Magellan aurait dit: « Ah ! Patagon ! » c’est-à-dire « Grand-Pied » à cause de la taille des mocassins de l’Indien. Cette origine du mot « patagonie » est généralement acceptée sans autre interrogation.

La terre de la Patagonie a été décrite pour la toute première fois par Antonio Pigafetta, l’un des 18 survivants de l’expédition de Fernand de Magellan, en 1525.

Patagonie, alentours d’El Calafate – Source – Pablo Nivon

Etymologie

L’origine du nom de la région a été l’objet de plusieurs débats et recherches. En effet, dans le récit publié par Antonio Pugafetta fait référence à une rencontre avec un géant tout en signalant le fait que le capitaine, Fernand Magellan, appela les habitants de cette région Patagons. Des interprétations se sont développées autour de l’idée de grands pieds d’où la Terre des Grands Pieds (Tierra de Patagonies ou Patagonia) construite avec Pata (pied en espagnol). D’autres ont affirmé que ce nom a été donné à ces peuples indigènes car considérés comme incultes et rustres et, donc patán en espagnol, pataud en français, signifiant quelqu’un dont la personne et les manières sont lourdes.

On dit que Magellan, le navigateur portugais qui dirigea la première expédition dans cette région, leur donna ce nom parce que l’apparence des Tehuelche lui rappela Patagon, le monstre à tête de chien d’un roman espagnol du 16e siècle.

Région des Géants

À cette époque, la croyance général des européens était que la Patagonie était peuplée par des géants. Les cartes marines du Nouveau Monde ajoutaient parfois la légende regio gigantum (région des géants en latin) pour cette région. C’est à la fin du 18e siècle que le mythe des Géants Patagons prendra fin lorsque John Hawkesworth publia en 1773 un article qui, en se basant sur les récits des explorateurs, confirme que la population ne dépasse pas 2 mètres de hauteur, certainement pas de géants !


Vous avez aimé cet article ? A lire sur le même sujet :