Voilà une autre façon de découvrir l’Argentine. Parcourez les villes dans lesquelles Che Guevara est passé lors de son périple en moto. Fan du personnage ou simplement férus d’histoire, laissez-vous guider par « la Ruta del Che ». Un circuit culturel retraçant sa vie, de son enfance à l’apogée de sa gloire. Vous découvrirez quatre provinces argentines, et pourrez même continuer votre route en Bolivie si l’envie vous en prend.

Che Guavara – Podknox

Première étape : Rosario, province de Santa Fe

C’est dans cette ville, située à 300 Km de Buenos Aires, qu’Ernesto est né. Ses parents, venus de la Province de Misiones, se sont installés à Rosario à des fins commerciales. Visitez la Rosario, sa première demeure et oeuvre de l’architecte Alejandro Bustillo (qui a notamment créé l’hôtel Llao Llao). Au nº480 de la rue Entre Ríos : c’est ici qu’Ernesto Guevara de la Serna est né et a passé la première partie de sa vie. Vous pouvez poursuivre votre chemin par la « Plaza de la cooperación ». Elle a été appelée « Plaza el Che » à cause de l’immense peinture du personnage, réalisée par Ricardo Carpani.

Ensuite, entrez dans le Parc Hirigoyen, la place sur laquelle trône une statue du Che porte son nom. Cette statue a été faite grâce à 75 000 clés et pièces de bronze, données par des admirateurs du révolutionnaire du monde entier. Vous y accéderez par un escalier et un sentier de galets,  symbolisant le parcours du révolutionnaire à travers l’Amérique Latine. C’est également ici que se sont renforcées les idées révolutionnaires du Che, aux côtés de son ami et compagnon de voyage, Alberto Granado.

La ville organise des visites auto-guidées des principaux lieu touristiques liés au Che.

Deuxième étape : Colonia Caraguatay, province de Misiones

C’est dans ce lieu, d’où ses parents étaient originaires, qu’Ernesto a passé un partie de son enfance. On y a créé le Parc Provincial Ernesto Guevara de la Serna. Ce parc de 23 hectares a pour but de préserver cette place « historique ». Vous y trouverez d’ailleurs le Museo Hogar Misionero, lieu dans lequel vous comprendrez le contexte social et culturel de l’époque (de la fin des années 20).

Vous y découvrirez aussi l’enfance du révolutionnaire, bercée de légendes et d’histoires. On y trouve un texte, écrit par lui, contant ses paysages qui l’entouraient étant petit : « Dans la mystérieuse Misiones, tout est obsédant. La jungle impénétrable, pleine d’énormes bois qui occultent le soleil, avec leurs lianes, le jaguar, (..), les ruisseaux qui ouvrent le chemin et qui ont l’habitude de tomber dans de grandes cascades, les pinèdes, les tabebuias, le profond Paraná, la terre argileuse et colorée, et les marécages de montagne ».

Le Museo Hogar Misionero – Wikipedia

Troisième étape : Alta Gracia, province de Córdoba

C’est ici, à 37 Km de la capitale provinciale, que le Che a passé la plus grande partie sédentaire de sa vie. Lui et sa famille y ont en effet vécu de 1932 à 1943. La ville abrite un Musée Ernesto Che Guevara, qui retrace l’histoire de sa vie d’une façon très esthétique. On y apprend notamment que la famille est venue dans la petite ville à l’air pur et sec afin de permettre de soigner plus facilement l’asthme de leur fils qui avait 4 ans à l’époque. C’est aussi ici que la mère d’Ernesto, rebelle dans l’âme, fut la première femme de la ville à conduire une voiture, porter un pantalon ou fumer en public. Vous comprenez donc maintenant de qui ce fameux leader charismatique tient ce caractère affirmé.

Quatrième étape : San Martín de los Andes, province de Neuquén

Ici, en Patagonie, c’est peut-être le lieu le plus intéressant du périple, pour sa qualité documentaire et informative. Découvrez La Pastera – Museo del Che, au bord du Lac Lacar. Situé dans un chalet datant de 1946, et étant lui même une pièce de collection, il a abrité Ernesto Guevara et son ami Alberto Granado lors de leur périple à moto. Ce musée a été mis en place avec l’aide du Centre d’Etudes Che Guevara de La Havane à Cuba. Vous y trouverez donc une vraie mine d’informations pour toutes les personnes qui s’intéressent à l’histoire du personnage !

Découvrez des photos inédites, mais aussi la vie du révolutionnaire au travers de thèmes tels que les travailleurs, la jeunesse, sa conception de l’Homme nouveau, ou encore Fidel Castro. Son histoire y est racontée, grâce à différents types de support, par lui-même, mais également par sa famille.

 « Aquí se queda la clara, la entrañable transparencia de tu querida presencia, Comandante ché guevara »


Vous avez aimé cet article? A lire sur le même sujet