Souvenez vous! En mars dernier, afin de célébrer les 38 ans de la première marche des mères et grand-mères de la Place de Mai (Plaza de Mayo), la Présidente Cristina Kirchner avait annoncé le lancement d’un billet « hommage » d’une valeur de 100 pesos. Un billet représentant ces dernières et leur lutte pour la mémoire, la vérité et la justice. C’est aussi l’occasion de revoir ensemble la monnaie argentine et surtout les personnalités, les monuments et autres symboles figurant dessus!

Si vous êtes ou avez déjà été en Argentine, vous les avez sûrement utilisés de nombreuses fois, mais, à moins que vous ne vous y soyez déjà intéressés, vous ne saurez probablement pas nous dire sans y jeter un œil quelles sont les personnalités et monuments qui ornent ces billets bleus, rouges, marrons ou encore violets. Ne vous en faites pas, après avoir lu cet article, les billets argentins (ainsi que les pièces de 1 et 2 pesos) n’auront plus de secret pour vous!

Les billets de 10, 50 et 100 pesos (de haut en bas) – Source : The Wide Wide World

Les Pièces

La pièce de 1 Peso

Côté Face : Symbolique, son côté face représente le « Sol Patrio« , ce soleil au visage que l’on retrouve aussi sur le drapeau national argentin et qui est entouré de l’inscription « Provincias del Rio de la Plata« , qui fait allusion au territoire englobant l’Argentine, l’Uruguay, et une partie de la Bolivie nommés « Provincias Unidas del Rio de la Plata«  à la suite de la Révolution de Mai.

Côté Pile : Au dos de la pièce, vous trouverez l’ »Escudo de la República Argentina«  (écu de la République Argentine) datant de 1813 et inspiré du modèle d’écu utilisé par le Club Jacobin Français. On peut y voir une poignée de main autour d’une pique surélevant un bonnet phrygien. Autour de cette illustration, la devise de l’Argentine, « En Union y Libertad« , y est inscrite.

En 2010, à l’occasion du Bicentenaire de la Nation Argentine, des nouvelles figures sont apparues sur les pièces de 1 Peso, représentant divers territoires ou éléments symboliques du pays comme, entre autres, le Perito Moreno, Mar del Plata, ou Tilcara.

La pièce de 2 Pesos

Côté Face : D’aspect très classique, cette pièce est émise depuis 2010 afin de commémorer le Bicentenaire de la Révolution de Mai 1810 en Argentine. Son côté face annonce sobrement et simplement sa valeur. Si vous êtes un peu plus chanceux, vous pourriez tomber sur une édition limitée (4.985.000 pièces) représentant les Malouines, si chères aux Argentins.

Côté Pile : Son côté face représente, comme celui de la pièce de 1 pesos, le « Sol Patrio« , entouré de l’inscription « República Argentina » et de, là aussi, la devise de celle-ci, « En Unión y Libertad« .

Les Billets

Le billet de 2 Pesos

Côté Face : Bartolomé Mitre, Gouverneur de la province de Buenos Aires puis Président de la République Argentine entre 1862 et 1868.

Côté Pile : Le Museo Mitre. Ancienne résidence de Bartolomé Mitre, aujourd’hui transformée en Musée où sont exposés divers objets sur l’histoire de la Nation Argentine.

Le billet de 5 Pesos

Côté Face : José de San Martin, illustre Général Argentin qui s’est érigé en l’un des leaders de l’indépendance de plusieurs Nations d’Amérique du Sud.

Côté Pile : Le Cerro de la Gloria, situé dans la province de Mendoza, surplombé par le “Monumento al Ejercito de Los Andes” (Monument de l’Armée des Andes), qui fut construit par l’Uruguayen Juan Manuel Ferrari et représente l’armée dirigée par le Général San Martin pour lutter pour l’indépendance du Chili et du Pérou.

Le billet de 10 Pesos

Côté Face : Manuel Belgrano, l’un des leaders de la guerre pour l’Indépendance et créateur du drapeau Argentin.

Côté Pile : le Monumento a la Bandera, situé sur les rives du Río Paraná dans la ville de Rosario, lieu où a été hissé pour la première fois le drapeau argentin, et où ce dernier peut être admiré par tous aujourd’hui, grâce à ce monument qui lui est dédié.

