Les trains en Argentine

Voyager est la meilleure sensation au monde avec différents moyens de transports possibles comme l’avion, le train ou le bateau. Argentine-info vous propose, aujourd’hui, une sélection de trains pour découvrir les paysages argentins. En effet, cela est possible et original !

Rails

Rails de train – Photo : Wikipédia

Le train du bout du monde 

Le train le plus au sud du monde, tout d’abord, est connu comme le “train des prisonniers” puisque début XXème, il était utilisé par les prisonniers pour rejoindre les champs de travaux forcés. De plus, en fonction de l’époque de l’année, les couleurs du paysage changent, il est donc possible de le faire plusieurs fois, vous n’aurez pas les mêmes sensations … Le train est propulsé par une locomotive à vapeur sur des rails étroits et possède des wagons décorés de manière élégante. Ce voyage unique vous conduira effectivement à travers des paysages impressionnants formés par les glaciers, fleuves, lacs, cascades et forêts vierges de la Cordillère des Andes. Il part d’Ushuaïa avant de pénétrer dans le Parc national de la Terre de Feu.
Parcours: Station de la Fin du Monde – Station du Parc. Durée: 1h40. Distance: 14 km.

Le train Patagon

Le Train Patagon, ensuite, relie les villes de San Carlos de Bariloche et de Viedma. Il laisse la possibilité aux voyageurs d’admirer tous les paysages de la steppe Patagonne. Cette aventure vous mènera de la cordillère des Andes à l’Atlantique. En effet, ce train, qui date de 1912, a conservé toutes les caractéristiques de l’époque et incarne le style anglais à la perfection. Il contient une première classe et une deuxième classe. À bord, outre les services de base et les excursions lors des arrêts dans les centres d’intérêt touristique, il y a aussi un guide bilingue et des spectacles musicaux.
Parcours: San Carlos de Bariloche – Perito Moreno (Lagune des los Juncos) Durée: 8h. Distance: 38 Km.

trochita

La Trochita – Photo : Wikipédia

Vieil Express Patagonique « La Trochita »

Le Vieil Express Patagonique, appelé La Trochita (Le petit Sentier) peut être considéré effectivement comme un musée vivant et roulant. La locomotive qui date de 1922 a été conservé tout comme les sièges en bois et l’atmosphère envoûtante qui charme tant de voyageurs. L’ancien train à vapeur, dont la particularité réside dans la largeur de la voie ferrée de seulement 0,75 mètres, parcourt encore de nos jours le trajet Esquel – El Maitén dans la province de Chubut. La multitude de paysages et son trajet singulier au pied des Andes, l’on fait connaître mondialement. En effet, c’est un véritable voyage dans le temps qui vous attend!
Parcours: Esquel – El Maitén. Durée: 4h. Distance: 165 Km.
Parcours: Esquel – Nahuel Pan. Durée: 1h. Distance: 19,5 Km.
Parcours: El Maitén – Desvío Thomae. Durée: 1h45. Distance: 26,4 Km.

Tren de la Costa

Le Tren de la Costa (train de la côte), situé dans la province de Buenos Aires, a été inauguré en 1995. Il incarne en effet la version moderne de l’ancien train qui empruntait le chemin de la côte. Il parcourt 15,5 kilomètres en traversant d’élégants quartiers résidentiels le long du Río de la Plata, entre les gares de Maipú et de Delta. Ce train possède notamment l’infrastructure ferroviaire la plus moderne d’Argentine. On a transformé également plusieurs de ses gares en véritables “promenades d’achats” comprenant non seulement des locaux commerciaux, mais aussi des cinémas, des restaurants et d’autres installations. Depuis le terminus à Delta, on accède très facilement au Parque de la Costa, qui est le parc d’attractions le plus grand d’Amérique latine !
Parcours: Olivos (Maipú) – Tigre (Delta). Durée: 25 minutes. Distance: 15,5 km.

Train des Nuages

Considéré comme l’un des trains les plus élevés du monde, il atteint 4.200 mètres d’altitude et permet en effet aux voyageurs de toucher les nuages du bout des doigts (au sens propre du terme). C’est ainsi que ce train qui date de 1948, traverse 434 km, 29 ponts, 21 tunnels, 13 viaducs et zigzague à deux reprises, pour le plus grand plaisir des voyageurs ayant soif d’adrénaline. C’est finalement dans le dernier tronçon du viaduc La Polvorilla (un pont qui atteint 70 mètres au-dessus du lit d’un fleuve) qu’il atteint sa hauteur maximale où le temps semble être suspendu.
Parcours: Salta – Viaduc La Polvorilla. Durée: 15h. Distance: 189 km.
Parcours: Salta – Diego de Almagro (Train du Soleil). Durée: 13 h. Distance: 100 km.

