Assister à des rencontres sportives en Argentine

Football bien évidemment, mais également Rugby, Polo et bien d’autres encore, sont des sports très démocratisés en Argentine. Afin de s’intégrer davantage à la culture du pays, rien de tel qu’aller voir des rencontres sportives ! Argentine-info a fait pour vous la sélection des meilleurs sites dans chaque sport, afin de vous trouver des places pour assister à ces évènement sportifs et festifs !

rencontres sportives

Polo : Bertrand Mahé

Football

Sport national par excellence et partie intégrante de la culture du pays, le football est aussi bien présent à Buenos Aires que dans toute l’Argentine. Une grande partie des clubs les plus renommés du championnat d’Argentine de football résident dans la capitale. Par exemple les deux clubs les plus célèbres, le Club Atlético Boca Juniors et le Club Atlético River Plate. En conséquence, les infrastructures consacrées au football sont très développées, la ville de Buenos Aires possède par exemple plusieurs stades de plus de 50 000 places. Le Stade Monumental (stade du River Plate) ou la Bombonera (stade de la Boca Juniors) en sont de parfaits exemples. Le mythe Maradona, qui a grandi dans les quartiers pauvres de Buenos Aires, est visible dans de nombreux lieux touristiques.

Pour visiter les stades et/ou voir un match :
Boca
River Plate

Si vous comptez acheter les billets sur place, faites attention car il y a des chances que le nombre de places soit épuisé ! On vous le rappelle, les Argentins sont fan de football. Donc pour assister à une rencontre, voici des sites qui proposent des billets à des prix intéressants : Viagogo, ticketbis
Cependant, certains clubs proposent des billets directement sur leur site comme le Racing Club

Par ailleurs des hôtels et des agences proposent aussi des packs comprenant le transport et l’entrée au stade à des prix corrects : Tangol ou encore 4rentargentina

sportiveStade Monumental – Source: Elemaki

Polo

Parfois présenté comme le second sport national, le polo argentin est réputé pour ses nombreuses victoires dans les compétitions internationales. Mais aussi pour la qualité de l’élevage des chevaux. La saison officielle se déroule tout le mois de novembre et la finale a lieu généralement début décembre. Mais avec les 250 clubs pratiquant l’activité, il est possible de vivre l’expérience d’un «partido», un match de polo, toute l’année.

Pour cela, se renseigner sur le site de l’association, ou acheter directement votre place sur ticketek

Rugby

L’équipe d’Argentine de rugby à XV est l’équipe nationale qui représente l’Argentine dans les compétitions internationales majeures de rugby, la Coupe du monde de rugby et les test matchs. Elle est considérée comme l’une des meilleures sélections nationales au monde pour ses performances depuis quatre ans.
Aussi appelée les «Pumas», c’est la meilleure équipe d’Amérique. L’équipe argentine effectue régulièrement des tournées depuis deux décennies pour se confronter aux meilleures équipes européennes et de l’hémisphère sud. Elle participe tous les quatre ans à la coupe du monde de rugby

Par exemple, le 1er octobre 2016, les Pumas rencontrent les néo-zélandais à Buenos Aires. Les places ici à partir de 300 ARS ! UAR – unión argentina de rugby.

Site des Pumas avec calendrier des matchs.

L’équipe des Pumas – Source : Jamin

Basket-ball

En dehors du football, on retrouve les clubs de River Plate et Boca Juniors dans la Ligue Nationale A de basket-ball. L’équipe d’Argentine est très forte. Elle compte des joueurs connus à travers le monde comme Manu Ginobili. D’ailleurs elle occupe actuellement la troisième place du classement mondial de la FIBA.

Renseignement sur le site de la confédération de basket-ball

Tennis

Le tennis est également très apprécié après avoir connu bien des heures de gloire depuis la création en 1892 du Buenos Aires Lawn Tennis Club. Le tournoi de Buenos Aires est la seule compétition ATP (Association of Tennis Professionals) d’Argentine.

Pour assister à des matchs, se renseigner auprès de l’association argentine de tennis

Golf

En Amérique du Sud, l’Argentine est le premier pays golfique avec plus de 400 parcours, pour la grande majorité privés et complets. Le pays a d’ailleurs  reçu en 2010 le prix de la meilleur destination de golf. Ainsi le plus simple est de passer par une agence de voyage ou par les hôtels spécialisés dans les séjours golfiques.

