L’Argentine est un pays  connu pour ses paysages, son maté, le tango et le football. Mais l’Argentine c’est une culture bien à elle, une manière de vivre unique au monde. Si vous le ne saviez pas, le polo est très ancré dans cette culture si particulière. Nous avons décidé aujourd’hui de vous partager l’histoire et l’importance de ce sport national.

Polo - Argentine

Polo – Photo : Wikipédia

Remettons nous dans le contexte

Le polo est né en Asie dans l’antiquité et a tout de suite été très prisé par les Anglais, lorsque les officiers coloniaux l’ont ramené en Europe . Ce sport, souvent associé à une culture anglo-saxonne, s’est introduit dans le pays au XIXème siècle grâce aux immigrants anglais venus s’installer en Argentine. Le polo n’a pas mis longtemps à avoir une ampleur considérable dans ce pays où monter à cheval semble inscrit dans les gènes de la population. C’est donc ici, en Argentine que le sport d’équipe le plus vieux du monde a connu son apogée! En effet, le polo avait tout pour se plaire sur les terres argentines : de grands espaces, des gauchos et une culture équestre très présente.

L’Argentine a servi de tremplin car elle a impulsé le polo à un niveau mondial. En 1987, elle organise sa première coupe du monde à Buenos Aires. Depuis, la capitale reçoit tous les trois ans les meilleurs joueurs du monde entier. Cette passion est très suivie par la population locale et par les fans étrangers, qui viennent admirer l’élégance de cette parfaite association de jeu cheval et joueur.

Les chevaux et les joueurs de polo argentins sont mondialement célèbres, et ce n’est pas pour rien !
Ce très ancien jeu de cheval est un symbole de bourgeoisie dans le monde entier, pourtant en Argentine sa pratique est plutôt accessible. Vous pouvez ainsi facilement suivre un ”stage de polo” ou assister à un match de polo professionnel en pleine saison de championnat : la plupart des matchs sont publics et gratuits.

Buenos Aires compte des terrains de polo dignes des plus grands, celui de Palermo par exemple, où vous pourrez assister aux meilleurs matchs.

Cette passion va plus loin car l’Argentine est aujourd’hui un pays exportateur d’élevage de chevaux de polo. Partants pour les États-Unis et l’Angleterre, les meilleurs crus équestres viennent donc pour la majorité de la Tierra Argentina.

Reputé dans le monde entier, le polo argentin participe au rayonnement du pays et n’en finit pas d’attirer les foules, à commencer par les milliardaires chinois. D’après Javier Herrera, directeur du World Polo Tour, ceux-ci sont de plus en plus nombreux à découvrir le polo et à chercher à l’importer. La demande pour acheter non seulement des chevaux, mais aussi des selles et des équipements ne cesse de grimper. La marque La Martina, par exemple, fait de plus en plus d´adeptes en Chine.

Règles du Polo

Voici les bases des règles du polo si vous décidez d’aller voir un match, pour pouvoir réellement apprécier le match.

Le principe du jeu est relativement simple il y a deux équipes de 4 cavaliers qui s’affrontent au cours d’un match d’environ une heure, en tentant de marquer le plus de buts possibles. (Vous nous direz, jusque là, rien de sorcier!) Pour cela, les joueurs à cheval tapent, à l´aide d’un maillet, une balle qu’ils doivent faire passer entre deux poteaux verticaux.

Si durant les trente dernières secondes d’une période, la balle sort du terrain, heurte les planches du bord de terrain ou entre dans les buts, la période est immédiatement arrêtée. Hors un but, une période débute là ou la précédente avait cessé. Après chaque but, les équipes changent de côté et la remise en jeu s’effectue au centre du terrain. Les matchs sont placés sous le contrôle de 2 arbitres à cheval et d’un juge de touche.

