A Puerto Madryn, on peut les admirer depuis la plage. Elles sont des centaines : au moins 500 adultes et 45 petits. Mais l´annulation des vols à cause du volcan chilien a fait baisser de 80% le nombre de visiteurs.

Photo : Virginie Pont

Sur les plages de El Doradillo, à 13 kilomètres de Puerto Madryn, des centaines de dizaines de baleines offrent un spectacle unique. A quelques mètres seulement de la cote, elles se livrent à des pirouettes impressionnantes et les mères apprennent à leur nouveau-né à se mouvoir dans l´eau. Mais ce qui frappe le plus, en regardant ces spectacle, c´est l´absence des touristes, normalement si nombreux pour les admirer. Le nombre de visiteurs a chuté de 80% et les plages étonnement désertes sont révélatrices de la crise du secteur, due au manque de vols.

Ce ne sont pas les baleines mais les touristes qui manquent”, expliquent les prêteurs de Puerto Madryn, dont l´activité est une des plus affectée par les cendres volcaniques venues du Chili.

Face à l´approche de la fin de la semaine et au coté pesant de la situation, les prêteurs espèrent pouvoir recevoir des contingents de touristes qui permettraient de palier un petit peu la situation. Dans ce but, ils ont mis en place des promotions pour les familles et les étudiants. Même s´il sera difficile pour eux d´arriver par voie aérienne (les vols vers Trelew et Madryn sont encore suspendus), ils peuvent toujours y accéder par la terre et profiter ainsi de l´impressionnant spectacle qu´ont à offrir les cétacés.

Chaque année, la baleine franche arrive sur les cotes de la province de Chubut à la fin du mois de Mai. Elle y reste jusqu´à mi-décembre, bien que depuis peu les baleines arrivent un peu plus tôt et partent plus tard. C´est dans cet endroit protégé par les falaises des vents violents de Patagonie, dans les eaux profondes à seulement quelques kilomètres de cotes, que les baleines franches s´accouplent et accouchent. Plus de 70 nouveaux-nés y voient le jour chaque année.

Depuis Puerto Pirámides, les touristes peuvent monter dans des chaloupes habilitées, qui leur permettent de s’approcher au plus près des baleines et d´admirer leur spectacle inoubliable. En dépit de leurs 16 mètres de long et de leurs 40 tonnes, elles se livrent à d´innombrables sauts et pirouettes. Le spectacle est indiscutablement au rendez-vous, il ne semble plus manquer que les spectateurs.

Pour encore plus d’informations, Les baleines franches, un spectacle au coeur de la nature

Source : Chubut: el show de ballenas, sin turistas