Trennubes

Le train des nuages – Photo : Wikipédia

FFCC Central Entrerriano

Entre les plaines et les coteaux de la province d’Entre Ríos, vous trouverez ensuite ce train qui part de Villa Elisa et va jusqu’au Palais San José, célèbre demeure où vécut le Général Urquiza. Inauguré en 1907, après quelques années d’interruption, il a retrouvé finalement sa splendeur pour mettre en valeur le style de l’époque (reconstitué dans tous les wagons).
Parcours: Palais San José. Durée: 6h. Distance: 36 km.
Parcours: Arroyo Barú. Durée: 1h30. Distance: 70 km.

Le Train Écologique de la Forêt

Le train de la forêt, enfin, a été inauguré en 1907. Egalement appelé le train écologique, en raison de son impact sur l’environnement, il sillonne le magnifique cadre du Parc National d’Iguazú. Il a pour toile de fond les chutes du même nom. Monter à bord de ce train constitue en effet l’une des meilleures façons de découvrir le paysage environnant qui regorge d’espèces uniques.
Parcours: De la station centrale jusqu’à la station Cataratas (les chutes): 8 min
De la station centrale jusqu’à la station Garganta del Diablo (la gorge du diable): 25 min
De la station Cataratas (les chutes) jusqu’à la station Garganta del Diablo (la gorge du diable): 14 min.

Si vous avez envie d’un voyage en train en Argentine, n’hésitez plus. Choisissez l’Agence de Voyage Equinoxe, spécialiste de l’Argentine depuis 26 ans, pour y organiser votre séjour !


Cet article vous a plu ? Consultez également :

Les liaisons entre les aéroports et le centre ville

Buenos Aires dispose de deux aéroports :

  • pour les vols internationaux : Aéroport Ministro Pistarini (également appelé Ezeiza).
  • pour les vols domestiques ou pour certains vols internationaux vers les pays limitrophes : Aéroport Jorge Newbery (également appelé Aeroparque)

Equinoxe-aeroport-ezeiza

Aeropuerto Ezeiza – Crédit photo : Wikipedia

Ci-dessous, vous trouverez des solutions pour les liaisons vers ou depuis ces 2 aéroports.

1. Depuis Ezeiza (aéroport international Ministro Pistarini)

  • Réserver un taxi pré-payé (remis en espagnol), en arrivant plusieurs stands vous proposeront leurs services avant même de sortir de la zone réservée aux voyageurs.
  • Prendre un taxi à la sortie de l’aéroport et négocier un prix fixe, comprenant les péages, ce sera plus intéressant financièrement, mais seulement si vous parlez espagnol.
  • Réserver un transfert en voiture privée jusqu’à votre hôtel auprès de l’agence de voyage Equinoxe.
  • Prendre les bus Tienda Leon, vous y trouverez des navettes régulières entre l’aéroport et le centre.
    Les bus arrivent au Terminal Madero, dans le centre (Av Madero et San Martín), vous pouvez ensuite compléter la course jusqu’à votre hôtel par un service de taxi bon marché que Manuel Tienda Leon vous propose bien souvent directement.
    Cette solution est avantageuse pour ceux qui voyagent seuls.
  • Prendre un bus local (colectivo), dont l’arrêt se situe juste à côté du Terminal. Le numéro 8 rejoint le centre mais vous pourriez être le seul touriste à bord. Certes plus économique mais très long : environ 2 heures, voire plus (contre 45 minutes en taxi ou en bus Tienda Leon), l’avantage, c’est que vous allez pouvoir admirer la ville pendant le trajet.

2. Depuis Aeroparque (aéroport domestique Jorge Newbery)

  • Prendre un taxi à la sortie de l’aéroport, faites attention, le temps d’attente peut parfois être long.
  • Réserver un transfert en voiture privée jusqu’à votre hôtel auprès de l’agence de voyage Equinoxe.
  • Prendre les bus Manuel Tienda Leon, des navettes régulières vous emmèneront dans le centre.
  • Prendre un bus local (colectivo), à condition de bien connaître  le réseau et de parler espagnol. Le numéro 37 notamment rejoint le centre et la Plaza Italia, le 45 suit le Métrobus (par l’obélisque et toute la 9 de Julio) et la ligne 160 vous ramènera également dans le centre.

3. Depuis le centre

  • Prendre un taxi dans la rue et bien s’assurer de négocier un prix fixe avant afin que les péages soient compris dans votre prix.
  • Réserver un transfert en voiture privée jusqu’à votre aéroport auprès de l’agence de voyage Equinoxe.
  • Prendre les bus Manuel Tienda Leon mais n’oubliez pas d’y ajouter une course en taxi entre votre hôtel et le terminal Madero.
  • Prendre un bus local (colectivo), à condition de parler espagnol ou de bien connaître le réseau.

