Connaissez-vous la Colifata ? Première organisation non gouvernementale à travailler en collaboration avec un hôpital neuropsychiatrique dans le but d’informer et de sensibiliser le grand public à propos des thèmes de santé mais pas que…

La Colifata c’est aussi une émission de radio animée tous les samedis par les internes et ex internes depuis les jardins de l’hôpital Borda de Buenos Aires, une première ! Nous sommes parties à leur rencontre…

colifata

Photo – Source: Guarencito

Alfredo Olivera, psychologue et fondateur de la radio

Pouvez-vous nous en dire un peu plus sur ce concept ?

C’est ouvert à tous: on se retrouve les samedis à partir de 14h30 dans les jardins de l’hôpital, on se met en cercle, on se mélange avec les pensionnaires et c’est parti! Pendant toute l’après-midi, on parle de sujets d’actualités, certains ont leurs chroniques et tout le monde peut participer, prendre le micro et dire ce qu’il pense.

Comment la radio colifata est-elle née ?

Tout a commencé en 1990 quand un groupe nommé Cooperanza, duquel je fais partie, se lance dans la création d’ateliers artistiques en collaboration avec la Borda. Peu de temps après, une radio communautaire nous invite, nous les professionnels, à parler du thème des maladies mentales à la radio.

Mais pourquoi ne pas s’adresser directement aux concernés ? C’est alors que moi-même et Bernardo nous sommes rendu directement à la Borda avec un magnétophone en main afin de récolter directement les témoignages. Rapidement, de nombreux débats et moments de réflexion ont été enregistrés, de là est né la Radio communautaire la Colifata en direct de la Borda !

Quel est le but de la radio ?

L’idée n’est pas d’enregistrer une émission de diagnostics pour les médecins et les proches des patients mais plutôt de permettre à des personnes ayant traversées des situations difficiles de s’exprimer et entrer en contact avec des gens extérieur à l’hôpital, tout cela pour aider les patients a conserver leur estime de soi.

Qu’entendez-vous par cela ?

Ce qui nous intéresse c’est que les gens cessent d’avoir peur des hôpitaux psychiatriques et marginalisent les patients. Quant un individu entre à la Borda, il perd tout estime de soi car la société ne le considère plus comme une personne. Au delà de tenir des fins thérapeuthiques, la radio est une réalité, elle est reconnue à travers le monde et dissous la peur que chacun peut ressentir aux contacts des internes.

Qu’est ce qu’un “fou” pour vous ?

Une personne avec des problèmes psychiatriques que tout le monde a aujourd’hui. Mais la société les discriminent, elle ne les laisse pas travailler ou avoir une vie relationnelle. Mais beaucoup disent que les fous ne sommes pas à la Borda mais á l’extérieur !

Et à travers le monde, quelle est l’importance de la radio Colifata ?

Une radio similaire existe en France, au Méxique, à Barcelone, en Uruguay, au Chili, en Italie, au Portugal et en Roumanie. De plus, la radio compte de nombreux invités et collaborateurs de prestige ! Manu Chao est un grand ami, les patients ont d’ailleurs participé à l’un des tournages de son clip “Rainin’n paradize” et dessinaient sa dernière pochette d’album. Francis Ford Coppola quant à lui, a dédié un film aux membres de la Colifata: Tetro. On espère de tout coeur que cette dynamique continue et que tous les fous nous écoutent !

La radio a besoin de l’aide de chacun pour continuer d’exister, pour faire un don rendez-vous sur cette page: La Colifata

Radio Colifata,Ramón Carrillo 375, Cap.Fed. Hospital Borda

Émission transmise tous les samedis de 14h30 à 19h30 et pour y participer, c’est ouvert à tous ! Il vous suffit de vous rendre à l’hôpital.

Consultez la vidéo: Manu Chao y La Colifata

¡Viva los locos y larga vida a la Colifata!