L’équipement :

  • Terrain : 275 m de long sur 145 m de large, matérialisé par des planches clouées au sol.
  • Buts matérialisés par deux poteaux verticaux d’une hauteur de 3m10 et espacés de 7m50
  • Balle, en bois, ou en résine injectée à chaud de 8,5 cm de diamètre pour un poids de 130 g. Elle peut atteindre les 200 km/h.

Polo - Argentine

Polo – Photo : Wikipédia

Quand aller voir un match de polo à Buenos Aires ?

Le championnat national de polo se tient depuis plus d’un siècle dans le stade de Palermo. Ce quartier de Buenos Aires est d’ailleurs surnommé “la cathédrale mondiale du polo“. Le Championnat argentin ouvert de Polo (”l’Open de Palermo”) se tient tous les ans au stade de Palermo au mois de novembre et la finale a généralement lieu le 1er week-end de décembre.

Voici 10 choses que vous ne saviez pas sur le Polo :

  • Le polo serait né en -2500 avant J.C en Asie centrale pour finalement être joué du Japon à la Russie à la fin du XVIIIème siècle. C’est le sport équestre le plus vieux au monde.
  • C’est seulement vers 1854 que les Britanniques découvrent ce sport et l’exportent 20 ans plus tard en Argentine par le biais de l’immigration.
  • Le polo a été joué à 5 reprises lors des J.O: 1900, 1908, 1920, 1924 et 1936
  • Comme au golf, les joueurs ont des handicaps de -2 à 10. Actuellement il n’y a qu’une dizaine de joueurs ayant le grade maximal de 10. Et ils sont tous argentins! Pour gravir les échelons, différents critères rentrent en compte comme le sens tactique, l’esprit d’équipe ! Le système a été créé dans le but d’équilibrer le niveau des équipes.
  • Une variante se joue chez les gauchos depuis le XVIème siècle. C’est le Pato (canard en espagnol), pour la simple est bonne raison que la balle était… un canard mort ou vif. Heureusement le jeu a évolué et est maintenant connu sous le nom de Horseball.
  • Le polo se joue à 4 contre 4. Ceux qui portent le numéro 1 sont les attaquants, donc très proches du but adverse. Les 2 sont très polyvalents et sont parfois les meilleurs joueurs car ils peuvent aussi bien défendre qu’attaquer, en plus d’être responsables de l’équilibre de l’équipe. Les 3 sont les cerveaux tactiques et ceux avec le plus haut handicap. Enfin les numéros 4 sont les défenseurs, derniers remparts de l’équipe.
  • À la fin d’un match il y a un trophée pour le meilleur joueur de la partie, et un pour le meilleur cheval!
  • Il y a plus de 250 clubs de polo en Argentine dont l’un des plus connus est La Dolfina. La plupart de ces clubs ont des marques de vêtements qui leurs sont propres.
  • Faire du polo sa passion voire son métier n’est pas donné à tout le monde: S’il est nécessaire d’avoir deux ou trois chevaux pour une partie sans grand enjeu, il est très courant de voir certains joueurs posséder une dizaine de montures pour des matchs de prestige! En Europe la somme moyenne est de 100 000 euros pour acquérir un cheval, et le seuil minimum est d’environ 15 000 euros. En plus de cela il faut louer les box, payer la personne qui s’occupe des chevaux, et acheter tout le matériel nécessaire pour en faire…
  • Il est possible d’assister à des matchs gratuits. Par exemple, l’ensemble de la Copa de Republica Argentina était gratuite et se jouait le weekend. Ça ne vaut pas les plus grands tournois mais la moyenne des handicaps était quand même de 6! Et c’est déjà très impressionnant!

Pour ceux qui se sentent convaincus par ce sport, sachez qu’il est possible d’en pratiquer à San Antonio de Areco pour une initiation, ou dans le coin de Buenos Aires! Et si vous voulez en savoir un peu plus, rendez vous ici.


Cet article vous a plu? Vous aimeriez aussi…