Cette année, les exportations argentines devraient augmenter et atteindre les 85 milliards de dollars, contre 80 milliards en 2012. Une hausse d’autant plus appréciée qu’elle contrecarre la tendance à la baisse observée l’année dernière.

Source – photo : orlando72

Explications

Mercredi 14 août, l’Argentine célébrait le Jour des exportations (Día de la Exportación), et ce avec un certain enthousiasme. En effet, les prévisions d’exportations pour cette année 2013 sont en nette hausse. Le président de la CERA (Cámara de Exportadores de la República Argentina, département de la Chambre de commerce), Enrique Mantilla a présenté les chiffres en expliquant que ces augmentations étaient dues surtout aux traditionnelles exportations de céréales mais également – fait nouveau – à la croissance de nouveaux secteurs dont celui des logiciels informatiques. