Vous êtes de passage dans la province de Salta afin d’y découvrir les fameuses salinas grandes et la Quebrada de Humahuaca ? Prenez une journée pour visiter les ruines de Tastil !

Les ruines de Tastil, formaient la plus grande ville précolombienne située sur le territoire argentin actuel. Son nom Tastil signifie “pierre sonore”.

Les ruines se situent aux alentours du village Santa Rosa de Tastil. À 3200 mètres d’altitude dans la province de Salta, au nord de l’ Argentine, vous découvrirez un lieu insolite. Il est situé sur le côté de la RN51. Cette route relie la ville de Salta au Chili par le col de Sico.

Tastil - Wikipedia, la enciclopedia libre

Ruines de Tastil – Wikipédia

Que représentent les ruines de Tastil ?

Au sommet d’une montagne, se trouve une ancienne ville pré-hispanique : 12 hectares éblouissent le visiteur. Ce village constitue l’un des monuments les plus significatifs et les plus importants de l’archéologie argentine. En effet, c’est l’une des ruines pré-inca ayant la structure urbaine la plus complète du nord-ouest de l’Argentine.

Datant du XIVe et XVe siècle, les ruines représentent 1160 enceintes de pierre, des routes surélevées, des places, une architecture funéraire et également des gisements archéologiques de faible niveau. Sur la place principale se trouve la pierre sacrée (wanka) où se déroulaient également les pratiques rituelles.

Les Ruines de Tastil ont ainsi été déclarées Monument Historique National en décembre 1997.

Un peu d’histoire…

Les ruines de Tastil

Tastil, habitée par les Atacameños, Atacamas ou Lickan Antai, a été abandonnée avant l’arrivée des Espagnols. Des études indiquent que cet abandon est dû à l’invasion par l’empire inca. Celui ci a commencé précisément au siècle de l’apogée de la ville. Il ne semble pas y avoir eu d’abandon volontaire de la part des premiers colons. Cependant ils ont été réduits à la catégorie des mitmakuna (mitimaes) . C’est à dire que la population a été déracinée et forcée d’entreprendre des formes de culture au profit des Incas.

La seigneurie de Tastil ne se limitait pas à la ville, mais couvrait une zone d’influence dans laquelle quelques 3 000 personnes vivaient. Les sites de production agricole étaient situés au pied du Nevado de Acay, du Paño et du Potrero. Ces centres fournissaient ainsi des produits agricoles à Tastil et aux villes subordonnées de Puerta Tastil et Morohuasi. Le site de Tinti (situé dans la vallée de Lerma) semble avoir également dépendu du manoir de Tastil.

Par la suite, les ruines de Tastil ont été redécouvertes par le Suédois Eric Boman en 1903. Elles ont été partiellement reconstruites en 1967 par une équipe dirigée par le professeur Mario Cicliano de l’Université nationale de La Plata.

Visitez le musée de Santa Rosa de Tastil

Le musée du site de Santa Rosa de Tastil a été inauguré en 1975. On y expose des pièces et des objets appartenant au site archéologique situé dans la partie supérieure de la colline, tout près de la ville actuelle. Cette visite vous offrira un bref aperçu des caractéristiques environnementales (géologie, flore et faune du lieu), une carte du site archéologique et des vitrines avec des objets et des panneaux de la vie quotidienne. Cela vous permettra ainsi de comprendre l’organisation sociale des habitants.

Les salles sont complétées par des informations sur les manifestations exprimées à travers l’art rupestre que l’on peut trouver tout autour du site et aussi sur les modes de vie et les aspects remarquables des habitants actuels comme la survie centenaire de certaines traditions comme la “danse du suri”.

À présent vous savez tout sur les ruines de Tastil, alors il ne vous reste plus qu’à aller les visiter !

Ainsi, pour tout weekend, escapade ou voyage, contactez l’agence de voyage Équinoxe, créateur de séjours sur mesure en Argentine depuis 30 ans.


Cet article vous a plu ? Vous aimeriez aussi…