Analyse des relations Argentine-Brésil

Monica Hirst, historienne et experte politique brésilienne analyse les relations entre les deux géants d’Amérique Latine dans un entretien avec le journal argentin Pagina12.

Avec une nouvelle présidente à la tête du Brésil, Dilma Roussef, on peut se demander si les relations ambiguës entre les deux pays seront amenées à changer.

Le XXème siècle et particulièrement le début du XXIème siècle auront complètement modifié les rapports des deux pays. La tendance s’est complétement inversée dans un labs de temps très réduit.

Avant : l’Argentine était l’El Dorado du Brésil, un pays développé à l’image européenne qui faisait figure d’exemple pour ce pays pauvre et sous–développé. Pour les jeunes argentins, le Brésil était LA destination vacances grâce à un coût de la vie ridiculement bas.

Aujourd’hui : Le Brésil est le moteur de l’Amérique du Sud. Avec le taux de chômage le plus bas et les salaires les plus hauts de la région, il attire de plus en plus les Argentins. Les Brésiliens sont aujourd’hui les touristes les plus nombreux en Argentine et sont ceux qui y dépensent le plus.

Photo: Yanec

Pour l’experte, les tensions existantes entre les deux pays vont donc continuer. L’Argentine se conforte de plus en plus dans un modèle protectionniste alors que le Brésil s’affirme toujours plus libéral. Ces deux approches politiques et commerciales provoquent problèmes et irritations. Cependant les deux géants ne peuvent pas s’ignorer.

Le Brésil est totalement engagé économiquement auprès de l’Argentine. Le pays y a en effet réalisé beaucoup d’investissements et y a beaucoup d’intérêts économiques. L’Argentine est de ce fait économiquement dépendante de son voisin et ne peut ignorer que sa croissance est et sera en grande partie tirée par celle du Brésil. Pour toutes ces raisons, les dirigeants des deux pays sont donc obligés d’entretenir un dialogue positif.

Selon l’experte, les tensions économico-commerciales entre les deux pays seront permanentes, ce qui renforce l’importance du Mercosur, pour encadrer les relations des deux pays et instaurer un cadre de négociations institutionnel.

Source : “La Argentina y Brasil están condenados a la alianza”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *