Le Merval, c’est l’histoire de trois Français qui s’associent pour ouvrir un bar avec un concept très sympa. Fred, Stéphane et Adrien, trois joyeux lurons, se sont rencontrés ici, à Buenos Aires. Basé sur un concept ludique et accrocheur, le bar est situé à l’écart de l’agitation et du bruit des rues passantes de la ville. C’est un super endroit pour boire une bière ou un cocktail, affalé sur les canapés de la terrasse.
Nous avons interviewé Adrien, qui vit ici depuis 14 ans et qui a passé plus de la moitié de sa vie à Buenos Aires.

Le Merval

Le Merval, qui fêtera bientôt ses 5 ans, ce n’est pas simplement un bar, c’est un concept : basé sur l’indice boursier du même nom, des écrans sont placés dans le bar pour voir le cour du prix des boissons. Plus une boissson est demandée, plus le prix augmente. Comment on sait que le prix change? tous les prix sont assortis d’une flèche bleue, verte ou rouge, selon la tendance. On repère les bonnes affaires au premier coup d’oeil!

Qui es-tu?
Je suis arrivé à l`âge de 12 ans, suite à la mutation professionnelle de mon père. J’ai passé, dans ma vie, plus de temps en Argentine qu’en France, et je compte bien rester!!

Comment as-tu rencontré Stéphane et Fred? Comment s’est passée votre association?
En fait, Stéphane (qui est là depuis 9 ans) est la personne qui a eu l’idée d’ouvrir le bar, connaissant le concept qui existe déjà en Europe. Il s’est donc associé avec Fred, et j’étais leur client. Ils en ont eu marre de me voir au comptoir et m’ont donc proposé de passer de l’autre côté du bar. C’est comme ça qu’on s’est associés.

D’où vient l’idée de ce bar? Comment ça fonctionne?
Le concept est simple : le prix des boissons change en fonction de la demande, comme sur les marchés financiers. Les prix sont actualisés toutes les trois minutes sur les nombreux écrans du bar. Jusqu’à 8h, les prix sont fixes pour l’Happy Hour. Après, il faut jouer de rapidité pour avoir les boissons au meilleur tarif; les plus demandées sont la bière, le Fernet et le Whisky. On vous propose aussi à manger : croque monsieur, pizza…

Quelle est la clientèle du Merval?
La clientèle du bar est composée d’habitués qui, pour beaucoup, travaillent dans le quartier et viennent pour les after office. Ils ont entre 23 et 40 ans et s’y retrouvent plusieurs fois par semaine. Le Merval est un bar français, mais peu de français viennent ici (à part lors de la diffusion de matchs de rugby ou de foot), la clientèle reste majoritairemenet argentine.

Proposez-vous des offres spéciales, des soirées à thème?
L’Happy Hour a lieu tous les jours entre 17h et 20h, et en prime, le vendredi, vous en avez un deuxième de minuit à 2h! (Pendant l´happy hour, les prix des boissons restent fixes)
Le vendredi, Le Merval propose des soirées avec nourriture variée, vous aurez donc une fois des sushis, une autre des kebabs, ou encore des crèpes
Tous les 1er et 3ème samedis du mois, c’est canilla libre (open bar) de 10h à 4h.
Le bar organise des soirées à thème assez régulièrement (une fois par mois, ou tous les 2 mois, comme la soirée brésilienne du vendredi 22 mars) et suit bien sûr les événement du calendrier (Saint Patrick, 14 juillet…)
Le Merval diffuse des matchs de foot et de rugby, ambiance à la française garantie!

Des projets pour les années à venir?
Ouvrir un bar, son jumeau, à Palermo, d’ici la fin de l’année.

On aime : l’idée de mêler alcool et boursicotage, le cadre très tranquille du bar et les bouteilles de Rhum Casero alignées derrière le bar. On vous le recommande si vous souhaitez regarder les match de foot ou de rugby et profiter de l’occasion pour vous entourer de francais

: Le Merval, Viamonte 852 – Microcentro
Quand :Le bar est fermé le dimanche et le lundi
Ouverture à 17h du mardi au vendredi, à 22h le samedi. L’heure de fermeture dépend du client!

Les endroits où sortir à proximité du bar : le Barhein, le Pacha, le Gold…

On souhaite bonne continuation aux trois Franchutes de Buenos Aires, et on remercie Adrien pour avoir répondu à nos questions!!!