Pour trouver les meilleurs terrains de Golf, notre blog vous aide : rendez-vous ici !
Pour plus de renseignement ou assister à une compétition

Hockey sur gazon

Figurant aussi parmi les sports populaires à Buenos Aires, le hockey sur gazon est le plus ancien jeu de balle avec crosse connu qu’on ait pu trouver parmi les premières civilisations. La Confédération Argentine de Hockey regroupe 46.000 licenciés dans tout le pays.

Site de la fédération de hockey d’Argentine

En conclusion, si vous êtes passionés de sports, vous allez être servis à Buenos Aires ! En effet, ce n’est pas les rencontres sportives qui manquent. La proposition est très diverse. De plus, à part au football pour les deux grands clubs Boca et River, il est très facile de se procurer des places pour un prix plutôt raisonnable. Donc si vous voulez profiter de l’ardeur incroyable des Hinchas, alors n’hésitez plus !


Cet article vous a plu ? Consultez également :

Les Argentins champions du monde des réseaux sociaux

Il n’y a ni médaille ni récompense, ni gratification particulière, mais c’est bel et bien un record Argentin. Pourtant inscrits sur les réseaux sociaux avec un peu de retard par rapport au reste du monde, les Argentins ont décroché un record. Il a fallu peu de temps pour les voir fans absolus de Facebook, Tweeter, Instagram … Et la tendance continue d’augmenter. Aujourd’hui en termes de quantité d’utilisateurs de réseaux sociaux, l’Argentine remporte la médaille d’or.

 Réseaux sociaux

Réseaux sociaux- Photo : Wikipédia

Plus que ce que vous ne le pensez !

En effet, cela peut paraître fou mais les Argentins utilisent plus les réseaux sociaux que les Américains. les chiffres suivants sont officiels et ont été publiés par TNS : 63% des usagers argentins utilisent activement les réseaux sociaux comme Facebook, Tweeter … Ce qui fait de l’Argentine le pays numéro un du continent Américain, devant le Brésil avec 55% et les Etats-Unis avec 50%.

Selon TNS, l’usage massif des réseaux sociaux en Argentine est lié à la grande quantité d’utilisateurs jeunes sur internet, motivés par la présence d’ordinateurs dans les écoles (dès très jeune) et sur les lieux de travail. En ce qui concene Facebook, le site continue son hégémonie en Amérique latine.

Mais plus généralement en Amérique latine

Des 10 pays qui utilisent le plus les réseaux sociaux, on retrouve 5 pays sud-américains : Argentine, Brésil, Chili, Pérou, Mexique. En moyenne, chaque utilisateur sud-méricain passe plus de 60heures par mois sur les réseaux sociaux soit 56% de plus que la moyenne mondiale. Les Argentins en sont à plus de 3h par jour.

Le vice président de comScore pour l’Amérique latine Alejandro Fosk a une explication pour décrire ce phénomène en Amérique latine : “Cela est dut au fait que les latino-américains sont très sociables par nature et très actifs au niveau de la communication digitale. Ce phénomène signifie pour nous [comStore] qu’il y a de la place pour beaucoup d’entreprises sur ce marché“.

Qu’en pensez-vous ?

Beaucoup comme Alejandro Fosk font une analyse du phénomène et en tirent les conséquences. En effet cela crée un nouveau marché dans lequel les usagers ont une toute autre forne de travail.

D’autres, comme le sociologue Roberto Stahringer en font une analyse un peu plus critique : “les réseaux sociaux ont réussi à donner une nouvelle forme au concret. Une forme basée sur l’esthétique et le vide. Pour autant, nous perdons le goût des relations en face à face, les rencontres physiques deviennent des déserts


Les meilleures bières de San Carlos de Bariloche

Le nord ouest de la Patagonie, dans la région dite des grands lacs, est réputé pour ses paysages à couper le souffle, pour son chocolat local… Mais pas seulement : c’est une région qui produit également beaucoup de bières artisanales ! Pour vous, Argentine-Info a fait une sélection des meilleurs bars à bières de Bariloche !

Bière artisanale - Bières

Bière artisanale – Photo: Miradas.com

Où déguster les meilleurs bières ?

