Situé à 15km de La Quiaca, au porte de la Bolivie, ce village datant du XVe siècle parait nous ramener dans le temps. Yavi est un village dans une petite cuvette. Du 17e au 19e siècle, Yavi était le siège du Marqués de Campero, l’un des fiefs espagnols les plus riches de cette partie du continent.

Rendez-vous à Yavi pour les paysages l’entourant, sa belle église et son histoire, ce village vaut le détour.

Yavi Argentina

Source : Flickr –Miguel Vieira

Un peu d’histoire…

fut le siège de l’unique marquisat créé sur le territoire argentin. La ville était un passage obligé pour transiter entre le Río de la Plata et les mines de Potosí.

Au cours des guerres d’indépendance, Yavi fut témoin de nombreux combats. Juan José Feliciano Alejo Ferández Campero ou plus simplement le Marquis de Yavi s’engagea dans la guerre Gaucho au côté du général Martín Miguel de Güemes mais il fut vaincu lors de la grande invasion pendant la bataille de Yavi le 15 novembre 1816. Il mourut alors qu’il avait été fait prisonnier. En 2010 une cérémonie de commémoration eut lieu dans l’église de Yavi en son honneur.

À voir, à faire

La tranquillité envahit les lieux, la meilleure façon d’apprécier le village et de se promener dans ses petites rues bordées de maison en pisé et en paille.

La ville s’est construite proche de la rivière du même nom qui a permis à une végétation verdoyante de pousser sur ses rives contrastant avec les paysages arides alentours.

Vous ne pourrez pas passer à côté de l’église de yavi datant de 1680 et consacré à San Francisco, l’une des plus belles d’Argentine. La décoration intérieure exceptionnellement riche de l’église en font un lieu unique.  Dès l’entrée, les têtes d’anges sculptées dans le bois annonce la couleur. À l’intérieur tout est entièrement sculpté et recouvert de feuille d’or, faisant du coeur de l’église un âtre resplendissant de lumière. Certaines sculptures furent même ramenées depuis Cuzco.

Autre attraction des lieux : la casa del Marqués (maison du marquis). Comme son nom l’indique, elle était la demeure des marquis de Yavi. De style colonial, ses murs extérieurs sont en pisé, le toit est fait de tuile et d’argile et le patio intérieur est tout en pierre. La maison est aujourd’hui reconvertit en musée historique et l’on peut y voir des objets et des pièces remise en état de l’époque du marquis Campero.


Vous avez aimé cet article ? A lire sur le même sujet :