4. Liens utiles


Cet article vous a plu ? Consultez également :

San Rafael, une charmante petite ville de la Province de Mendoza

Située en plein coeur de la Province de Mendoza, San Rafael est une charmante ville encore peu connue par les touristes. Cette ville agricole et industrielle est la plus importante de la Province après Mendoza. Ainsi, en plus d’activités nautiques comme le kayak ou le rafting, San Rafael est également connue pour ses bodegas. De petites caves familiales à celles aux grandes surfaces modernisées, la production de vin y est très importante. C’est l’une des régions vinicoles les plus importantes du pays, nous vous conseillons ce lieu …

mendoza

Mendoza – Photo : Equinoxe Argentina

Une petite sélection de choses à voir à San Rafael

  • La Bibliothèque Mariano Moreno: Fondée en 1919, cet établissement de couleur jaune a accumulé des centaines d’ouvrages autour des Sciences et des Arts. Chaque mois d’octobre, la Bibliothèque organise la Feria Provinciale du Livre.
  • Le Musée des Beaux Arts : Un établissement qui regroupe des sculptures d’artistes nationaux et provinciaux. Ainsi que des peintures de grands artistes parmi lesquels notamment Fader, Petorutti, ou Spilimbergo.
  • La Maison d’Elena et Fausto Burgos : La maison du début du XXe siècle de ces deux écrivains originaires de la ville est d’aujourd’hui un centre culturel. Vous y verrez une collection d’oeuvres d’art de la culture Inca, des instruments de musique, ou encore une bibliothèque.
  • La Place du General San Martín : C’est la place principale, dont le tracé actuel à été réalisé en 1925. En son centre se dresse une grande statue équestre du Général. Il a le bras droit levé comme montrant le chemin que réalisa l’armée des Andes pour libérer les peuples d’Amérique du Sud du contrôle espagnol.
  • Le Palais Municipal : Avec sa tour et son carillon, visitez ce palais inauguré en 1938. Profitez-en pour visiter la Cathédrale San Rafael Arcángel à l’architecture neo-romantique qui lui fait face.

Ushuaia

Canyon de l’Atuel – Photo : Wikipédia

Et dans la région alors ?  

Vous pouvez visiter les nombreuses Bodegas et Chais aux alentours de San Rafael. Les petites caves familiales fondées dans les années 1880 comme La Finca y Bodega La Abeja. Elles utilisent encore aujourd’hui des installations d’origine, comme les pressoirs en bois. Complètement à son opposé, vous trouverez la Casa Bianchi, ultra modernisé, high tech avec des cuves en inox.

Vous pourrez également vous promener dans le Parc Hipólito Irigoyen aux dimensions incroyables ! Parfait pour se dépenser ou se relaxer. En le parcourant à pied ou à vélo, vous y trouverez des monuments à l’architecture intéressante comme le Monument du Gaucho Argentin, la Statue de la Vendimia. De plus, il contient l’amphithéâtre Chaco Santa Cruz qui reçoit chaque février la Fête nationale de la Vendimia.

Enfin, diverses excursions guidées vous invitent à sillonner la région à travers un circuit enchanteur. L’une des propositions par exemple vous fait passer une journée à Los Reyunos, un endroit charmant, pour sa tranquillité. Puis vous poursuivez jusqu’à El Sosneado, d’où vous bénéficierez d’une vue panoramique incomparable sur les paysages de la région. Vous pourrez également vous rendre au Cañon del Atuel puis continuer par Valle Grande jusqu’à la digue de Nihuil, afin de vous ressourcer au sein de somptueux paysages.

Si vous avez envie d’un séjour dans la Province de Mendoza, n’hésitez plus. Choisissez l’Agence de Voyage Equinoxe, spécialiste de l’Argentine depuis 26 ans, pour y organiser votre séjour !


Cet article vous a plu ? Consultez également :

Les Parcs Naturels de la région de Salta et Jujuy

Dans la région de Salta et de Jujuy, les Parcs Nationaux sont des bijoux de la nature. Si vous êtes de passage dans la région, Argentine-info vous recommande d’aller visiter un des parcs. Vous y découvrirez la faune et la flore locale exceptionnelle. Cela fait une bonne sortie en famille, entre amis ou même en solitaire !

Jaguar

Jaguar – Photo : Wikipédia

Le Parc National Calilegua

Au coeur de la province de Jujuy se trouve le parc Calilegua. Créé en 1979, il abrite une des faunes les plus vastes d’Argentine. Ce parc protège toute la zone de la forêt Oranense aussi appelée Yungas. En ce qui concerne la faune vous pourrez en observer plus de 300 espèces différentes ! Si vous avez de la chance, vous croiserez peut être votre chemin avec un jaguar et d’autres félins comme le puma. Ce n’est pas tout, des singes, des pécaris (phacochères) ou encore des tapirs se cachent dans les environs…

Des sentiers balisés vous permettent de découvrir le parc à pied ou à vélo. De même, vous pouvez découvrir le parc à bord de votre propre véhicule mais attention, vous êtes ici dans un endroit protégé donc on roule à vitesse modérée et musique éteinte.
Où ? Parque Nacional Calilegua, San Lorenzo 4514, Calilegua, Jujuy.  