Antares Bière artisanale

Dans ce bar réputé, on y boit de la bière artisanale. Idéal pour une soirée entre amis, ce lieu convivial vous fera vous sentir comme à la maison.
Où ? Elflein 47, Bariloche

South Bar

Venez déguster une bière artisanale en musique. En effet, des groupes se produisent sur la scène du bar assez fréquemment, et vous aurez la chance de pouvoir déguster un large choix de bières bondes ou brunes.
Où ? Juramento 30, Bariloche

Taberna de Pioneros

A quatre kilomètres du centre, venez gouter un large panel de bière une fois de plus artisanales. Servies avec des apéritifs faits maison, dont des pizzas spéciales, dans une ambiance chaleureuse vous ne risquez pas de manquer de quoi que ce soit !
Où ? Av de los Pioneros 4307, Bariloche

Manush

Un Pub qui bouge beaucoup ! En plus d’accueillir une clientèle très variée, le pub organise des évènements divers et variés comme des soirées à thèmes par exemple. Ainsi, il est possible de se restaurer en famille ou encore de boire des bières artisanales entre amis.
Où ? Neumeyer 20, Bariloche

Konna bar

Ce bar aux traditions anciennes est sans aucun doute l’un des bar les plus traditionnels et les plus attachés a la culture de la région. Une fierté qui se traduit dans les bières artisanales faites avec une délicatesse difficile à égaler.
Où ? Pje. Juramento 73, Bariloche

Berlina bariloche

Naturel : voici le maître mot de ce pub. Un respect de la nature hors du commun auquel s’ajoute une passion pour la bière artisanale. Ce pub qui sait comment mêler passion, culture et tradition est le coup de coeur des bars à bières de Bariloche d’Argentine-info.
Où ? Ruta 79 y F. Goye s/n – Colonia Suiza, Bariloche

Cerveceria Gilbert

Des professionnels de la bière artisanale de montagne à Bariloche. Vous y gouterez de délicieuses bières dans une ambiance traditionnelle. Dans ce lieu typique vous pourrez également venir vous restaurer en famille ou entre amis.
Où ? Circuito Chico Km 24 – Bariloche – Río Negro


Cet article vous a plu? Consutez également :

10 bonnes raisons d’aller en Argentine

Culture, traditions, paysages à couper le souffle, gastronomie, vins de qualité, la passion du football ou encore une faune extrêmement diversifiée, vous l’aurez compris, venir visiter ou même s’installer en Argentine c’est un choix du coeur. Aujourd’hui Argentine-Info a réalisé une sélection des 10 meilleures raisons de venir en Argentine !

Argentina

Argentina : Picserver

La diversité des espaces

1 – La beauté des paysages

Si vous voyagez en Argentine, vous aurez l’occasion de vous rendre à Iguazú admirer les chutes, une des nouvelles merveilles du monde naturel. Puis vous pourrez aller faire un tour à Salta dans le nord, sans oublier de vous rendre en patagonie où vous pourrez observer des baleines et, un peu plus au sud, faire une ballade au pied du glacier perito Moreno. Le pays offre une diversité des paysages de par sa taille : une “terre de contrastes” dans un seul et même pays, ce qui revient finalement à faire plusieurs voyages en un.

2 – La flore et la faune

Là encore, à chaque destination sa propre faune. En effet on n’observera pas les mêmes animaux en Patagonie et dans le Nord de l’Argentine. Chaque animal du pays réfère à une région bien particulière : le toucan et le coati se retrouvent à Iguazú, les baleines et les pingouins à la péninsule de Valdés, les lamas du nord-ouest  …

3 – Eviter l’hiver Français

Les saisons étant inversées, la période d’hiver français correspond à la période d’été Argentin. Pour les frileux, venez voyager à cette période en Argentine. N’ayez crainte, 4h de décalage horaire de novembre à Mars seulement, venez vous dépayser au soleil !

Ushuaïa – Lauriane Him

Culture et traditions

4 – La capitale de la culture

Buenos Aires, c’est l’épicentre de la culture de l’Amérique latine. Vous y trouverez tout type d’art, du street art présent partout dans la capitale aux expositions en galeries, du concert de rue au majestueux concert de Tango, du musée d’Eva Perón aux musées dédiés au football, vous trouverez sans aucun doute votre bonheur. De nombreux centres culturels de la capitale vous proposent des activités gratuites (Cours de tango, de percussion, de dessin…). Buenos Aires est une ville qui respire la culture !

5 – Les traditions

En Argentine, les traditions sont très marquées : en venant en Argentine vous aurez peut-être l’occasion de goûter de délicieux asados (grillades de viande locale), de rencontrer des Gauchos, de vous essayer au mate, de découvrir les traditions de la feria, la magie des milongas … Vous vous laisserez sans aucun doute séduire par ce qui forme la fierté des Argentins sur de nombreuses générations !

