Dans la région de Salta et de Jujuy, les Parcs Nationaux sont des bijoux de la nature. Si vous êtes de passage dans la région, Argentine-info vous recommande d’aller visiter un des parcs. Vous y découvrirez la faune et la flore locale exceptionnelle. Cela fait une bonne sortie en famille, entre amis ou même en solitaire !

Jaguar

Jaguar – Photo : Wikipédia

Le Parc National Calilegua

Au coeur de la province de Jujuy se trouve le parc Calilegua. Créé en 1979, il abrite une des faunes les plus vastes d’Argentine. Ce parc protège toute la zone de la forêt Oranense aussi appelée Yungas. En ce qui concerne la faune vous pourrez en observer plus de 300 espèces différentes ! Si vous avez de la chance, vous croiserez peut être votre chemin avec un jaguar et d’autres félins comme le puma. Ce n’est pas tout, des singes, des pécaris (phacochères) ou encore des tapirs se cachent dans les environs…

Des sentiers balisés vous permettent de découvrir le parc à pied ou à vélo. De même, vous pouvez découvrir le parc à bord de votre propre véhicule mais attention, vous êtes ici dans un endroit protégé donc on roule à vitesse modérée et musique éteinte.
Où ? Parque Nacional Calilegua, San Lorenzo 4514, Calilegua, Jujuy.  

Le Parc National Los Cardones

Avec ses 64 117 hectares, ce parc vous offre des paysages absolument typiques de la région. Il vous propose surtout de partir à la découverte des « cardones ». Avec des spécimens parmi les plus hauts au monde ces fameux cactus sont une espèce protégée, bien qu’ils soient encore largement exploités de manière illégale…

Le Parc National de Los Cardones vous propose bien plus que les cactus, avec notamment quelques petites oasis. Elles offrent de belles images d’ « yeux de mer », entourés d’herbe verte et fraîche, et ce en plein cœur du désert! Cela donne d’ailleurs la possibilité à certains animaux d’élire domicile dans ce charmant Parc National. Vous pourrez par exemple y observer certaines espèces menacées telles que le « Gato del pajonal », un félin proche du chat, mais également des espèces plus typiques de la région comme le guanaco (de la famille des lamas).
Où ? Salta, par la route nationale 68 et la route provinciale 33

Cardones

Parc National de los Cardones – Photo : Flickr – Rodrigo Soldon

Le Parc National El Rey

Ce Parc National fait partie de la forêt de Las Yungas. A l’origine, ce parc était exploité pour son bois, par la suite, il a été sauvé et choisi comme parc représentatif des forêts du Nord-Ouest du pays et déclaré Parc National en 1948.

Ici, on se promène en faisant bien attention à ne pas envahir et détériorer ce petit trésor bucolique. Les visiteurs apprennent donc à marcher dans le parc sans laisser de traces. Il ne doivent surtout pas déranger la vie des pumas, pécaris, corzuelas et cariamas huppés (oiseaux au plumage gris-jaune). Pour cela, les différents circuits proposés ne demandent pas beaucoup d’effort physique, bien qu’il faille tout de même s’habituer à quelques incommodités comme les tiques.
Où ? Depuis Salta et San Miguel de Tucumán, par la RN9 puis par la RP5

Le Parc National Baritú

Venez y découvrir la forêt la plus septentrionale de Las Yungas, encore préservé à l’état de forêt vierge. Le Parc National dispose d’un climat plus humide et chaud, ce qui lui permet le développement d’une biodiversité inégalable.

Il abrite des espèces protégées et en danger, telles que le jaguar, les chauves-souris frugivores, ou encore des grenouilles qui portent leurs oeufs comme le font les kangourous. Il paraît même que le seul ours latino-américain vivait dans ce parc : el Ucumar, un vrai mythe! A vos appareils photos pour capturer (en image bien-sûr) cette forêt vierge et ses animaux que vous n’aurez peut-être plus d’autre occasion de revoir! La flore n’est pas en reste dans ce parc, vous y trouverez, entre autres, des cèdres pouvant atteindre deux mètres de diamètre.
Où ? Province de Salta, Parque Nacional Baritú, à la frontière avec la Bolivie

yunga

Fôret Yunga – Photo : Wikipédia

Le Parc National Copo

Ce Parc National a été créé en 2000 dans un but de protection de la faune et de la flore locale, bien que la zone soit protégée depuis 1968. On prépare son sac à dos, son appareil photo et on part découvrir des espèces ! Vous verrez des tatous géants, des perroquets ou encore le quebracho colorado santiagueño (arbre sud américain) …

Au début du siècle, la venue du train dans cette zone de Santiago del Estero a causé la destruction de 170 millions de tonnes de bois, toutes espèces confondues. La zone a, par la suite, été utilisée pour l’extraction de charbon, puis pour l’exploitation du soja. C’est ainsi que le gouvernement a décidé d’intégrer le Parc à la liste des parcs nationaux en 2000, même s’il avait déjà été déclaré réserve naturelle en 1968.
Où ? Depuis Salta, prendre la RN 16 (piste) ; Depuis Santiago del Estero, prendre la RN 34,  RN 89 et RP6 (pistes)


Cet article vous a plu ? Consultez également :