Le 20 juin en Argentine, on célèbre le “día de la bandera” ou jour du drapeau. À cette occasion Argentine-info vous propose de découvrir le monument dédié au drapeau, qui se situe à Rosario.

monument au drapeau

Monument au drapeau, Rosario. Source Pinterest

Le choix du lieu

Pendant les guerres d’Indépendance, le général Belgrano s’inquiétait de ne pas avoir d’emblèmes et d’insignes qui permettraient de différencier l’armée royale des armées révolutionnaires. Ainsi, en février 1812, il propose de réaliser un drapeau bleu et blanc qui distinguerait l’armée et la nation.

Quelques jours plus tard, le 27 février 1812, le colonel Belgrano a hissé pour la première fois le drapeau argentin.

Déterminer le site exact où le levage a eu lieu a fait l’objet de discussions dans le passé. Grâce aux récits des habitants et à la documentation, on a pu déterminer que l’endroit exact est le site où se trouve le Monument historique national du drapeau.

Le projet initial

Nicolás Grondona, un habitant de la ville, a été l’un des premiers à promouvoir la construction d’un mémorial. En 1872, avec d’autres habitants de Rosario, il a lancé une campagne pour obtenir ces fonds. Avec eux, il a réussi à construire la première pyramide à El Espinillo. Mais il n’a pas pu réaliser son projet de pyramide à Rosario. La pyramide de l’île a été détruite par une inondation du fleuve Paraná quelques années plus tard.

En 1898, à la demande du maire Lamas et dans l’intention d’accompagner la croissance de la ville avec les travaux correspondants, l’idée d’un Monument au Drapeau refait surface.

Le 9 juillet 1898, la première pierre du Monument au Drapeau a été posée sur la Place Brune, qui depuis lors s’appelle Place Belgrano.

Ce n’est qu’en 1910, l’année du centenaire de la Révolution de mai, que le gouvernement national, grâce aux efforts de la Commission pro-monument déjà existante, a convenu des fonds pour la construction du monument tant attendu. L’artiste plasticienne de Tucumán, Lola Mora, qui était déjà très connue à l’époque, a été engagée.

Une fois le contrat signé, Lola Mora s’est rendue en Italie d’où elle a commencé à exécuter les travaux. Ils sont arrivés au port de Rosario et de là, ils ont été transférés à leur emplacement final (place Belgrano). Après l’arrivée tant attendue de ces derniers dans la ville, en 1923, la Commission municipale des Beaux-Arts émet une communication au maire déclarant que le résultat ne correspondait pas à une œuvre d’art, mais qu’il semblait être une réalisation de “simples officiers du marbre”. Dès lors, la Commission Pro-Monument au Drapeau, décide de demander l’annulation du contrat avec Lola Mora. Ils promeuvent alors la mise en place d’un nouveau contrat.

Portrait de Angel Guido, architecte du monument au drapeau. Source Pagina12

Concours et prototypes

Après la fin du contrat avec Lola Mora, la Commission Pro-Monument au Drapeau, appelle à un concours d’avant-projet en 1928. Peu de données sont disponibles sur ce projet, mais on sait que les projets n’ont pas répondu aux attentes du jury. Parmi les concurrents figuraient des artistes argentins et étrangers.
Aucun des projets n’ayant fait l’objet d’une décision favorable, ce concours a été déclaré nul.

En mars 1939, un décret présidentiel autorise la Commission nationale du Monument du Drapeau à lancer un concours de plans et de budgets pour l’exécution du monument tant attendu.

Ce nouvel appel a constitué en soi un événement important, non seulement en raison de l’appel, mais aussi du niveau technique et artistique des participants.

Après la date limite fixée par le concours, douze avant-projets ont été soumis. Finalement, les architectes Alejandro Bustillo et Angel Francisco Guido ont obtenu le premier prix .

De nombreux aspects des plans et modèles présentés ont dû être modifiés en fonction des fonds disponibles et des changements dans les détails techniques que la Commission pro-monument a suggérés aux gagnants.

Construction du monument du drapeau

Le travail a enfin commencé en 1943, un an après la signature du contrat avec les artistes. L’architecte Alejandro Bustillo n’a pas participé à la direction et à l’exécution des travaux. La construction a connu un bon rythme au cours des deux premières années. Mais des problèmes d’approvisionnement en matériaux sont rapidement apparus, ce qui a prolongé les délais de réalisation. Puis les problèmes économiques sont réapparus et les travaux se sont poursuivis lentement grâce à l’effort, à la persévérance et au dévouement de son directeur et concepteur, l’architecte Angel Guido.

L’inauguration

Après 14 ans de construction, le 20 juin 1957, le Monument national au drapeau a été officiellement inauguré, lors d’une cérémonie dirigée par le président de la nation, le général Pedro E. Aramburu.

Une série d’activités pré et post festivités a complété les festivités, convoquant les citoyens qui ont suivi toutes les étapes de cette cérémonie inaugurale. Un grand défilé militaire était au centre de cette inauguration.

Vous avez envie de découvrir Rosario et son fameux monument au drapeau? N’hésitez-pas à contacter Equinoxe, spécialiste du voyage sur mesure depuis 30 ans!

Cet article vous a plu? Vous aimerez aussi…