Connaissez-vous les Historietas, ces bandes dessinées Argentines qui mettent en scène des personnages fictifs devenus très populaires en Amérique Latine ?

Simples caricatures à l’humour subtil pour certains, symboles d’anticonformisme pour d’autres, les historietas n’en demeurent pas moins une forme d’expression artistique qui a marqué l’histoire sociale et politique de l’Argentine. Ces incontournables personnages sont nés dans les années 1920 et reviennent aujourd’hui sur le devant de la scène.

Statue de Mafalda à Buenos Aires

               Statue de Mafalda à Buenos Aires –  Flickr

Un point sur l’histoire …

C’est l’Argentin Quirino Cristiani qui inventa la bande dessinée en 1917 El Apóstol,  première satire animée de l’histoire. Mais la signification des historietas a constamment évoluée avec la situation politique et sociale du pays.

1920 : Le dessin animé Argentin nait sous forme de série de dessins humoristiques pour afficher les signes de son statut social.

1930-1960 : Ce sont les bandes dessinées d’aventures qui émergent. Ces historietas mettent en avant une intrigue réaliste qui n’a rien à voir avec la jovialité des personnages humoristiques des années 1920.

A partir de 1960 : On entre dans l’âge d’or des bandes dessinées en Argentine. C’est le début de la période des coups d’Etat et de l’instabilité politique. A cette époque, le marché de l’édition ne prospère plus mais, par l’intermédiaire de revues contestataires, les dessinateurs utilisent les historietas pour dénoncer la violence et l’oppression de manière toujours plus fine afin d’éviter la censure.

Aujourd’hui, grâce aux moyens de communication, les historietas connaissent un franc succès qui les ramène sur le devant de la scène. L’auteur Juan Matias Loiseau, Tute de son nom de caricaturiste, fait parti de cette génération de dessinateurs qui, par le biais de l’humour, soulève de réelles questions philosophiques et sociales de son temps

Les personnages et auteurs incontournables des historietas

Quino

C’est un dessinateur humoriste né en 1932 devenu très connu pour son personnage Mafalda. Cette fillette au caractère contestataire a pour objectif est d’éveiller la conscience sociale et politique avec humour, comme le montre cette citation « L’intéressant, ce n’est pas de savoir d’où vient le monde, mais où il va ». Cet emblème de la critique fut le moyen d’expression de Quino et de tout un peuple dans la période de troubles politiques de 1960-1980.

José Muñoz

Ce monument de la culture Argentine est, à l’inverse de Quino, bien plus connu que ses personnages. Président du Festival International de la Bande Dessinée (FIBD) en 2008, il adopte un style caricatural qui le rend très célèbre en Europe et notamment en France. Certaines de ses historietas sont disponibles à la Galerie Martel à Paris ou encore au FIBD à Angoulême…

Le saviez-vous ?

Goscinny, auteur d’Astérix et Obélix, a vécu en Argentine entre 1928 et 1945. Et cette influence culturelle se retrouve dans ses Œuvres : Savez- vous pourquoi Obélix porte un pantalon aux rayures bleues et blanches ?

Car Goscinny était supporteur du Racing Club d’Avellaneda, club de Buenos Aires jouant avec un maillot arborant les mêmes rayures verticales et qui était au sommet de sa gloire lorsque Goscinny vivait en Argentine.

Le Festival international de la bande dessinée se tient en France, à Angoulême chaque année au mois de Janvier, et José Muñoz, symbole de la BD Argentine, a présidé ce festival en 2008.

A l’inverse, le célèbre dessinateur Français Plantu de nationalité française est venu à Buenos Aires le 25 Mars 2015 pour présenter son univers lors de l’exposition « Le monde comme Plantu ».

Pour les curieux

Si vous êtes en Argentine nous vous recommandons …

El museo del humor : il présente trois collections permanentes d’œuvres de caricaturistes Argentins tels que Quino, Mordillo ou encore Garaycochea.
Où ? : Av. de los Italianos 851 – Puerto Madero

El paseo de la historieta : Des personnages d’historietas comme Mafalda ont été construits depuis 2009 en hommage à l’humour graphique Argentin
Où ? Dans les Quartiers de San Telmo, Monserrat y Puerto Madero

Les archives des historietas et de l’humour graphique Argentin de la bibliothèque nationale Mariano Moreno regroupe de nombreux documents : idéal pour se cultiver !
 ? Agüero 2502, 1425 Buenos Aires

Si vous n’êtes pas en Argentine …

Vous pouvez aller faire un tour au FIBD qui se tient à Angoulême en France tous les ans au mois de Janvier.

Le projet « Argentina-Labo Urbain » porté par trois auteurs Français vise à faire découvrir l’Argentine à travers le prisme de l’urbanisme, par le biais d’une Bande Dessinée réaliste et nuancée.

Les historietas traduites en Français et faciles à trouver en Librairie :

▪ Carlos Nine, Keko le magicien, Rackham, 2009

▪ Maïtena, Les déjantées, Métailié, 2002-2005

▪ Historieta, regards sur la bande dessinée argentine, Vertige Graphic, 2008


Cet article vous a plu ? A lire sur le même sujet :