Vous connaissez surement Burning Man, le plus mythique des festivals, qui prend place dans le désert du Nevada aux États-Unis, l’expérience la plus éphémère du monde. On y arrive, on y vit, et on en part sans laisser de traces. Et pendant qu’on y est, on vit une vie en dehors du temps, dans le Black Rock Desert, balayé par la poussière de sable et étouffant de chaleur.Au départ, en 1986, c’était un petit rassemblement entre 20 personnes sur une plage de San Fransisco. Aujourd’hui, ce sont plus de 55.000 participants dans le Black Rock Desert qui ne peut en accueillir plus.

Les principes fondamentaux

Et donc, en ce long week end, l’Argentine va accueillir la première expérience Burning Man d’Amérique du Sud, qui suivra à la lettre ses 10 principes fondamentaux :

  • Le Burning Man inclut tout le monde, quels que soient sa religion, son sexe, ses croyances, son identité, ses origines…
  • Le don est un principe fondamental ; il faut savoir donner sans attendre en retour. Le don peut prendre la forme d’un service immatériel, d’un bien matériel. Nous avons tous besoin les uns des autres et nous le reconnaissons.
  • Le Burning Man ne reconnaît pas d’activité commerciale. Il exclut toute forme de commerce, de publicité, de sponsoring et considère que l’argent n’est pas utile dans sa maison.
  • Nous essaierons néanmoins de nous suffire à nous-mêmes. Nos ressources intérieures sont sans limites ; il nous faut les exploiter avant de solliciter assistance extérieure.
  • Le Burning Man est ouvert d’esprit ; l’ouverture d’esprit est requise et fondamentale. Il s’exprime librement et ne juge pas, et attend qu’on en fasse de même.
  • La ville est une communauté et son bon fonctionnement nécessite la contribution de tous ses membres.
  • Il est attendu de la part de chacun d’entre eux un comportement civique et respectueux, dans l’esprit des 10 principes fondamentaux.
  • Il ne faut laisser aucune trace ; rien n’aura été modifié à notre départ et nous laisserons le site comme nous l’avons trouvé !
  • L’important, c’est l’expérience. Nous n’évoluons selon aucun préjugé et nous nous affirmons en marge de nos sociétés contemporaines. Burning Man ne juge pas, il s’exprime et laisse s’exprimer, dans le thème qu’il désire et selon les formes et les supports qu’il aura choisi. Il promeut l’art et toutes formes d’expression artistique ; l’art est son berceau, la musique est son essence.

Comment s’organiser ?

Le festival dure du samedi 1 mars au mardi 4 mars. L’emplacement est révélé une fois le ticket acheté. Le site se trouve à 2 heures et demie environ de Capital en voiture (220 km), et environ 3 heures et demie en train. En train, l’aller retour vous coutera un peu moins de 100 ARS.

Le point de rencontre est proche de la ville de Bragado et de la Laguna de Bragado.  C’est un peu l’aventure, mais c’est l’esprit, et ça vaut le coup! Pour acheter vos places, c’est ICI et pour plus d’infos, c’est ICI !

Ce qu’il ne faut pas oublier

  • Le ticket d’entrée au festival
  • Un tente, un sac de couchage, et le nécessaire pour camper
  • De l’eau, beaucoup d’eau
  • Le nécessaire pour boire et manger pendant 4 jours. La vaisselle, les verres, les couverts… Un réchaud pour ceux qui souhaitent manger chaud ! Et ne pas amener d’aliments qui nécessitent d’être réfrigérés pour de longues périodes.
  • Une trousse de premiers secours
  • Il va faire chaud le jour et frais la nuit ; alors prenez le nécessaire !
  • Des sacs poubelle et de quoi nettoyer le camp à votre départ.
  • Une frontale avec piles de rechange.
  • De la crème solaire, et de l’anti moustiques (le festival est à côté d’un lac!)
  • Un cendrier portatif, pour les fumeurs
  • Le nécessaire de toilette : papier hygiénique, bouchons d’oreille, lingettes pour bébé (pas de douches…)…
  • La Buena Onda !

 

Prêts pour un long week end en musique, en couleurs, en peinture dans la pampa argentine? Toutes les infos sur la page Facebook de l’événement ICI.