Demain est un jour férié pour les Argentins. Le 28 novembre 2006, le pouvoir législatif argentin déclarait le 2 avril jour férié national, dorénavant proclamé “Día del Veterano y de los Caídos en la Guerra de Malvinas”.

Découverte des Malouines

Les iles Malouines furent découvertes pour la première fois en 1520 par Magellan, alors que son expédition cherchait un moyen d’accéder à l’Océan Pacifique. Le conflit sur la souveraineté des iles vient de très loin. Depuis leur découverte, les iles Malouines furent disputées par la France, l’Espagne et l’Angleterre. En 1820, une frégate argentine fut envoyée depuis Buenos Aires pour prendre possession des iles alors espagnoles. Elles étaient alors presque inhabitées. Mais en 1833, un bateau anglais accosta, prenant possession des iles au nom de la couronne d’Angleterre.

Guerre des Malouines

Dictature militaire depuis 1976, la démocratie argentine avait été laissée de côté et avec eux les droits du peuple, les forces armées ayant pris le pouvoir du pays par la force. Les problèmes économiques et l’appauvrissement augmentaient chaque jour, rendant plus visibles les conflits sociaux.

Le 2 avril 1982,  alors que l’Argentine connaissait la période sombre de son histoire, les argentins se réveillèrent avec la nouvelle que les iles Malouines avaient été récupérées par un débarquement surprise des troupes de l’armée. L’objectif principal des forces armées était non pas de récupérer les iles, mais surtout de dévier l’attention d’un peuple frappé par des années d’oppression sur une cause nationale qui fédérerait l’attention et l’accord de tous. En une action « patriotique », la Junte Militaire cherchait à obtenir l’appui de tous les secteurs de la population.

Le gouvernement anglais de Margaret Thatcher réagit six jours plus tard, envoyant jusqu’aux iles une armée supérieure en nombre, et bien mieux équipée. Pendant ce temps dans le monde, accompagnée des forces françaises et américaines, l’ONU condamnait le conflit, sans pour autant entreprendre d’action pour l’empêcher. Commença alors une cruelle bataille entre les troupes argentine et anglaises, en mer comme sur terre.

Deux mois et demis plus tad, le 14 juin, la guerre se termina avec la défaite des troupes argentines. La fin de la guerre, considérée pour beaucoup d’historiens comme une « blessure morale » pour la dictature militaire argentine, marqua les prémisses de sa chute. Finalement en 1983, la Junte Militaire quitta le pouvoir du pays, permettant après 7 ans de dictature à des élections démocratiques d’être mises en place.

La souveraineté des îles toujours latente

Plus de 30 ans ont passé depuis la fin de la guerre et chaque 2 avril, dans tous le pays, un hommage est rendu à tous les soldats vétérans et tous les soldats déchus de la guerre des Malouines. Aujourd’hui encore, tous les vétérans de guerre se réunissent pour s’aider, en attendant que soit reconnue pacifiquement la souveraineté argentine des iles malouines.