6 – L’histoire du pays

L’Argentine a un passé tumultueux et a connu des périodes de crise, de corruption et de dictature, comme la plupart des pays d’Amérique latine. Elle a connu aussi de nombreux moments de gloire et a vu naitre beaucoup de personnalités telles que Che Guevara. L’histoire du pays se ressent au quotidien : vous aurez peut-être l’occasion d’assister aux marches de la plaza de Mayo qui ont lieu tous les jeudis depuis 39 ans, ou encore d’appercevoir une manifestation au centre de la ville.

La gastronomie

7 – La nourriture

En Argentine, ce qu’il ne faut absolument pas manquer, c’est l’asado avec la viande locale. Pour les amateurs de viande, nous vous recommandons de gouter le bife de lomo et le bife de chorizo ! Dans les zones côtières, vous aurez la chance de pouvoir goûter un poisson de qualité ainsi que des moules, des calamars et des langoustines ! En dehors de la viande et du poisson, vous trouverez des magasins de fruits et légumes dans toute la capitale souvent bon marché, c’est l’occasion de s’essayer à de nouvelles saveurs. Enfin, ne quittez pas l’Argentine sans avoir dégusté le fameux dulce de leche ou encore les alfajores !

8 – Le vin

Les vignobles argentin se déroulent sur 2.000 km le long de la cordillère des Andes, à une altitude parfois record. Au nord-ouest, dans les vallées de Cafayate et de Calchaquíes, il est le plus haut du monde, au cœur d’un paysage d’une insoutenable beauté. Au pied de la cordillère des Andes, la région de Mendoza produit 70% des vins du pays , à partir du fameux malbec ! Essayez vous à la route des vins de Mendoza, vous ne serez pas déçus !

Le sport

9 – L’amour du football

En Argentine on vous posera sûrement la question : Boca ou River ? Pour vous demander lequel des deux clubs vous soutenez ! Chaque Argentin a son favori et les Argentins sont amoureux du football. Certains en ont même fait leur religion : le maradonisme. Vous aurez l’occasion d’aller visiter des musées dédiés au football à Buenos Aires !

10 – Le polo

Le polo est un sport important en Argentine. En effet, les Argentins sont quadruple champions du monde de polo et ont décroché deux médailles d’or aux JO. Le sport est intense : argentine-Info vous recommande assister à une partie de Polo en Argentine !


Cet article vous a plu ? Consultez également :

Climat à Córdoba : Quand partir ?

Córdoba, située dans la région du centre de l’Argentine est la cinquième région la plus grande du pays. La province de Córdoba est limitée par la province de Catamarca et Santiago de Estero au nord, par santa fe à l’est, la province de Buenos Aires au sud est et San Luis et la Rioja à l’ouest.
Disposant d’une grande richesse naturelle, de paysages impressionants et un climat agréable, la province est un élément attractif du territoire. Ainsi grande région touristique, Argentine-Info vous détaille ici le climat de la région.

climat

Climat à Córdoba- Photo : Wikipédia

Le climat de manière général

Située dans l’hémisphère sud, la province de Córdoba dispose de saisons dites inversées par rapport à celles de la France. En effet, les dates de l’été à Córdoba correspondent à celles de l’hiver français et vice-versa. La province de Córdoba possède un climat tempéré, avec des pluies qui diminuent de l’est à l’ouest de 900 à 400 milimètres annuels. De par sa latitude, le climat de Córdoba et de sa province est relativement modéré, avec quatre saisons bien définies. La température moyenne sur l’année est de 18 degrés mais en été les températures montent jusqu’à 30 degrés tandis qu’en hiver elles approchent les 5 degrés (au plus froid).

Le climat par saison

Hiver : Les hivers ne sont pas très froids (5-10 degrés) et peu pluvieux.

Printemps : Au printemps malgré des températures en hausse, un vent relativement fort venant du nord-est et du nord-ouest souffle sur la ville. Les températures sont agréables le jour et les nuits sont fraiches.

Eté : L’été est humide, avec des journées chaudes (30 degrés) et des nuit plutôt fraiches. Il n’est pas rare d’assister à des tempêtes de grêle !

Automne : Les températures sont agréables en milieu de journée. Les nuits restent froides et les matinées relativement fraiches.

Quand aller à Córdoba ?