Le Parc National Los Cardones

Avec ses 64 117 hectares, ce parc vous offre des paysages absolument typiques de la région. Il vous propose surtout de partir à la découverte des « cardones ». Avec des spécimens parmi les plus hauts au monde ces fameux cactus sont une espèce protégée, bien qu’ils soient encore largement exploités de manière illégale…

Le Parc National de Los Cardones vous propose bien plus que les cactus, avec notamment quelques petites oasis. Elles offrent de belles images d’ « yeux de mer », entourés d’herbe verte et fraîche, et ce en plein cœur du désert! Cela donne d’ailleurs la possibilité à certains animaux d’élire domicile dans ce charmant Parc National. Vous pourrez par exemple y observer certaines espèces menacées telles que le « Gato del pajonal », un félin proche du chat, mais également des espèces plus typiques de la région comme le guanaco (de la famille des lamas).
Où ? Salta, par la route nationale 68 et la route provinciale 33

Cardones

Parc National de los Cardones – Photo : Flickr – Rodrigo Soldon

Le Parc National El Rey

Ce Parc National fait partie de la forêt de Las Yungas. A l’origine, ce parc était exploité pour son bois, par la suite, il a été sauvé et choisi comme parc représentatif des forêts du Nord-Ouest du pays et déclaré Parc National en 1948.

Ici, on se promène en faisant bien attention à ne pas envahir et détériorer ce petit trésor bucolique. Les visiteurs apprennent donc à marcher dans le parc sans laisser de traces. Il ne doivent surtout pas déranger la vie des pumas, pécaris, corzuelas et cariamas huppés (oiseaux au plumage gris-jaune). Pour cela, les différents circuits proposés ne demandent pas beaucoup d’effort physique, bien qu’il faille tout de même s’habituer à quelques incommodités comme les tiques.
Où ? Depuis Salta et San Miguel de Tucumán, par la RN9 puis par la RP5

Le Parc National Baritú

Venez y découvrir la forêt la plus septentrionale de Las Yungas, encore préservé à l’état de forêt vierge. Le Parc National dispose d’un climat plus humide et chaud, ce qui lui permet le développement d’une biodiversité inégalable.

Il abrite des espèces protégées et en danger, telles que le jaguar, les chauves-souris frugivores, ou encore des grenouilles qui portent leurs oeufs comme le font les kangourous. Il paraît même que le seul ours latino-américain vivait dans ce parc : el Ucumar, un vrai mythe! A vos appareils photos pour capturer (en image bien-sûr) cette forêt vierge et ses animaux que vous n’aurez peut-être plus d’autre occasion de revoir! La flore n’est pas en reste dans ce parc, vous y trouverez, entre autres, des cèdres pouvant atteindre deux mètres de diamètre.
Où ? Province de Salta, Parque Nacional Baritú, à la frontière avec la Bolivie

yunga

Fôret Yunga – Photo : Wikipédia

Le Parc National Copo

Ce Parc National a été créé en 2000 dans un but de protection de la faune et de la flore locale, bien que la zone soit protégée depuis 1968. On prépare son sac à dos, son appareil photo et on part découvrir des espèces ! Vous verrez des tatous géants, des perroquets ou encore le quebracho colorado santiagueño (arbre sud américain) …

Au début du siècle, la venue du train dans cette zone de Santiago del Estero a causé la destruction de 170 millions de tonnes de bois, toutes espèces confondues. La zone a, par la suite, été utilisée pour l’extraction de charbon, puis pour l’exploitation du soja. C’est ainsi que le gouvernement a décidé d’intégrer le Parc à la liste des parcs nationaux en 2000, même s’il avait déjà été déclaré réserve naturelle en 1968.
Où ? Depuis Salta, prendre la RN 16 (piste) ; Depuis Santiago del Estero, prendre la RN 34,  RN 89 et RP6 (pistes)


Cet article vous a plu ? Consultez également :

Le café à Buenos Aires, plus qu’une tradition

Dans la capitale porteña, le nombre de cafés est impressionnant. En vous en promenant vous en verrez beaucoup et des différents, de la chaîne au petits indépendants, ils ont chacun leur attrait pour la population. En effet, malgré leur nombre, il y a toujours du monde peu importe l’heure, mais pourquoi autant d’engouement ?

Café

Café et croissants – Photo : Wikipédia

Le café

Les argentins depuis des décennies boivent du café mais il n’est pas de qualité. Au cours des cinq dernières années, on a vu un changement. D’abord avec l’apparition de spécialiste, appelé barista qui en plus de préparer le café devant le client, s’occupe aussi de créer des mélanges. Ensuite, il y a le développement des machines à café à domicile donc forcément les clients sont plus exigeant sur la qualité de ce qu’ils veulent boire. Aujourd’hui, c’est un symbole de modernité. C’est la deuxième boisson majeure consommée après l’eau et la seconde industrie la plus importante après le pétrole.

Les argentins en consomment 1kg par personne par an. Mais ils sont l’un des seul pays au monde avec le Paraguay, l’Espagne et l’Uruguay à consommer du café “torrado” . Ils grillent les grains en ajoutant au maximum 15% de sucre. Cette pratique est interdite dans le reste du monde !

