Vous venez d’arriver à Buenos Aires et avez été frappés par la mixité sociale qu’offre la capitale? L’Equipe d’Equinoxe vous offre quelques chiffres expliquant le côté cosmopolite de la Belle Buenos Aires, terre d’accueil depuis des siècles..

Jamaica airport immigration, 1971

Source Flick – rickpilot_2000

Il y existe un vieux dicton qui dit que « les Mexicains descendent des Aztèques, les Péruviens des Incas, et les Argentins, des bateaux. »Les mots, attribués par le célèbre écrivain mexicain Octavio Paz, illustrent l’Argentine comme un pays largement bâti par des immigrants après le génocide des populations indigènes et par les descendants des colons espagnols.

Sachez cependant que le maquillage du pays est en train de changer….

L’explosion de l’immigration européenne à partir de la fin du 19e siècle au début du 20e siècle a été suivie par une nouvelle vague de migration des (bels et bien) natifs Sud-Américains.
Au cours de la dernière décennie, plus de 774 000 étrangers ont demandé la résidence en Argentine, dont  la grande majorité viennent d’Amérique du Sud : des Paraguayens, Boliviens et Péruviens représentant plus de 80 pour cent au total. Le nombre des Paraguayens demandant la résidence argentine a explosé de 560 pour cent de 2007 à 2013, lorsque 62 972 paraguayens ont demandé l’autorisation légale de vivre et de travailler dans le pays.

Cette  croissance n’est pourtant pas la plus « importante », laissant la 1ère place aux Colombiens ayant vu leur nombre de demandeurs de résidence EXPLOSER et planer à près de 600 pour cent sur la même période.

Cette croissance des pays d’Amérique du Sud a à voir avec le programme «Patria Grande» crée en 2006 visant à faciliter le processus d’immigration pour les étrangers, selon les données de la Direction Nationale de l’Immigration. Le programme a été caractérisé de « régularisation des migrants » et a facilité le processus d’immigration pour chaque citoyen du Mercosur concernant l’obtention de la résidence permanente en Argentine.

La nouvelle ouverture à l’immigration a marqué un net contraste avec les lois restrictives adoptées lors de la dernière dictature militaire  entre 1976 et 1983. La répression faisant suite à la dictature chassait tout militant politique susceptible de nuir au pays et les migrants, étaient considérés comme potentiellement dangereux. Plus précisément, cette loi 22439 empêchait les migrants de devenir des résidents légaux et les forces de sécurité ont donné carte blanche pour arrêter les migrants et les déporter sans autorisation du tribunal.

Qu’en est-il aujourd’hui?
Un immigrant a uniquement besoin de document prouvant sa nationalité et d’un casier judiciaire vierge pour obtenir la résidence, rendant le processus d’immigration pour ces immigrants régionaux comme un des plus simples au monde. La principale motivation de ces derniers étant le travail, considérant l’Argentine comme un eldorado où tout est possible ! Cette récente flambée de l’immigration d’Amérique du Sud offre un contraste frappant entre l’immigration que le pays a reçu il  ya plus d’un siècle, quand le nombre d’immigrants européens atteignait son apogée en 1914 au début de la Ière guerre mondiale . A cette époque, 27,3 pour cent de la population de l’Argentine etait née en Europe, et  29,9 pour cent – soit près de 2 millions de personnes étaient nées à l’étranger.

Malgré cette forte baisse d’immigrants européens, il ya eu une légère hausse d’immigrants en provenance d’Espagne au cours des dernières années.  La raison ? Le pays en difficulté pour cause de crise financière a vu fuir ses habitants. Le nombre de citoyens espagnols qui cherchaient résidence permanente en Argentine a donc augmenté de 155 pour cent de 2007 à 2013.

« L’immigration du début du 20ème siècle a eu l’un des impacts sociologiques les plus influents sur l’Argentine. Aujourd’hui, le nombre d’immigrants européens est en minorité, la population étant composée  majoritairement de  descendants de la population indigène d’Amérique du Sud. », a déclaré Expert Immigration de l’ONU Pablo Ceriani.

D’autres articles pouvant vous intéresser :

Enquête: l’immigration chinoise en Argentine

Le Salón Augusteo, témoin de l’immigration italienne

Canadiens en Argentine: Visa, Formalités, Entrée et sortie du territoire