Pour nombre de Porteños, les mois de janvier et février dans la capitale sont un supplice. Pour d’autres au contraire, c’est le bon moyen de profiter de Buenos Aires d’une manière différente…

Avec des températures proches de 40 degrés, Buenos Aires peut en effet devenir un véritable enfer en été. Mais il existe quelques options pour se détendre à l’air libre…

Réserve écologique à Buenos Aires – Photo : Libertinus

L’une d’entre elles est de se rendre à la Réserve Ecologique, à quelques rues du centre de la capitale. Ses 360 hectares d’espaces verts permettent de s’éloigner de l’agitation de la ville. Cette zone est maintenant une véritable réserve naturelle, à partir de laquelle on rejoint le Río de la Plata par des sentiers. Elle est ouverte de 8h à 19h, et l’on s’y détend à pied ou en vélo, en observant la faune et la flore caractéristiques du littoral.

Les plages de Buenos Aires, dites playas porteñas, font aussi partie depuis 3 ans des sorties possibles à l’intérieur de la ville, non loin du río de la Plata.

Sous un soleil de plomb, à l’abri de leurs parasols jaunes, les Porteños aiment profiter de ces plages créées de toutes pièces, au niveau du Parc Roca et de la Costanera Norte. On peut y pratiquer le beach-volley, les jeux de plages pour enfants, assister à des concerts improvisés… La seule chose qu’il y manquerait, selon les visiteurs, c’est une piscine, même si les douches installées permettent de se rafraichir un peu.

Parmi les autres endroits où l’on peut profiter de l’été à Buenos Aires, on peut citer Puerto Madero, lieu idéal pour déjeuner, pique-niquer, ou faire du roller.

La Costanera Sur, tout près de la Réserve Ecologique, est une zone agréable pour aller savourer un choripán (sandwich saucisse grillée) ou un pancho (sorte de hot-dog argentin).

Le week-end, les férias artisanales, disposées sur les grandes places de Buenos Aires, sont à voir absolument. Celles de San Telmo, de Recoleta ou de Matadero sont particulièrement intéressantes.

Enfin, les parcs et espaces verts de la capitale regorgent de monde à l’arrivée des grosses chaleurs, pour permettre aux Porteños, le temps d’un après-midi, de se sentir en vacances.

Source : Cómo disfrutar del verano en Buenos Aires