En effet, même si le cinéma argentin est malheureusement encore peu réputé dans le monde, certaines figures argentines du 7ème art réussissent à se distinguer. C’est le cas de Pablo Trapero, une des figures les plus célèbres du cinéma argentin ! Charlie Chaplin, Alfred Hitchcock, Christopher Nolan et Steven Spielberg n’ont qu’à bien se tenir !

Pablo Trapero – Wikimédia Commons

Pablo Trapero – Portrait d’un homme à succès

Né en 1971 à San Justo, ville de 100 000 âmes dans l’extrême banlieue de Buenos Aires, Pablo Trapero s’oriente au début de sa carrière vers des études en architecture. Voyant que cette voie là ne le comble pas, il décide finalement de se lancer dans le cinéma en tant que producteur. Son talent est vite flagrant puisque à la réalisation de son premier long-métrage il remporte la première édition du Festival International du Cinéma Indépendant de Buenos Aires en 1999. A partir de ce moment, son parcours sera couronné de succès. A l’image de Quentin Tarantino, Pablo Trapero réalise peu de films (un rythme d’un film tous les deux ans). Ceci étant, ils sont presque à chaque fois très bien accueillis du grand public et récompensés.

En effet, Pablo Trapero est un peu l’homme de tous les records puisqu’il reste encore de nos jours le réalisateur qui en 2015, avait attiré 2 600 000 personnes dans les salles argentines avec son film « El Clan » et avait rassemblé 700 000 cinéphiles en seulement une semaine ce qui représente un véritable record dans l’histoire argentine. Cela lui permettra de recevoir le titre de « Chevalier ordre des arts et des lettres » par le ministère de la justice française. Il s’agissait de la première fois qu’un artiste d’Amérique du Sud recevait cette récompense. Un an avant cela il fut nommé président du jury de ‘un certain regard » (annexe du Festival de Cannes récompensant les films de réalisateurs encore peu connus). Plus récemment en 2017 il a été désigné jury de la 7ème édition de MyFrenchFilmFestival.com.

Martina Gusmán (à gauche), femme et actrice de Pablo Trapera – Wikimédia Commons

Ses films marquants

  • El Bonaerense (2002)

    C’est sans aucun doute le film qui a permis à sa carrière de décoller. El Bonaerense met en lumière les agissements de la police de la Province de Buenos Aires et toute la corruption qui peut exister. Comme souvent dans ses films, il est particulièrement engagé et a pour but de critiquer les aspects négatifs de l’Argentine. Ce film a été présent à la cérémonie « un certain regard » de 2002.

  • Leonera (2008)

    C’est probablement un des plus grands films du réalisateur. En effet, sous ses airs de thriller américain Leonera est un véritable régal. Julie 26 ans, découvre avec stupéfaction le corps de son père. Incapable de se souvenir des circonstances de ce crime elle est accusée par la justice et voit la garde de son enfant remise en cause. Elle fera donc tout pour garder avec elle son enfant dont elle est enceinte. Comme dans le premier film cité, l’actrice principale n’est autre que la compagne du réalisateur, Martina Gusmán. Son visage vous est familier ? Elle est connue pour avoir joué dans la série « El Marginal », voilà pourquoi. Une actrice qui a vraiment la cote en Argentine.

  • Elefante blanco (2012)

    Un film fort avec un casting exceptionnel. En effet, dans ce film on retrouve la compagne du réalisateur jouant le rôle d’assistante sociale du bidonville, Ricardo Darín, un acteur argentin très connu et Jérémie Renier, acteur belge que l’on connait entre autre pour son rôle de Claude François dans le film Cloclo. Les deux derniers jouant le rôle d’un prêtre. L’histoire se passe dans un des bidonvilles les plus pauvres de Buenos Aires (Villa Lugano). Les deux prêtres ont le projet de construire une chapelle dans ce quartier. Ceci étant le manque d’argent, les trafics de drogue et la présence policière hostile rendent ce travail difficile et la vie des protagonistes se retrouve peu à peu en danger. Un film vraiment poignant.

  • El Clan (2015)

    Comme dit en introduction, c’est le film de tous les records. Contrairement aux autres de ses films, El Clan a vraiment eu un impact à l’international. En effet El Clan, inspiré d’une histoire vraie, raconte la vie d’un homme qui, après la chute de la dictature, séquestre chez lui des personnes hauts gradés (souvent des chefs d’entreprise). Ce film a par ailleurs été sélectionné pour l’oscar du meilleur film en langue étrangère lors des Oscars de 2016.

Je vous invite vraiment à regarder les films de ce génie du 7ème art qui semble encore avoir de beaux jours devant lui car en 2018 un film  » La quietud » sortira et les deux actrices principales de ce film ne seront nulle autre que sa compagne et Bérenice Bejo, une actrice franco-argentine connue pour se rôles dans OSS 117 ou encore The Artist.


Vous avez aimé cet article? A lire sur le même sujet !