Ateneo

Ateneo Grand Splendid – Photo : Niels Mickers

Boire un café en Argentine

Dans la ville, quand on parle de cafés cela peut être donc des cafés qui ne font que ça. Mais en grande partie, vous trouverez aussi des restaurants qui le matin ou l’après-midi entre les services, se transforment en café. C’est un moment différent à celui de la France. En France, c’est pour se redonner un coup de fouet assez rapide avant d’aller travailler, ou après le déjeuner. En Argentine, prendre le café c’est rester minimum 30-40min tout en lisant le journal ou en discutant avec les autres clients. Un moment essentiel à certain argentins pour se réveiller convenablement !

En Argentine, vous pourrez boire votre café noir, cortado (coupé avec un peu de lait), capuccino, café con leche (50% de chaque). En plus de votre café vous sera proposé des medialunas (croissants) et facturas (viennoiserie) et oui c’est la tradition !

Les différents types de cafés

Les chaînes spécialisées dans le café ont débarqué à Buenos Aires à partir de 2008. L’arrivée de Starbucks a été controversée. Beaucoup pensait que le concept ne fonctionnerait pas dans la capitale. Alors que Starbucks est devenu un lieu d’échanges qui attire une cible jeune et dynamique avec des boissons personnalisées de haute qualité. Avec la réussite de Starbucks, d’autres chaînes se sont développées, on vous conseille Café Martinez, The Coffee Store ou encore Havanna !

D’autres types de cafés plus atypiques mais tout aussi sympa se sont démocratisé. Le café-librairie, vous ne connaissez pas ? Que diriez-vous de prendre un café tout en étant entouré de livres que vous pouvez lire sur place ou acheter bien sûr … Les amoureux des livres vont se ruer à l’Ateneo Grand Splendid, LA plus belle libraire du monde. Le café open-space, à l’Urban Station, par exemple, vous y trouverez tout le matériel nécessaire pour travailler dans ce café si vous ne possédez pas de bureau. Un endroit partagé et calme avec une bonne ambiance de travail !

A Buenos Aires, vous retrouverez aussi des cafés historiques chargés d’histoire. Par exemple, le Gran Café Tortoni fondé il y a plus de 150 ans a gardé son architecture et sa décoration. Au Café Bar en Banderín, vous aurez l’occasion de retourner en 1929 ! Et oui, on voyage aussi dans le temps avec Argentine-info !


Cet article vous a plu ? Consultez également :

Au alentour de Bariloche : Faire du ski sur le Cerro Catedral

Du ski en Argentine ? Mais oui, tout est possible ! Alors que l’hiver se rapproche à grands pas, vous pouvez commencer à prévoir votre séjour au ski ! L’Argentine dispose de nombreuses stations de ski pour la pratique de vos sports hivernaux. Zoom sur la plus réputée d’entre elles: Le Cerro Catedral.

Photo – Source : Andres-age

Une attraction touristique

Situé à 20km de la ville de Bariloche, d’une altitude entre 1030 et 2100 mètres au dessus du niveau de la mer, le Cerro Catedral est une station très connue en Amérique Latine. Hautement fréquenté par les célébrités du showbiz et la bourgeoisie locale, elle reçoit chaque année des milliers de visiteurs. La plupart sont par ailleurs des brésiliens venus tout droit de Río, São Paulo ou Porto Alegre pour s’adonner aux joies de la glisse.

Sa particularité est d’être moderne et dynamique, toujours à la pointe de la technologie. Ainsi, cela permet aux visiteurs de pratiquer toujours plus d’activités facile d’accès avec un confort qui s’améliore d’année en année. Ainsi, ses 600 hectares de terrain praticable et ses 103 km de pistes bénéficient de nombreux points de connexion à travers les remontées mécaniques pouvant transporter jusqu’à 35 000 skieurs par heure !

Les 53 pistes sont pour la plupart de niveau intermédiaire, notamment pour permettre aux groupes de skier ensemble, quelque soit leur niveau. Mais le sommet Princesa reste le plus adapté pour les skieurs intermédiaires. Les pistes Seis, Del Bosque et de la Garganta représentent une difficulté plus élevée pour les débutants, alors que les pistes Las Nubes et Carlitos sont plus rudes et demandent une plus grande expérience. Depuis le sommet, vous profiterez d’une magnifique et extraordinaire vue panoramique sur la région.

Catedral

Cerro Catedral – Photo : Wikipédia

Services et Activités

Le Cerro Catedral s’est modernisé au fil des années avec l’évolution des sports d’hiver, afin de permettre à tous les visiteurs de pratiquer des activités de montagne variées. Ainsi, en plus du ski classique, vous pouvez entre autres faire du hors piste, du trekking, et les adeptes du ski acrobatique (ski freestyle) ou snowboard ont accès au snowpark composé de bosses, tremplins, et barres de slide. Des évènements particuliers sont également organisés comme des descentes aux flambeaux, et une importante zone de services comprenant notamment restaurants, boutiques souvenirs, écoles de ski, discothèque sont à votre disposition.

