Après de grands débats, les députés ont finalement approuvé le projet de loi visant à protéger les glaciers argentins. C’est maintenant au Sénat de se prononcer.

Glacier Perito Moreno

Le projet de protection des glaciers avait été globalement approuvé par les députés le 14 juillet dernier, par 129 voix contre 86 négatifs. Mais lorsque ceux-ci ont commencé à aborder les discussions relatives à chaque point précis, la session s’est terminée sur une absence de quorum.

Mercredi dernier encore, une tentative de conclusion des débats a été faite, mais en vain. Certains députés de l’opposition, à l’encontre du projet de loi, ont été délibérément absents à la séance, provoquant la colère de leurs confrères.

Le problème : la zone géographique à protéger

La discussion porte en fait sur ce qu’appellent les défenseurs du projet de la loi la « zone périglacière« . Il s’agit de la zone autour des glaciers qu’il faut protéger, afin à terme, de préserver l’environnement et les ressources en eau. Ce périmètre sujet à controverse serait selon la loi une zone de basse et moyenne montagne.

Or de l’avis de bon nombre de législateurs, en particulier ceux de la chaîne de montagnes des provinces, cette définition est trop large, et pourrait limiter tout type d’activité productive sans raisons.

Ces détracteurs du projet de loi disent être en faveur de la protection des glaciers, mais ils pensent que cette protection doit être compatible avec le développement économique des régions concernées, et non paralyser toute une partie du pays.

L’avis du Sénat est par conséquent très attendu sur ce sujet, et par la suite celui du Gouvernement, qui malgré la pression, risque d’y opposer son véto.

Source : Diputados aprobó el proyecto de ley que prevé la protección de glaciares