Aires: une ville de culture 

Si la décision prise était positive, cela permettrait donc à ce style d’art de bénéficier d’un rayonnement mondial, et d’être ainsi connu bien au-delà des frontières de l’Argentine, en renforçant l’attrait culturel et touristique de notre beau pays. « Nous avons fait la présentation car nous croyons que cela servira à renforcer et à promouvoir le filete, qui est un aspect absolument original de notre culture », a en effet expliqué Hernán Lombardi, ministre de la Culture de la Ville.
Une telle initiative n’est cependant pas anodine, et obligerait la ville à lancer diverses actions en vue de protéger et de promouvoir le filete porteño, à travers par exemple des expositions, ou encore avec la création d’un musée lui étant spécialement dédié.

Il reste donc encore quelques semaines à attendre avant que le verdict ne tombe. Il s’agirait de la deuxième fois qu’un élément de la culture argentine soit reconnu au titre de Patrimoine culturel de l’Humanité, après bien évidemment, le Tango, en 2009! 


Cet article vous a plu? Nous vous suggérons d’autres lectures:

On l’a dans la peau, le fileteado porteño
Les trésors de l’Argentine sont culturels
Argentine: au patrimoine mondial de l’UNESCO