Le billet de 20 Pesos

Côté Face : Juan Manuel de Rosas, homme d’Etat et militaire argentin, gouverneur de la Province de Buenos Aires et principal dirigeant de la Confédération Argentine de 1835 à 1852.

Côté Pile : La Bataille de la Vuelta del Obligado, qui a eu lieu le 20 Novembre 1845 dans le Fleuve Paraná, au nord de la Province de Buenos Aires, opposant l’Argentine dirigée par Juan Manuel de Rosas, à une flotte franco-britannique.

Les billets de 50 Pesos

Le billet traditionnel

Côté Face : Domingo Faustino Sarmiento, intellectuel et Président Argentin de 1868 à 1874. Il est également très réputé pour ses écrits littéraires, notamment pour son ouvrage « Facundo », critique ouverte de Juan Manuel de Rosas.

Côté Pile : La Casa de Gobierno (ou Casa Rosada), édifice dans les tons roses, siège du pouvoir exécutif argentin, situé sur la très célèbre Place de Mai à Buenos Aires.

Le billet à l’effigie des Malouines

Côté Face : Contrastant avec le billet de 50 pesos traditionnel avec des nuances de bleus vifs, son côté face représente la carte de l’archipel, avec les Îles Malouines (de Géorgie du Sud et les Îles Sandwich notamment) , ainsi que la Mouette des Malouines (symbole fort et pacifique à la fois).

Côté Pile : Antonio Rivero, un gaucho argentin considéré ici comme le chef de la première rébellion contre l’occupation britannique des Malouines. Apparaissent également des images du Cimetière de Darwin et du Croiseur Général Belgrano (navire de guerre), en hommage aux combattants tombés lors de la Guerre de l’Atlantique Sud (2de Guerre Mondiale), mais aussi, donc, lors de la Guerre des Malouines.

Les billets de 100 Pesos.

Le billet traditionnel

Côté Face : Julio Argentino Roca, militaire et homme d’Etat, Président de la Nation Argentine à deux reprises, entre 1880 et 1886, et entre 1898 à 1904.

Côté Pile : la Conquête du désert, campagne militaire argentine dirigée par Julio Argentino Roca entre 1879 et 1881, dont l’objectif était de prendre possession de la Patagonie. Cette campagne fait encore aujourd’hui l’objet de vives critiques, pointant du doigt une véritable extermination de population du peuple Mapuche.

Le billet à l’effigie d’Evita

Depuis 2012, vous pouvez également trouver des billets de 100 Pesos à l’effigie d’Eva Peron, Première Dame d’Argentine de 1946 à 1952 et illustre personnalité nationale admirée notamment pour son œuvre sociale.

Côté Face : María Eva Duarte de Perón, actrice et femme politique argentine, symbole fort en Argentine et en Amérique Latine pour ses actions sociales, et épouse de Juan Domingo Perón, président Argentin à deux reprises.

Côté Pile : L’Ara Pacis, ou Autel de la Paix, monument de la Rome antique édifié par le premier empereur romain Auguste entre 13 et 9 av. J.-C., en l’honneur de Pax, déesse de la Paix. Il faut donc évidemment y voir un lien entre la déesse de la Paix et l’ensemble de l’oeuvre d’Evita.

Le billet en hommage aux mères et grand-mères de la Place de Mai

Aucune date n’a pour le moment été annoncée quant à la mise en circulation de ce billet hommage. Ce que l’on sait, c’est qu’il sera imprimé en édition limitée, contrairement à ceux sur lesquels est présente Evita, qui continuent d’être imprimés.

Côté Face : l’avers de ce billet montrera le visage d’une Mère de la place de Mai, portant un foulard blanc distinctif, symbole même de l’association luttant depuis maintenant plus de 38 ans, mais aussi la Pyramide de Mai, monument autour duquel l’association défile, aujourd’hui encore, chaque semaine.

Côté Pile : Sur le revers figure le dessin d’une chaîne d’ADN, rappelant que les tests génétiques ont été un instrument décisif des Mères et Grands-Mères de la place de Mai dans leur difficile tâche d’établir les identités des enfants volés sous la dictature. Les initiales M.V.J, pour Mémoire, Vérité et Justice (Memoria, Verdad y Justicia) figureront également sur ce billet.