L’Ouest de la province de Catamarca abrite un circuit unique au monde, la Ruta del Adobe, qui s’étend de Tinogasta à Fiambalá. Tout le long de cet itinéraire se trouvent de nombreux sites datant de l’époque des Conquistadores espagnoles, des églises et autres imposantes constructions faites d’adobe, argile séché parfois mélangé à de la paille.

Photo : Iglesia Nuestra Señora de Andacollo – Gobierno de Catamarca

En plus de ses très bonnes propriétés comme isolant thermique, ce matériau donne un cachet unique aux constructions, qui prennent toutes un ton ocre. Les habitants de la région accordent une très grande importance à la valeur spirituelle de ces constructions, de nombreuses légendes viennent ainsi se greffer, se mêler à leur histoire véritable, celle d’un passé colonial espagnol. Par exemple dans l’église de San Pedro, construite en 1770 par ordre du capitaine espagnol Domingo Carrizo de Frite, les restes de ce dernier et ses armes reposent près de l’autel dans un atrium. Or, il se dit que pendant les nuits sans lune, on entend dans l’église le fracas de ces armes, remuées par l’esprit de Carrizo de Frite qui part à la recherche de ses hommes dans les ténèbres…

Photo : Nuestra Señora del Rosario – Flickr 

Dans Tinogasta même vous pourrez observer des constructions en adobe, comme la fameuse Casagrande, ancien fort militaire désormais aménagé en hôtel. Mais c’est en continuant vers le Nord, en suivant la route nationale 60 en direction de Fiambalá que vous tomberez sur les plus belles oeuvres, comme la iglesia de Nuestra Señora del Rosario qui possède un superbe autel creusé dans l’argile.

La température peut atteindre des sommets en été, et le climat est très sec, aride, c’est pourquoi il vaut mieux privilégier les mi-saisons ou l’hiver pour effectuer ce parcours. La route 60 est parfois entrecoupée de lits de rivières asséchées. Sur le chemin, avant d’arriver à Fiambalá, vous tomberez aussi sur le site archéologique Watungasta, qui présente des ruines de la période Inca. On dit aussi qu’il y avait un immense fort fait d’adobe qui se tenait là avant, mais il n’en reste aujourd’hui plus rien.

  Photo : Mario Cesar Bucci – Flick

Finalement, cette route de l’adobe, même si elle est située dans une zone où le climat est hostile, est une petite merveille de l’Argentine, encore bien préservée du tourisme de masse. C’est une petite expérience d’une journée à vivre, où il faut laisser de côté son rationalisme cartésien et se laisser prendre au jeu des mythes et légendes, contés par les habitants, qui enveloppent chaque église, chaque ruine, et se mêlent à leur passé.

Comment s’y rendre : Tinogasta est desservie quotidiennement depuis San Fernando del Valle de Catamarca par des bus. Environ 5 heures de route.

Où dormir : L’hôtel le plus prisé à Tinogasta est Casagrande, qui se trouve dans le centre de la ville.

Combien de temps : La route peut se faire en une grande journée, en partant de Tinogasta et en arrivant à Fiambalá

________________________________________________________________

Vous souhaitez visiter Catamarca, planifier un voyage sur-mesure en Argentine ? Contactez Equinoxe, spécialiste du voyage en Argentine !

Vous avez aimé cet article? A lire sur le même sujet