Petit être aux cheveux blonds ondulés qui a entre 3 et 7 ans, le Yasi Yareté est un personnage qui incarne la lune. En effet, son nom serait une dérivation de “fragment de lune” en Guaraní. Cette légende est très connue dans la province de Misiones, au Nord-Est de l’Argentine.

Source – Photo : Gossipisgospel

Le Yasi Yateré, voleur d’enfants

Enfant très mignon, mais sans oreilles et avec une odeur pestilentielle, il court tout nu dans la forêt et amadoue les petits qui essayeraient d’échapper à la sieste de l’après-midi. Il vit et se cache dans le tronc de grands arbres de la forêt tropicale. Son rôle? Capturer les enfants et faire en sorte qu’ils le suivent et se perdent dans la jungle. Il paraîtrait qu’il les kidnappe et les garde avec lui un petit moment, les alimentant de miel et de fruits et jouant avec eux. Il leur lèche le visage afin d’annuler leur baptême. Il les abandonnerait par la suite, idiots, sourds et muets, attachés avec des lianes. On raconte même qu’au bout d’un moment, les enfants retrouvent leurs capacité à penser, parler et entendre, mais que chaque année, lors de l’anniversaire de l’enlèvement, ils souffriraient de crises d’épilepsie. Très friand du maïs, on nous a raconté qu’il est très actif pendant la période de récolte de celui-ci.

Les accessoires du Yasi Yateré

Muni d’un sifflet, il imite de chant du perroquet. Certains disent qu’il s’agit plutôt d’une sorte de chant de coucou. Le Yasi Yareté se promène toujours avec un bâton d’or. On raconte que son pouvoir d’attraction lui vient de là. Ainsi, il attire les enfants, surtout les garçons, avec son sifflet et les touche avec son bâton, ce qui lui permet de les garder sous son pouvoir. S’il perd ces deux instruments, il devient totalement inoffensif et se met à pleurer sans s’arrêter!

Comment s’en protéger?

Cet être, tout comme le Pombero, aime beaucoup le tabac. Mettez-en autour de la maison et sur les chemins qui mènent à la forêt, il vous laissera tranquille.

Les mères racontent cette histoire à leurs enfants afin de les dissuader de s’en aller faire des bêtises pendant la sieste. Mais bon, on ne sait jamais… Donc, si vous l’entendez approcher, préparez-vous à lui voler son bâton!