Mais la station ne représente pas qu’un intérêt en période hivernale ! En effet, au cours des autres saisons, vous sont proposés des activités variées comme des excursions à pied, à cheval ou en vélo tout terrain, du trekking, parapente etc. Tout est mis en place pour vous faire profiter des vues les plus incroyables sur les hauteurs.

La saison de ski du Cerro Catedral devrait débuter d’ici juin, pour plus d’informations rendez-vous sur le site.

Si vous souhaitez découvrir la région de Bariloche pour skier ou simplement pour visiter, n’hésitez plus. Choisissez l’Agence de Voyage Equinoxe, spécialiste de l’Argentine depuis 26 ans, pour y organiser votre séjour !


Cet article vous a plu ? Consultez également :

Sites et applications pour profiter de promotions en Argentine !

Les promotions sont très présentes en Argentine. Dans tous les secteurs d’activités vous en verrez ! Elles sont devenues une habitude dans le quotidien des argentins, à tel point qu’il peut paraître bizarre d’acheter quelque chose sans promotion. Aujourd’hui, on va vous donner quelques sites et applications pour trouver la meilleure offre autour de vous !

Coupons

Coupons – Photo : Flickr – Carol Pyles

Côté site internet

Groupon

Fondé en 2008, Groupon propose des promotions qui ne sont effective seulement si un nombre de personne défini achète la promotion aussi. C’est ce que l’on appelle l’achat groupé ou l’achat collectif. Sur leur site internet, au quotidien, vous retrouverez pas moins de 15 nouvelles promotions. Elles peuvent aller jusque -70% ! Les réductions touchent le milieu de la beauté, de l’entretien, du tourisme, de la gastronomie et de l’esthétique. Les offres sont valables généralement entre 4 et 6 mois.

Misdescuentos

Les promotions fleurissent et les sites qui les proposent aussi. C’est pourquoi 2 argentins ont décidé de créer ce site pour regrouper et classifier les promotions. Vous pourrez filtrer et vous informer sur les offres qui vous intéressent. En revanche, il n’est pas possible d’acheter. Voici un bon moyen de ne plus se perdre et d’avoir une meilleure vision de ce que l’on cherche !

Descuentocity

Créé par 2 argentins aussi, ce site, tout comme le précédent, regroupe les promotions existantes du jour. Vous allez enfin gagner du temps car les offres intéressantes du jour, environ 40, seront mises en avant ! Fini de chercher pendant 20 pages, la promotion qui vous intéresse …

Computer tablet phone

Utilisateur digital – Photo : Public Domain Files

Côté application

Mundo descuento

Sur cette application vous allez retrouvez les offres du moment. L’avantage de cette application c’est que vous allez pouvoir les filtrer selon le type de secteurs ou d’activités. Un gain de temps phénoménal ! Le plus recherché est tout ce qui touche à la gastronomie et les supermarchés. Lancez-vous de bonnes offres vous attendent !

Tiendeo

Nous vous proposons ensuite Tiendeo, une application simple et intuitive. Elle collecte les catalogues de promotions. Voilà un moyen écologique d’économiser du papier et de ne plus avoir nos boîtes aux lettres pleine ! Vous allez pouvoir feuilleter tranquillement les catalogues sur votre téléphone pour trouver l’offre qui vous correspond.

Groupalia

Tout comme son concurrent GroupOn, Groupalia est une des applications la plus connue et utilisée en Argentine. En effet, vous y retrouverez le système des coupons. Chaque jour, de nouvelles promotions s’offriront à vous. Il va falloir qu’un nombre de personnes limité de personne choisissent l’offre pour qu’elle se débloque.

Pour conclure, la société évolue rapidement. On voit que le digital prend une place importante, les habitudes d’achats et d’économies des habitants ont changé aussi. L’arrivée de ces sites et applications est un avantage important pour avoir toutes les informations que l’on souhaite à portée de main !


Cet article vous a plu ? Consultez également :

Les Estancias jésuites de la province de Cordóba

La Province de Córdoba, situé dans le nord ouest provincial, attire chaque année de nombreux visiteurs. Avec ses paysages naturels uniques, ses fleuves, sa verdure flamboyante et sa riche histoire, c’est une région immanquable si vous êtes de passage en Argentine !

estancia

Estancia de Santa Catalina – Photo : Wikipédia

Les estancias jésuites

Córdoba jouit d’un fort patrimoine culturel et historique d’origine espagnol et jésuite, que vous allez pouvoir admirer. En effet, aux XVIIe et XVIIIe siècles, les jésuites débarquèrent et organisèrent la région, auparavant pratiquement inhabitée. Afin que l’éducation et la mission évangile prospèrent, ils établirent six estancias dans la région. San Ignacio a disparu, il n’en reste que cinq aujourd’hui. Des sites étonnants à visiter ! Elles ont été inscrites en 2000 au Patrimoine Mondial de l’Humanité de l’UNESCO.

