Ariel Ramírez était un des plus grands compositeurs argentins, notamment de piano, passionné par la musique latino-américaine et par le mélange des influences européennes et latines. Il s’est éteint à Buenos Aires le 18 février 2010, à l’âge de 89 ans. A la fois fin connaisseur du folklore argentin et illustre pianiste classique, ce compositeur de génie a marqué par son talent la culture musicale de l’Argentine, de l’Amérique Latine et du monde entier.

Ariel Ramiez, Mercedes Sosa et Felix Luna – Source: Wikipedia

Portrait d’Ariel Ramirez

Ariel Ramírez était un improvisateur de génie et un fin connaisseur de la musique folklorique argentine et des peuples indiens. Il passait des nuits entières à harmoniser des airs, inspirés du métissage noir, européen et indigène du début du  XXème siècle. Il nait à Santa fe en 1921 dans une famille de musiciens. Il apprend seul le piano classique pendant son enfance, tout en étant bercé par les traditions et les fêtes populaires argentines. Son style musical naît peu à peu et se nourrit de rencontres avec des spécialistes de la musique folklorique ou des grands auteurs-compositeurs argentins, comme Arturo Schianca, Atahualpa Yupanqui et Justiniano Torres Aparecido. Durant sa carrière d’auteur-compositeur, il aura l’occasion de jouer dans les grandes capitales européennes. Puis il revient en Argentine où il met en place la Compagnie du folklore avec pour objectif de sublimer les chansons traditionnelles de l’Argentine rurale.

La misa criolla

Il compose en 1964 la Misa Criolla (la Messe Créole), qui deviendra une de ses oeuvres les plus célèbres. Cette messe en espagnol utilise les instruments traditionnels du folklore argentino-indien. La pièce est jouée dans toute l’Argentine à partir de décembre 1981 et partira ensuite en tournée en Europe à partir de 1967. La tournée se clôture avec une audition privée au Vatican devant le pape Paul VI. La misa criolla a connu un succès planétaire, les disques se sont vendus à plusieurs millions d’exemplaires !

Plus de 300 chansons au total

Au total, Ariel Ramírez a composé plus de trois cents chansons, notamment avec deux de ses amis Miguel Brasco et Felix Luna.  Avec ce dernier, il écrit certaines des plus belles chansons argentines contemporaines, comme Los Reyes Magos, Antigo Dueno de las Flechas et surtout Alfonsina y el Mar. Cette dernière chanson a été interprétée par la grande Mercedes Sosa , une légende argentine du folklore latino-américain. En 1981, il compose la Misa pour la Paz y la Justicia, qui a cependant eu beaucoup moins de succès que la Misa Criolla.

                          Alfonsina y el mar interprétée par Mercedes Sosa


 

Cet article vous a plu ? A lire sur le même sujet :

Personnages argentins : Mercedes Sosa, la voix du folklore
Histoire du Folklore Argentin
Folklore argentin : la voix d’Atahualpa Yupanqui