Ainsi, les mois de janvier et février sont les plus chauds mais également les plus humides. Le mois de juillet est le plus froid et sec de l’année.

Nous vous recommandons donc de vous rendre à Córdoba entre septembre et mai afin de profiter le plus possible de la région !

Pour toute information complémentaire, contactez l’agence Equinoxe, spécialiste du voyage personnalisé !


Cet article vous a plu ? Consultez également :

La province de San Juan : que voir et que faire ?

La province de San Juan est une subdivision de l’Argentine située à l’ouest du pays. Elle est limitée au nord par la province de La Rioja, au sud-est par province de San Luis, au sud par la province de Mendoza et à l’ouest par la Cordillère des Andes, qui la sépare du Chili. A San Juan vivent 700.000 habitants pour une superficie de 90.000 mètres carrés. Une particularité de la province est l’existence d’un vent local, le Zonda. C’est un vent chaud et desséchant qui souffle de l’ouest, de l’océan Pacifique. Il est rendu chaud et sec en traversant les montagnes très élevées de la Cordillère des Andes, où se trouvent plusieurs des pics les plus élevés d’Amérique. Même en plein hiver – juin et juillet- les températures descendent rarement en dessous de 10 degrés et en été elles peuvent monter jusqu’à 40 degrés.

San Juan

San Juan : Wikipédia

Les grands parcs de la région

Le parc Leoncito : ce parc de 89.000 hectares est l’habitat naturel d’une très riche faune typique de la région. Lamas, autruches et autres animaux au milieu d’une faune sauvage et d’une vue magnifique : idéal pour se ressourcer ou se dépayser réellement.

L’insallation du complexe atronomique El Leoncito est une grande avancée pour la région puisque ce dernier est un des complexes les plus performants au monde. Et ce à l’avantage des touristes qui peuvent y partager un dîner avec les scientifiques ou y dormir pour observer les astres pendant la nuit ! On peut également y faire du camping, du trekking, un grand privilège pour les amoureux de la nature
Le parc est gratuit et ouvert toute l’année !

Le parc Ischigualasto : c’est le parc national de la province Valle fertil. Le climat sec de la région donne à voir des paysages désertiques d’une beauté incomparable. Déclaré patrimoine mondial par l’UNESCO en 2009, ce Parc est un véritable paradis géologique, car il regorge de roches et de fossiles d’animaux et de plantes de la période Triasique (entre 200 et 250 millions d’années auparavant).

Le Parc Talampaya : le parc est en réalité une réserve naturelle. Dans ce parc vous pouvez contempler des murs surprenants, des fossiles intrigants et des parois gravées par l’homme dans le passé. Les roches de ce Parc témoignent de l’évolution de la planète depuis plusieurs millions d’années. Attention : les parcours du Parc Talampaya se font avec un guide et une voiture spécialisés que vous trouverez à l’entrée du parc.

Les visites culturelles

La casa natal de Sarmiento – maison natale de Sarmiento – : premier monument historique national, depuis 1910. Sarmiento était un homme politique très connu en argentine de par son influence dans le passé. Gouverneur dans la province de San Juan, il fut également président et ministre de l’intérieur du pays. Ainsi vous pouvez visiter ce monument historique pour vous plonger dans la culture Argentine. En face de la maison natale de Sarmiento se trouvent des stands dans lesquels vous pouvez acheter des produits locaux.

La plaza 25 de Mayo : à ne pas louper ! Cette place ancienne est un condensé de culture et de traditions. Bien renovée, la place conserve cependant ses kioscos centenaires et ses nombreuses variétés d’arbres.

En plus des parcs et des activités culturelles, vous pouvez profiter de nombreuses activités de tout type : Trekking dans les montagnes, vous ressourcer au pied des torrents, rivières ou même des sources thermales, et même découvrir l’artisanat local très développé dans la région.

Pour découvrir l’ouest argentin, contactez l’agence Equinoxe, spécialiste de vos voyages sur mesure en Argentine depuis 1990 !


Retour sur l’affaire “Papel Prensa” de 2011

Papel Prensa est une entreprise créée dans les années 1960, en lien étroit avec l’Etat, dont le but premier était de rendre le pays autosuffisant en matière de production de papier journal, afin ne plus avoir besoin de l’importer à un prix plus élevé. Cependant en 2011, l’Etat et les deux grands journaux Clarín et La Nación sont entrés en conflit et ont recours à la justice dans le cadre de l’affaire “Papel Prensa”. Que s’est-il passé pour en arriver là ?

