Les ruines  de Quilmes s’élèvent fièrement non loin de la Cordillère des Andes dans la province de Tucumán. C’est un paysage que vous ne pouvez pas louper si vous arpentez les routes du Nord Ouest Argentin ! Si vous passez par Cafayate, faites un petit détour de 50 km pour atteindre ce site historique et magnifique !

Quilmes width=

Ruines de Quilmes – Crédit photo : Wikipedia

Quilmes, qui es-tu? 

Quilmes est le nom d’une tribu indienne connue pour avoir résisté à la domination de l’empire Inca au XVe siècle. Puis aux conquistadores espagnols pendant près de 130 années. Bref, une des ethnies les plus importantes de l’époque pré-hispanique ! En effet elle a compté en son sein pas loin de 6 000 habitants à ses plus grandes heures ! Et elle a développé une structure sociale et économique en avance sur son temps.

L’architecture ingénieuse de sa cité construite en terrasses et surmontée de plusieurs citadelles l’a prouvé. Agriculteurs, éleveurs mais aussi fiers guerriers les Quilmes sont finalement tombés aux mains des Espagnols en 1667. Les 1000 survivants sont déportés et la majorité sont conduits à marche forcée vers la province de Buenos Aires, où ils formeront la ville de Quilmes. Seuls 400 ont survécu au voyage. D’ailleurs aujourd’hui il ne reste plus aucun descendant des Quilmes dans la dite ville.

Aujourd’hui la région de Tucumán a su conserver l’héritage de son et la culture Quilmes. Plusieurs centaines de personnes revendiquent leur descendance et réclament notamment la restitution de leur patrimoine. Entre 1992 et 2007, l’entrepreneur peu scrupuleux Hector Cruz avait acquis le droit d’exploitation des ruines pour un loyer mensuel de 110 USD dont il ne s’acquittait même pas. Il a fait construire sur le site un hôtel, un musée et une piscine, ce qui a provoqué la fureur des communautés locales. Après une interminable bataille judiciaire, les descendants des Quilmes ont finalement obtenu gain de cause en 2008, et ce sont désormais eux qui gèrent le site et proposent des visites aux touristes.

Le site des ruines de Quilmes

C’est en 1897 que le site a été découvert par Juan Bautista Ambrosetti, un des pionniers de l’anthropologie argentine. Le site des ruines de Quilmes s’étend sur une trentaine d’hectares dont seulement 20% ont été restaurées. On distingue des petits murets marquant clairement le tracé des anciennes maisons du village. En réalité, ces murets ne sont pas les fondations mais bien les murs des constructions, puisque les Quilmes vivaient dans des maisons à moitié enterrées pour se prémunir de la chaleur. En grimpant sur les hauteurs environnantes, on prend conscience de toute l’ampleur du paysage qui s’étend face à nous : on jouit d’une vue imprenable sur toute la vallée et les Andes. Un moment assez incroyable.

Quilmes width=

Ruines de Quilmes – Crédit photo : Kevin Jones

Venir les ruines de Quilmes

Vous pouvez vous y rendre en voiture en venant de Cafayate situé au nord des ruines (53km). Vous empruntez alors la route 40, ou depuis Tafi del Valle à l’Ouest (78km) vous empruntez la route 307 puis la route 40. Dans les deux cas, vous arriverez à une intersection indiquant les ruines de Quilmes où vous devrez tourner, attention c’est de la piste sur 5 kilomètres.

Le trajet est possible en bus également, des connections partent de Tafi del Valle et Cafayate, mais attention les bus stoppent au niveau de l’intersection entre la route et la piste, 5 kilomètres de marche vous attendent si vous choisissez cette option.

En plus d’accéder au site dans lequel vous pourrez vous balader vous pouvez passer par le musée à l’entrée des ruines. Une occasion de mieux vous imprégner de l’histoire de la ville sacrée!

Vous souhaitez découvrir les ruines de Quilmes et la région du Nord-Ouest Argentin? Contactez Équinoxe, spécialiste du voyage sur mesure en Argentine!


Cet article vous a plu ? Consultez également :