Après un match d’ouverture des plus décevants (la cérémonie minimaliste et les erreurs d’arbitrage de Brésil-Croatie), les premiers matchs des Bleus et de l’Albiceleste se sont avérés convaincants. Un véritable carton pour la France, pendant que l’Argentine a du s’en remettre à sa pépite Messi face à des bosniaques combatifs.

source: Eurosport

FRANCE

Une première mondiale: l’arbitrage vidéo
Pour la première fois dans l’histoire de la Coupe du Monde la “Goal line technology” a été utilisée pour valider le deuxième but des Bleus. À la réception d’un centre millimétré, Benzema voit sa frappe quasi instantanée s’écraser contre le poteau. C’était sans compter sur l’erreur du goal Hondurien qui pousse malencontreusement la balle dans son propre but. Le ballon a t’il franchi la ligne? Quelques secondes plus tard le ralenti, retransmis sur les écrans géants, confirme le geste maladroit du gardien qui permet à la France de mener 2-0.

[youtube]https://www.youtube.com/watch?v=a4B9Y-v7RDo[/youtube]

Benzema rassure les français
Le meilleur français sur le terrain hier soir. À l’origine des trois buts, il a su guider l’équipe jusqu’à la victoire. Profitant de l’exclusion de W.Palacios, les Bleus ont pu prendre confiance et trouver plus d’espace pour finalement l’emporter 3-0. Un bel esprit d’équipe, une bonne mise en place tactique mais attention toute fois à ne pas se relâcher pour le match crucial de vendredi qui opposera nos Bleus et la Suisse à 16h (Argentine). Benzema rentre dans le classement des meilleurs buteurs en rejoignant Neymar, Van-Persie et Robben.

Des honduriens remontés
Tant par leur jeu que dans les unes honduriennes de ce matin, les honduriens n’y sont pas allés de main morte. Entre les fautes répétées, les contacts violents souvent sanctionnés et des comportements anti-jeu le Honduras n’a pas laissé une image très positive de cette rencontre. Les médias honduriens vont dans le même sens, se plaignant d’un arbitrage pro-français (pénalty + carton rouge), et d’un arbitrage vidéo qui dénature le jeu.

ARGENTINE

Le but le plus rapide du mondial 2014
On n’espérait pas meilleur départ pour l’Argentine: Sur un coup de franc flottant de Messi, la balle vient toucher le mollet de S.Kolasinac qui inscrit le premier but de la rencontre pour l’Argentine. Cela nous rappelle la maladresse de Marcelo lors du match d’ouverture et du goal hondurien N.Valladares quelques heures plus tôt.

L’Argentine peut remercier Messi
Malgré l’ouverture du score, la première mi-temps reste très fébrile. La deuxième n’est en réalité pas beaucoup plus convaincante mais finit par s’illuminer grâce à son trio d’attaquants dont son capitaine emblématique: Messi. En vrai leader, il ouvre la voie à ses coéquipiers en slalomant entre les joueurs adverses pour marquer le deuxième but après une action individuelle de grande classe. Ce deuxième but permet à l’Argentine de faire le break et de souffler.

Source : Wikipedia

Des bosniaques au courage
C’était leur baptême du feu, leur première participation à un mondial. Ce match contre l’Argentine s’annonçait difficile, et personne n’aurait parié ni sur un but, et encore moins sur une victoire. Dans les faits, cette équipe s’est montrée à la hauteur dans un match équilibré en se créant plus d’occasions que leurs adversaires du soir. Cette audace a payé: réduction du score à la 84ème minute par V.Ibisevic, donnant des sueurs froides au supporters argentins. 2-1 score final, mais on les imaginerait bien finir deuxième de leur groupe.

Mission accomplie pour les deux équipes, prochain rendez-vous vendredi 16h(Argentine) pour France-Suisse et samedi 13h pour Argentine-Iran.