Papel PrensaPhoto : Youtube

L’affaire Papel Prensa ?

Papel Prensa est une entreprise dédiée à la production de papier journal. Pendant plusieurs années, le papier journal était importé. Pour cette raison l’objectif, atteint en 1978, fut de substituer la production locale aux importations de papier journal. Aujourd’hui Clarín possède 49% des parts de l’entreprise, La Nación 22 % et l’Etat 27%.

L’Etat en 2011 a accusé Clarín et La Nación de deux choses. La première accusation porte sur l’acquisition de l’entreprise Papel Prensa. En effet, l’Etat en 2011 pointait du doigt l’acquisition frauduleuse de Papel Prensa par La Nacion et Clarin, en connivence avec la dictature militaire de 1976 . De plus, l’Etat reproche aux deux grands journaux d’exercer une concurrence déloyale envers les autres journaux du pays, puisque ce sont en effet Clarín et La Nación qui détiennent Papel Prensa, l’entreprise qui fournit le papier journal aux concurrents.

Le nerf de la guerre

Qu’en est-il de l’acquisition de l’entreprise Papel Prensa ? En réalité cette acquisition paraît frauduleuse. L’entreprise Papel prensa, avant son rachat par Clarín et La Nación, était détenue par Graiver. A la mort de ce dernier en 1976, son épouse Lidia Papaleo fut dans l’obligation de vendre l’entreprise, étant donné les finances de cette dernière. Cependant, plus tard, Lidia Papeleo déclarera qu’elle a vendu son entreprise pour des raisons financières mais également sous la pression des deux grands journaux. De ces nombreuses déclarations, ce qui est certain c’est que les deux grands journaux ont été proches de la dictature militaire, les années sombres de l’histoire de l’Argentine.

De leur côté, Clarín et La Nación accusaient le gouvernement de vouloir prendre le contrôle de la presse. En effet ils considéraient subir des “accusations infondées” de la part de Cristina Kirchner. Pour les deux grands journaux, la présidente voulait les censurer et à terme prendre le contrôle de la presse.


San Antonio de Areco : Au coeur des traditions

San Antonio de Areco, une ville située à une centaine de kilomètres de Buenos Aires est connue pour ses traditions “Gaucho” et sa culture Argentine bien encrée. Déclarée capitale nationale de la tradition en janvier 2015, la ville aux multiples estancias vaut en effet le détour. Aujourd’hui, Argentine-Info vous en dit plus sur cette province pas comme les autres !

 Areco

Gauchos- Photo : Wikipédia

Une tradition Gaucho

Le terme gaucho désigne à l’origine le peuple de gardiens de troupeaux de la campagne sud-américaine. L’étymologie de ce terme aurait pour origine la langue quechua huacchu (« orphelin, solitaire »). Vestimentairement parlant, le Gaucho est vêtu d’une large chemise, de bottes en cuir et ne sort jamais sans son chapeau. Il porte un poncho pour se protéger du froid l’hiver. On honore d’ailleurs la journée nationale du Gaucho le 6 décembre de chaque année

On appelle gaucha la compagne du gaucho. Aussi bonne cavalière que lui, c’est elle qui s’occupe de faire pousser les céréales, les pastèques, les oignons, de faire cuire le pain au four, et tisser les ponchos de son compagnon. Vestimentairement, on peut la reconnaître à la chemise qu’elle porte par-dessus un sous-vêtement, assortie d’une ample et longue robe à franges, ainsi qu’une écharpe de coton. Sa coiffure est le plus souvent faite de deux tresses.

Que faire à San Antonio de Areco ?

Prévoyez deux jours sur place afin de passer une nuit dans une estancia. Généralement, vous aurez l’occasion de goûter à un délicieux asado provenant directement de l’élevage de bovins de celui qui vous reçoit ! Par ailleurs, de très bons vins (particulièrement du Malbec) vous seront servis. Et puis ne refusez jamais une empanada, vous pourriez le regretter…

Et puis rendez vous au centre de la ville pour y visiter ses nombreux ateliers traditionnaux, ici on fait du très bon chocolat, du miel, des alfajores reconnus dans tous le pays, et beaucoup de picadas de fromages. Bref, une aventure culinaire qui vous séduira à coup sûr ! Si vous avez le temps, rendez vous dans la fabrique de chocolat de la ville: La Olla de Cobre qui produit les meilleurs alfajores et chocolats dit-on (calle Matheu 433). Et allez boire une bière artisanale accompagnée de charcuteries et fromages de la région à la Cervecería Brew Pub (calle Zapiola, 76).

