Situé dans la province de La Pampa, au centre de l’Argentine, Lihué Calel est un parc national de 32 000 hectares de superficie. Le parc est considéré comme une oasis au cœur de La Pampa et présente de nombreux attraits que nous vous proposons de découvrir ici !

Guanacos dans le parc Lihué Calel – picasaweb.google.com Gustavo Gonzales

Histoire du territoire

Au sud de la province, le parc Lihué Calel regroupe une région de plaines et plateaux ainsi que de petites montagnes. On y trouve de nombreuses traces préhistoriques. Notamment dans « la vallée des peintures », où l’on peut admirer de l’art rupestre. Du fait de la richesse de ses ressources, le parc fut plus tard l’un des refuges des indiens nomades tehuelches et araucanos au XIXe siècle. Enfin, à la fin du XIXe, les colons s’y installèrent pour profiter de ces ressources. Et ainsi y construire des villages.
Avec le temps, l’élevage s’est étendu dans la région. Jusqu’à ce que les terres de Lihué Calel soient achetées par Luis Gallardo, fils d’un naturaliste renommé. 
Puis en 1964, le gouvernement provincial a exproprié la région en vue de l’utiliser à des fins touristiques. Et, en 1976, les terres ont été cédées au gouvernement national. À partir de là, ce parc national fut créé pour assurer la conservation de la biodiversité régionale.

Les ressources de Lihué Calel

L’un des grands attraits de ce parc est qu’il constitue une importante réserve d’eau pour la province de La Pampa. En effet, les précipitations y sont très faibles et le climat semi-aride. Mais les montagnes de Lihué Calel aussi appelées “montagnes de la vie” permettent de retenir l’eau de pluie et de modérer les températures durant l’été. Ainsi, un microclimat favorable à la vie et aux cultures est créé. La flore et la faune y sont de ce fait assez développées. 

La flore

Grâce à ce micro-climat, de nombreuses espèces de végétaux se développent dans des conditions uniques. Ce qui a contribué à faire prospérer une grande diversité d’espèces de la flore locale. Quarante pour cent des plantes de la province se trouvent sur ces terres.
La Margarita pampeana, une légumineuse (Adesmia lihuelensis) et la mélisse sont endémiques des montagnes.
Dans la zone se forment des ruisseaux et à proximité s’y développent le caldén, arbre provenant de l’épinière. Accompagné de jarillales, petits arbustes aux fleurs jaunes ou encore des chañares, grands arbres fruitiers.

La faune

Pour les animaux, vous trouverez de nombreux oiseaux comme des faucons ou  des vautours à tête noire. Mais aussi des mammifères comme la marmosa, petit marsupial, le piche (espèce de tatou), des autruches, des guanacos, des reptiles, des pumas, et des renards.
De plus, le parc national protège des espèces menacées telles que l’aigle couronné, le faucon pèlerin, le cardinal jaune, l’esquivo armadillo et la tortue terrestre patagonique. Même quelques espèces envahissantes se sont installées dans la zone. Tel que le sanglier européen et le cerf rouge.

Renard du parc national Lihué Calel – Wikipédia

Le climat de Lihué Calel

Avec une grande amplitude thermique annuelle, les températures moyennes sont de l’ordre de 7°C en hiver et de 24°C en été (avec un maximum supérieur à 40° C).
Il y a environ 400 mm de pluie par an, concentrés en hiver. Et des gels fréquents entre le début d’avril et la mi-octobre.

La saison idéale est donc au printemps et au début de l’automne.

Que faire dans et aux alentours du parc ?

Aux portes de la Patagonie, le sud de La Pampa est un passage obligé si vous vous rendez dans les Andes de Patagonie. Le parc se visite et de nombreuses balades y sont proposées. Vous pourrez par exemple vous rendre à la Vallée des peintures, qui présente l’art rupestre préhistorique, à la vielle ville et à l’estancia Santa María de Lihué Calel. Ou alors effectuer d’autres parcours qui vous permettront de découvrir la faune et la flore du territoire.
Pour vous loger, vous trouverez le village de Puelches, à 35km du parc. Qui est également connu pour son artisanat (couture et teinture de laine en particulier). De quoi passer un bon séjour !

Vous avez aimé cet article? A lire sur le même sujet