L’Albiceleste sera la plus vieille équipe du mondial. Une expérience du haut niveau qui leur a permis de se débarrasser assez aisément de la Trinidad et Tobago (3-0) et de la Slovénie (2-0) lors des matchs de préparation. Des confrontations amicales qui sont de bonne augure pour le Mondial. Néanmoins ne nous réjouissons pas trop vite…

3 jeunes prometteurs – HowToBet

Le onze type
Romero – Zabaleta, Federico Fernandez, Garay, Rojo – Mascherano, Gago, Di María – Agüero, Higuaín, MessiSélectionneur : Alejandro Sabella.

Incontestablement la meilleure armada offensive du monde, en revanche pour la défense on reviendra.

Comment ils devraient jouer
Très vite. L’Argentine a comme capitaines Messi et Mascherano, mais son style se rapproche bien plus du Real que du Barça. La preuve avec le trio Gago-Di María-Higuaín. Au milieu, Pintita est la rampe de lancement. Sa mission: couper, avec l’aide précieuse de Mascherano, tout ce qui se rapproche de la (fragile) défense, mais aussi et surtout alimenter Messi, en le servant entre le milieu et la défense adverses. Le meilleur joueur du monde (plus meneur de jeu qu’attaquant) et Di María (à gauche) n’auront plus qu’à enclencher le turbo et rompre les lignes, en s’appuyant sur le duo Higuaín-Agüero pour conclure. Bref, ça va être explosif et efficace devant. Et pas rassurant derrière.

Le portrait-robot
– 20% Messi
– 15% problèmes de croissance
– 15% asado 
– 25 % religion
– 20% surcoté
– 0% défense 

La poule

Serbie, Nigeria, Iran. Tout est dit. Attention à la Serbie tout de même qui pourrait rivaliser… En terme de supporters foufous.

La stat inutile
L’Argentine fait tous les quatre ans partie des favoris, et pourtant, elle n’a pas passé les quarts de finale depuis 24 ans. La Bulgarie, la Suède, la Croatie, la Corée du Sud, la Turquie et l’Uruguay ont donc fait mieux. En 2006 et 2010 les bourreaux sont allemands. Heureusement pour l’Argentine, pas de confrontation avec la Mannschaft avant les ultimes phases du tournoi. Deutsche Qualität.

Trois bonnes raisons de les supporter
– Voir Pelé mourir dans un stade, et chanter « hijo de mil putas ». 
– Parce qu’on a envie de réentendre ça:

[youtube]https://www.youtube.com/watch?v=1wVho3I0NtU[/youtube]

– Après le futbol para todos, Cristina Kirchner offrira bien un asado para todos en cas de victoire. 

Trois bonnes raisons de les détester
S’ils gagnent au Brésil, on n’est pas près d’arrêter d’en entendre parler. 
– S’ils gagnent contre la France. En finale.
– Leur soja est transgénique. 

Ce que Pelé dirait de la sélection argentine
« Il manque 863 buts à Messi pour m’atteindre. »


La prédiction:
S’il faut toujours un gros qui se ramasse au premier tour, cela pourrait être celui-là. L’Argentine arrive au Brésil avec une énorme pression populaire sur les épaules – battre l’ennemi brésilien – et une équipe surestimée. Derrière le quatuor fantastique, l’Argentine se présentera avec un banc fantôme, une charnière centrale légère, un côté gauche occupé par un type qui joue milieu défensif au Sporting Portugal et une doublette de récupérateurs incertaine : Mascherano n’a pas joué à ce poste depuis plusieurs années, Gago passe sa vie à l’hôpital. Pas sûr que Messi suffise.  Ça risque de finir comme ça:

[youtube]https://www.youtube.com/watch?v=XsZkCFoqSBs[/youtube]

Une note d’espoir quand même, d’après une étude, les supporters des pays participants au mondial ont donné l’Argentine favori du tournoi avec le Brésil, l’Allemagne et l’Espagne. La fête commence Dimanche 15 à 19h avec Argentine – Bosnie.

Sources: So Foot, l’Équipe, Eurosport