Continuez votre journée par une navigation en kayak ou canoë sur le río Areco et laissez vous glisser sur ses eaux tranquilles. Pour les plus aventuriers, il est possible de camper le long des berges.

Les fiertés de la ville

La fête de la tradition

Chaque fin de semaine proche du 10 novembre a lieu la fête du Gaucho. Cette année elle aura lieu le week end du 7 et 8 novembre. C’est en réalité une fête de l’identité Gaucho qui perdure depuis de nombreuses années.
Les protagonistes de cet événement ne sont autres que les Gaucho, des peintres, danseurs etc. Fiers de défendre leur culture vous pourrez déguster un délicieux asado traditionnel.

Le musée Ricardo Güiraldes

On ne s’étonnera donc pas de découvrir que le musée relate l’histoire des gauchos argentins, les «cow-boy argentins». Le musée, qui porte le nom du célèbre écrivain et poète Argentin, expose des œuvres du poète : des huiles, des dessins, des aquarelles, des photographies, des manuscrits originaux mais également des documents officiels de Juan Manuel de Rosas, grand homme politique et militaire argentin. Vous verrez aussi des collections d’armes et de meubles antiques. Il y a été regroupé d’innombrables éléments et objets historiques qui représentent le passé et le présent du peuple argentin.


Cet article vous a plu ? Consultez également :

Buenos Aires Food Week est de retour en septembre 2016

A Buenos Aires, la gastronomie est un sujet important, qui est souvent mis sur la table. Et comme on s’est régalé au dernier Buenos Aires food week en avril 2016, on en remet une couche en septembre. Du 12 au 25 septembre prochain, les restaurants offriront des plats gatonomiques à un prix abordable !

BA food week - BA food week

BA food week – Photo : Wikipédia

Buenos Aires Food Week : qu’est-ce que c’est ?

C’est deux semaines pendant lesquelles des dizaines de restaurant offrent des plats gatronomiques à prix abordables !
Sur le site de BAFoodWeek, on y trouve toutes les informations sur les bons plans des deux semaines. Sur leur page Facebook, vous pouvez vous tenir au courant des meilleurs endroits où manger mais aussi participer à des petits jeux pour tenter de remporter un repas gratuit.
Attention, dans pas mal de restaurants il vous faudra réserver votre table car vous ne serez sûrement pas les seuls à avoir dégoté les bons plans de la capitale !

Afin de vous faire saliver en attendant le 12 septembre …

En septembre vous assisterez à la huitième édition de l’événement. Autant vous dire que les chefs commencent à avoir l’habitude de ce genre de rencontres. Et ce n’est pas pour vous déplaire : les habitués Clo Clo, Happening ou encore La Brasserie del Plaza Hotel vous ouvriront leurs portes comme à chaque édition, et d’autres nouveaux restaurants comme 6to, El Quinto et Harturo vous feront découvrir leurs plâts de différentes origines et différentes saveurs. Et répétons-le : le tout à prix réduits.

BA food week - BA food week

BA food week – Photo : Wikipédia

Tenez-vous au courant et restez connectés

Ne loupez pas le top départ ! Si vous voulez voir à quoi ont ressemblé les dernières éditions du BAFoodWeek, voici le lien du compte Instagram.
E
n parallèle le site du BAFoodWeek vous donne rendez-vous très bientôt : n’hésitez pas à y faire un tour régulièrement !

Bonne(s) dégustation(s) !


Les peintures murales du métro de Buenos Aires

Les murs de la capitale argentine sont bien souvent recouverts de peintures murales. En effet, la “capitale internationale du street art“, comme aiment souvent l’appeler les adeptes de la discipline, regorge de fresques murales dont la signification varie du symbole politique aux souvenirs de l’histoire argentine. Et cette culture de la peinture murale se retrouve également dans les souterrains porteños. On retrouve dans chaque station des fresques dont la signification est bien particulière et toujours différente.
En collaboration avec la ville de Buenos Aires, les artistes les plus talentueux du pays sont invités à peindre les murs du subtemétro– de la capitale. Depuis le premier janvier 1994, c’est l’entreprise Metrovías, sous contrat avec le gouvernement, qui s’occupe d’animer les souterrains de Buenos Aires. Au-delà des peintures murales, Metrovías organise des évèvenements culturels dans le subte comme par exemple des shows musicaux (jazz, hip hop…).

