Martín Tatta est une véritable star en Argentine ! C’est l’homme qui murmure à l’oreille des chevaux argentins. Juste à l’aide de ses murmures et chuchotements, cet homme arrive à dresser les chevaux sans employer la force! Voici son histoire et ses techniques.

Cheval – Source : Laurianne Him – Equinoxe

Une histoire hors du commun

C’est à San Antonio de Areco, dans les environs de Buenos Aires, véritable berceau de la culture gaucho que Martín Tatta exerce son pouvoir ! A l’horizon : ni fouet, ni cri, ni éperon ! Martín Tatta arrive à ce que son cheval lui obéisse au doigt et à l’œil et lui fasse des prouesses acrobatiques sans employer la force. Véritable challenge qui amène les gens à l’appeler « Encantador de caballos ». Ses parents travaillant avant pour les propriétaires de « la Bomba », estancia à San Antonio de Areco, Martín Tatta a ainsi grandi dans cette estancia entouré de chevaux. En effet, les chevaux étaient ses jouets mais aussi son moyen d’aller à l’école : ils étaient donc tout pour lui !

Un don de la nature

Murmure à l’oreille du cheval – Source : Laurianne Him – Equinoxe

Une légère caresse, quelques cajoleries et câlins : voici la recette de Martín pour parler à ses chevaux ! Martín raconte que ce don est naturel et que personne ne lui a jamais enseigné cela. Il y a 11 ans, un homme repère la façon dont Martín dompte les chevaux et depuis Martín voyage dans le monde entier afin de montrer ce don extraordinaire. Selon lui, n’importe quelle personne peut y arriver : il suffit d’être patient et de s’y prendre avec douceur. Ce n’est cependant pas l’avis d’ Alberto Nally, véritable vétéran dans le dressage des chevaux qui trouve que personne n’apporte la même touche que Tatta ! Tout est donc histoire de transmission et de confiance entre un humain et un animal. Martín arrive a faire des choses magiques en domptant un cheval sauvage non pas aux moyens de la force mais de façon douce et intime.

Ses prouesses

Martín arrive à jouer avec le cheval comme si c’était un chien : il peut même faire un poirier sur les pattes de son cheval. Il arrive aussi à faire rouler son cheval sur le dos, pattes vers le haut et Martín peut ainsi rester allongé sur le ventre du cheval. Environ 1 an a été nécessaire à Martín pour dresser et enseigner toutes ces choses à son cheval. Il raconte que les chevaux sont comme des enfants : un jour ils apprennent énormément de choses et le lendemain ils bloquent sur quelque chose et cela met beaucoup plus de temps ! Cela prend donc environ 18 mois pour que le cheval soit prêt mais tout dépend du cheval.

Martín Tatta n’est pas le seul à s’être mis à cette méthode de dressage. De nombreux gauchos l’exercent aussi autour de San Antonio de Areco ! N’hésitez pas et passez une journée dans une estancia afin d’aller à la rencontre de ces hommes et de leurs meilleurs amis les chevaux !


Vous avez aimé cet article? A lire sur le même sujet

Découvrez l’estancia El Ombú à San Antonio de Areco
Monter à cheval en Argentine
La feria de Mataderos : tradition et culture des gauchos