La dernière fois, c’était dans la province de Jujuy que nous étions partis en compagnie de Chino Darin. La Rioja par Chino Darín : voici le nouvel épisode de son émission “Circuito Argentina” qui nous fait voyager dans le Nord-Ouest. 

Bien que discrète, ce n’est pas le caractère qui manque à la province de la Rioja. En plein Nord Ouest Argentin, frontalière au Chili, elle est sèche et ensoleillée. De plus, la Cordillère des Andes passe à son ouest. Et la pré cordillère la traverse en son centre; ses plus hauts sommets culminent à plus de 3700 mètres.

Valle de la luna, Chino Darín dans la Rioja

Valle de la Luna, La Rioja – Source : Pinterest

Se sentir un oiseau

Après avoir atterri à la Rioja, Chino Darín ne tarde pas et nous emmène faire du deltaplane. Tout d’abord, du Cerro Morro il prend son envol. Une fois passée l’angoisse des trois premiers pas, il survole la vallée sur une distance de 6km, au dessus de son ombre, comme un oiseau au pays des condors. Donc ne ratez pas les images; elles sont exceptionnelles.

La Rioja par Chino Darín : couleur et immensité

Ensuite, c’est départ matinal pour le Parc National de Talampaya, à 2 heures de la Rioja. Talampaya, ce sont 215 000 hectares de superficie; des canyons à perte de vue, l’occasion de jouer avec l’écho et de se mesurer à la hauteur véritablement vertigineuses des murs de roche. Effectivement, on s’y sent tout petit, dépassé par l’histoire et l’immensité.

Il est à noter que lors de votre visite, on vous conseille de ne pas oublier lunettes de soleil, chapeau, eau et crème solaire ! De plus, la visite du parc peut se combiner avec des activités telles que le trekking et le vélo.

Après un voyage en camion tout terrain, c’est à pied qu’il continue l’aventure, sur la Cuesta de Miranda, sur la Ruta 40, 14km de gravier et une vue splendide sur le parc, à 2000m d’altitude. Du rouge, beaucoup de rouge, et des pointes de vert aussi, sur des distances qui semblent s’étendre à l’infini.

Et pour les papilles… 

Ensuite c’est direction Chilecitopremière production de vin de la province, au pied du massif majestueux de Famatina. Chino visite la bodega Valle de la Puerta.

Chino Darín dans la Rioja : Chilecito - Sierra de Famatina

Sierra de Famatina – Photo : Wikimédia

Puis, il se rend à Aimogasta pour assister aux différents stages de confection de l’huile d’olive artisanale. Après une courte pause auprès d’un olivier vieux de plus de 400 ans, doyen de la région, il part pour un voyage dans le temps. Autrement dit, le procédé est véritablement traditionnel. En effet, le moulin est fait de deux pierres qui tournent et écrasent les olives mûres. De l’autre côté, les olives à déguster se sélectionnent et se séparent une par une à la main; le travail est manuel et minutieux.

Enfin, dans les alentours d’Aimogasta, il met les voiles à plus de 120km/h. Sur une surface absolument plane de 7km de long et 4km de large. Il profite alors du seul endroit du pays où l’on puisse pratiquer le char à voile et le kiteboogie.

Cet article vous a plu ? Prenez le temps d’en lire d’autres