Peinture murale - Almagro

Peinture murale – Photo : Wikipédia

Les stations de métro emblématiques pour leurs peintures murales

Les plus anciennes : les lignes A et B

Ce qui est aujourd’hui la ligne A du métro de Buenos Aires a été construite en 1909. Avec la ligne B, ce sont les plus anciennes mais pour autant, ce ne sont pas celles qui comportent le plus de peintures murales. Cependant certaines stations de ces lignes sont emblématiques. Par exemple, la station Carlos Gardel, du nom d’un des pères du Tango sur la ligne B, contient de nombreuses peintures murales dont l’auteur est Marino Santa María. Réalisé en mosaïque, le portrait du célèbre chanteur est admiré par de nombreux voyageurs chaque jour. Selon Verónica López Quesada de SBASE (Les souterrains de Buenos Aires) “Ces peintures sont réalisées dans l’idée de se fondre dans le paysage habituel, afin d’améliorer le quotidien des usagers“.

Station Carlos Gardel - Almagro

Station Carlos Gardel – Photo : Wikipédia

Sur la Ligne A, pour fêter le Bicentenaire de l’Indépendance de l’Argentine, la ville de Buenos Aires a invité Carlos Nine à peindre des tableaux à la station Congreso. Les 5 tableaux représentent l’Argentine depuis sa naissance. Ce clin d’oeil culturel pour fêter l’indépendance du pays marque un peu plus son histoire et permet de transmettre cette dernière de génération en genération.

Entre les stations Perú (A) et Catedral (D), une fresque du célèbre Quino représentant Mafalda s’étend sur 15 mètres de long et 1,5 mètres de hauteur. Différente des peintures murales par son style de bande dessinée, l’oeuvre de Quino se fond dans le paysage du subte en ce qu’elle est à part entière un morceau de culture du peuple argentin.

Les liges C, D et E

Comme une thématique, les lignes D et E du metro de Buenos Aires contiennent des peintures murales faisant référence aux coutumes argentines, tandis que la ligne C contient des oeuvres qui rapportent à l’histoire espagnole.

Sur la ligne D du métro, on trouve à Plaza Italia deux oeuvres de Benito Quinquela Martín. Ce peintre originaire de La Boca est une figure de la peinture argentine, connu pour ses peintures de la vie portuaire. On retrouve également à Catedral, sur la ligne D, des peintures de l’histoire de la société argentine entre 1830 et 1930. Pour les fans de football et plus particulièrement de Leo Messi, sachez que la station José Hernandez lui est entièrement dédiée.

Les peintures murales de la ligne C du métro de Buenos Aires sont dédiées à la culture commune espagnole et argentine. De ce fait, si vous faites un arrêt à Avenida de Mayo, vous pourrez observer une grande peinture murale en hommage à la fraternité entre les deux pays.

Station Avenida de Mayo - Almagro - peintures

Station Avenida de Mayo – Photo : Wikipédia

La lutte contre les graffitis

En réalité, les peintures murales que l’on peut voir dans les Subte sont réalisées par des professionels qui sont souvent des personnages connus et emblématiques : Quino, Quinquela Martín, etc. En effet, si Metrovías promeut les peintures murales, l’entreprise se bat contre les graffitis souterrains. Le 16 mai 2014, un groupe de personnes a été pris en train de “tagguer” les wagons du subte de la ligne D. La ville de Buenos Aires a considéré cela comme un acte de vandalisme et un des auteurs des graffitis a été forcé de réaliser des travaux d’intéret général.

Un an plus tôt, SBASE avait mis en place un “plan d’améliorations” qui visait à améliorer le confort des usager du Subte. Dans ce plan, SBASE prévoyait d’effacer les graffitis présents dans les stations et d’installer des caméras de sécurité pour lutter contre le vandalisme. Ainsi, SBASE agit réelement contre le graffiti dans le métro qui est considéré, à l’inverse des peintures murales, comme salissant le paysage public.

En conclusion, le graffiti est lui-même considéré comme un vandalisme. La ville de Buenos Aires se félicitait en fin 2015 sur Twitter d’avoir “réduit de moitié le vandalisme dans le métro de la capitale” accompagné d’une photo d’un wagon nettoyé des graffitis.

Graffiti dans le subte - Almagro

Graffiti dans le subte – Photo : Wikipédia


Cet article vous a plu ? Consultez également :