Les cinq estancias

Estancia Colonia Caroya

Elle fut la toute première estancia que les jésuites ont construite. Cette maison coloniale est située à 44km de Córdoba. Après la cause jésuite, elle fut transformée pour l’agriculture puis comme centre d’accueil d’été pour les étudiants, début XIXème siècle. Pendant les guerres d’indépendances, elle était la première usine d’armes blanche du pays !

Estancia de Jesus Maria

Elle a une position stratégique dans la région car elle est sur le « Camino Real » (Le chemin royal). Ce chemin était la voie de communication la plus contrôlée et sécurisée entre Lima et Buenos Aires. Les postiers, missionnaires, gouverneurs et commerçants passaient par cette route, elle est chargée d’histoire ! Cette estancia regroupait des aborigènes et plus de 300 esclaves qui travaillaient sur le lieu.

altagracia

Estancia Alta Gracia – Photo : Wikipédia

Estancia de Santa Catalina

Celle-ci était la plus grande que les jésuites possédaient à l’époque. Acheté pour peu cher, elle était très précaire et n’avait pas accès à l’eau. Les jésuites ont donc effectué un travail énorme au niveau hydraulique. Ils ont construit des conduits souterrains sur plusieurs kilomètres pour amener et accumuler l’eau dans des réservoirs. Elle est par la suite devenue un grand centre d’élevage avec plus de milles animaux. L’estancia est aussi connue pour son église au style européen très marqué.

Estancia de Alta Gracia

Lors de votre visite, vous verrez que la ville a été construite autour de l’estancia et non l’inverse. Elle comprend un musée dans l’enceinte même du bâtiment colonial. Vous pourrez voir l’ambiance qui y régnait, quelles étaient leurs conditions de vie dans les pièces à vivre. Les jésuites voulaient créer des estancias pour l’agriculture mais celle-ci s’est plus tournée vers l’enseignement et la religion.

Estancia de la Candelaria

Situé à 220km de Córdoba, elle était très importante dans le commerce avec le Pérou car c’était une très grande production d’élevage de mule. Mais elle a dû aussi faire face aux embuscades des ennemis. C’est pourquoi, au niveau de l’architecture elle est différente car les jésuites ont construit des murailles de pierre au beau milieu de la steppe, étonnant !


Cet article vous a plu ? Consultez également :

Où apprendre l’espagnol sur Buenos Aires ?

Vous venez d’arriver à Buenos Aires et ne parlez pas un mot du langage des « porteños » ? Ou vous voulez tout simplement parfaire votre accent et apprendre davantage de vocabulaire ? Pas de panique, nous vous avons concocté une liste d’instituts et écoles où vous pourrez vous acclimater au pays, grâce à des cours des plus ludiques aux plus intensifs. Il y en a pour tous les niveaux, ne vous inquiétez pas …

Drapeau

Drapeau de l’Espagne – Photo : Wikipédia

Academia de Buenos Aires

« L’Académie de Buenos Aires », tout d’abord, s’est convertie en l’une des écoles leaders dans l’enseignement de l’espagnol dans la région. Aujourd’hui, plusieurs centaines d’étudiants étrangers viennent participer à leurs cours tant théoriques que thématiques. En plus des cours particuliers, un large choix d’activités vous est proposé par cette école. Les programmes ont été spécifiquement élaborés pour des étudiants étrangers du monde entier. Ils prennent compte de l’origine des étudiants et par conséquent adaptent leur méthode d’enseignement. Un point positif pour votre apprentissage !
Où ? Hipólito Yrigoyen 571 – Centro

Ecela

Cette école offre un programme d’activités varié en plus des cours. Tous les étudiants de langue sont invités à participer (gratuitement ou contre une petite contribution) dans la ville de Buenos Aires à ces activités. L’école dispose de 15 salles de cours, d’une capacité de 180 élèves, pour 8 à 10 élèves par classe. Cette école est idéale pour les jeunes en séjour linguistique de 18 à 30 ans. En plus de faire la connaissance d’autres personnes, vous pourrez y apprendre du vocabulaire relatif aux pratiques sportives et autres activités en tout genre. En effet, des activités types sont organisées, comme des soirées cinéma en espagnol, des dîners au restaurant à Buenos Aires, des excursions et bien d’autres encore …
Où ? Ayacucho 1176 – Recoleta

Porteñisima

Karo et Julia vous proposent des cours du soir autour d’un maté ! Avant de commencer, vous définirez vos objectifs pour votre apprentissage, vos centres d’intérêts et votre niveau actuel en espagnol. Grâce à des jeux, des flashcards, des chansons et vidéos, vous allez pouvoir améliorer votre grammaire, vocabulaire et connaître de nouvelles expressions idiomatiques. Afin de pouvoir répondre à vos besoins, vous qui arrivez tout droit de France, les deux porteños, vous parlent comme si vous étiez du coin !
Où ? Av. Corrientes 1785  – Centro ou Chile 680 – San Telmo

