Voici une des personnalités argentines qui peut rivaliser avec Diego Maradona ou  encore Juan Manuel Fangio. Prodigieux boxeur connu dans le monde entier, Carlos Monzón affiche un record historique de 87 victoires sur 100 combats ! Cela mérite d’en savoir un peu plus…

Carlos Monzón contre Nino Benvenuti en 1970Carlos Monzón contre Nino Benvenuti en 1970

Ses débuts 

Né le 7 août 1942 dans la province de Santa Fe en Argentine, il est le dernier d’une famille modeste de huit enfants. Après une adolescence tranquille et plusieurs petits jobs, il s’intéresse au domaine de la boxe dès l’âge de 17 ans.

Appartenant à la catégorie “poids moyen” (- de 74 kgs), il commence à enchaîner les combats et les victoires. Jusqu’à en devenir champion le 1er février 1966. 

De là, les victoires s’enchaînent. Il gagne son premier grand titre le 3 septembre 1966. Puis, devient “Champion National d’Argentine”. Plus rien ne semble l’arrêter puisqu’en 1970, il gagne son premier titre de “Champion Mondial catégorie poids moyen” contre l’Italien Nino Benvenuti.

L’apogée de Carlos Monzón 

Après sa première victoire en tant que champion du monde, Monzón ne touche plus terre. Il conserve son titre au fil des années par des victoires en K.O.

En parallèle à sa nouvelle notoriété, il se rapproche du 7ème Art et joue dans  son premier film en 1974 “La Mary” aux côtés de la culte Susana Giménez. De cette rencontre naît une histoire d’amour passionnée qui le poussera à divorcer de sa première femme. Seulement,  Susana ne porte pas la boxe dans son coeur. La relation devient vite conflictuelle.Il jouera dans d’autres long-métrages comme “Soñar, soñar” de Leonardo Favio ou encore “Amigos para la aventura” de Palito Ortga.

Carlos Monzón tournant une scène de "La Mary"Carlos Monzón tournant une scène de “La Mary”

1970-1977: Champion du monde dans la catégorie poids moyen

Durant 7 années consécutives, Carlos Monzón touche les étoiles. Il semble imbattable. De plus, le magazine Ring le classe numéro 11 sur 80 sélectionnés comme faisant parti des meilleurs boxeurs du monde entre 1922 et 2002.

Malheureusement, lassé par ses disputes avec sa compagne il met donc fin à sa carrière lors de sa dernière victoire, le 30 juillet 1977. Peu de temps après, c’est Susana elle-même qui met fin à leur histoire. Après un passage à vide et une légère tendance pour la consommation d’alcool, il épouse Alicia Muñiz avec qui il aura un enfant.

Cependant, encore une fois la relation reste tumultueuse et finira par un drame. Le 14 février 1988 son épouse meurt après une chute dans les escaliers provoqué par son mari. Il sera incarcéré à la prison de Los Cerillos dans la province de Santa Fe. Il recevra le soutient de bons nombres  d’amis dont Alain Delon qui viendra le visiter en personne. C’est lors d’une de ses sorties en semi-liberté qu’il se tue lors d’un accident de voiture.

En plus d’être idolâtré et chéri de tous, il détient un palmarès non des moindres: 87 combats gagnés sur 100 combats dont 59 par K.O. Par ailleurs, il est aujourd’hui considéré comme un des plus grands sportifs argentins.

Cet article vous a plu ? Alors lisez en d’autres !