Quand on parle de vin argentin, on pense de suite au Malbec ou encore à un Cabernet-Sauvignon de la région de Mendoza… Sachez que le pays produit également un vin que le monde entier peut lui envier, le Torrontés !

Photo -Source: Emi ♫

Origines du cépage Torrontés

Sur ce point, les avis divergent. Certains attribueront la paternité de ce vin à l’Europe et plus particulièrement au bassin méditerranéen. En effet, ce serait le résultat d’un savoureux mariage entre un Moscatel de Alejandría (cépage d’Afrique du Nord) et d’un vin local venu de Galice. D’autres attestent que ce cépage serait 100% argentin et aurait pris racine dans la région de la Rioja. En tout cas, nous on l’adore !

Où le trouve-t-on ?

Il existe trois types de Torrontés: le Riojano – de la région de la Rioja – le Mendocino – de la région de Mendoza – et le Sanjuanino – de la région de San Juan. Entre ces trois, le Riojano remporte tous les suffrages puisque c’est celui-ci qui est exporté en majorité et qui offre un véritable équilibre entre les différentes saveurs. La particularité de sa production tient dans le fait que les vignes sont plantées en altitude (pas moins de 1 200 mètres au dessus du niveau de la mer) et grandissent dans un envirronement ensoleillé et humide.

Et la dégustation dans tout ça !

À la vue…

D’une couleur jaune pâle tirant vers un vert doré il a tous les aspects d’un blanc sec. Cependant, bien qu’elle demeure peu répandue, il existe une seconde vendange consistant à cueillir les raisins arrivés à grande maturité, ce qui peut renforcer la couleur jaune doré.

À l’odorat…

Comme une impression de déjà vu, on  retrouve les particularités d’un Moscatel mais en un peu plus doux et élégant. Des tonalités fleuries se laissent apprécier en premier lieu. Puis cela se transforme en saveurs fruitées (salade de fruits, pêche, abricot ou encore coing) avec une touche de miel ! De quoi être désorienté puisque à la vue on s’attend à déguster un blanc sec…

À la dégustation…

Vient le moment tant attendu ! En bouche, on retrouve des saveurs d’orange, de vanille ou encore de noix à peine caramélisée avec une pointe de jasmin. En somme, un parfait assemblage entre acidité et douceur qui vous laissera quoi.

Sachez qu’il se déguste jeune et frais (autour de 8 à 10 degrés) et se marie très bien avec un plateau de fruits de mer, un locro encore chaud, des empanadas de lamas ou encore de la cuisne thaï épicée.

Mention spéciale Argentine Info: Nous vous conseillons la bodega Nanni pour son Torrontés qui ne vous laissera pas de marbre !

Bonne dégustation