Ushuaia

Buenos Aires – Photo : Wikipédia

Vos Buenos

Cours du soir intensif de perfectionnement tous les jours ou 3 fois par semaine. Parfait pour les étrangers souhaitant devenir professeur d’espagnol. Avec Vos Buenos, les cours se font en petit comité autour d’une table ronde afin de faciliter les échanges entre élèves et professeurs. De plus, des activités sont également proposées gratuitement aux adhérents toutes les semaines, comme des séances de découverte de la culture argentine, du cinéma … Cette école propose de passer des examens reconnus tels le CELU (Certificado de Espanol de Lingua y Uso) ou encore le DELE (Diploma de Español como Lengua Extranjera).
Où ? : Marcelo T. De Alvear 1459 – Centro

CHE Buenos Aires

Voici pour conclure, des cours d’espagnol en petits groupes de 6 étudiants, voire en classes individuelles. Les cours sont donnés en accord avec le « Common European Reference Framework », des niveaux  A1 à C2. L’école CHE Buenos Aires est située dans le quartier de Recoleta, près de la Plaza San Martin et des rues Santa Fe et Florida. Vous allez ainsi effectuer des échanges sur des situations de tous les jours et avoir un apprentissage méthodique de la grammaire. Enfin, vous avez également la possibilité de loger en appartement, chez l’habitant ou à l’école selon votre choix.
Où ? Marcelo T. de Alvear 929 – Recoleta


Cet article vous a plu ? Consultez également :

Ushuaia : le Train du bout du Monde

Si vous vous rendez à Ushuaia, que vous sentez le pionnier qui est en vous, mais que vous ne vous voyez pas traverser la Patagonie à cheval, El Tren del Fin del Mundo sera le compromis parfait ! Un petit retour sur l’histoire de ce chemin de fer…

Logotren

Train du bout du Monde – Photo : Flickr – Jorge Gobbi

Un peu d’histoire

En 1883, le président Julio Argentino Loca décide de créer un bagne en Patagonie. Les premiers bagnards arrivent en 1884 et fondent Ushuaia le 12 octobre de la même année. Durant les premiers mois du XXe siècle arrivent en fait des prisonniers de la pire espèce. Le premier établissement pénitencier est seulement construit en 1902.

Une première ligne ferroviaire avec locomotive à vapeur est mise en place en 1909, connectant le centre pénitencier avec le centre de coupe du bois. Les voies s’étendent peu à peu dans les forêts à mesure que les réserves de bois s’épuisent et pénètre le centre de la vallée du Pipo. Le bagne ferme en 1947, remplacé par une base de la marine. Le tremblement de terre de 1949 coupe une grande partie de la ligne. Le gouvernement tente une remise en service mais le train arrête définitivement de circuler en 1952. Enfin en 1994, le train est remis en service dans un but uniquement touristique, comme le confort en témoigne : champagne, produits et services de luxe.

Itinéraire

Le train part de la Estación del fin del mundo, qui se trouve à 8 km à l’ouest d’Ushuaia. Il s’enfonce ensuite dans le Cañadon del toro et traverse le Rio Pipo. A la Estación Cascada la Macarena, le visiteur peut observer une reconstruction d’un camp des indigènes de cette région, les Yamanas. Après être entré dans le Parc National de la Terre de Feu, le train serpente autour du Rio Pipo, d’où l’on peut observer les vestiges des camps de coupe. Il arrive enfin à la station du Parc national. Vous aurez alors la possibilité de revenir à la gare de départ en train ou de continuer la visite à pied dans le parc national.

Tren

Le train – Photo : Flickr – Daniel García Peris

Informations pratiques 

Tarifs (actualisé le 10/02/2017)

  • Enfants moins de 5 ans : gratuit
  • Enfants de 6 à 17 ans : à partir de 140 pesos
  • Adultes aller-retour : à partir de 690 pesos
  • Retraités argentins : à partir de 450 pesos
  • Résidents de la province de la Tierra del Fuego : à partir de 300 pesos
  • Service Première classe : à partir de 1,190 pesos
  • Service Premium : à partir de 1,540 pesos

Les valeurs sont en pesos argentins mais il est également possible de régler en Euros, Dollars américains, Livres Sterlings ainsi qu’en Reales Brésiliens.

Horaires

Le “Tren del fin del Mundo” est en service tous les jours de l’année, cependant, les horaires varient selon les saisons.

  • Basse saison : (du 1er mai au 31 août)

10h00: départ de la Gare du bout du monde
12h30: départ de la Gare du bout du monde sous CONDITION d’un minimum de 8 passagers
15h00: départ de la Gare du bout du monde

  • Haute saison : (du 1er septembre au 30 avril)

9h30: départ de la Gare du bout du monde
12h00: départ de la Gare du bout du monde sous CONDITION d’un minimum de 8 passagers
15h00: départ de la Gare du bout du monde

Où ? Ruta 3 km 3065 – Ushuaia


Cet article vous a plu ? Consultez également :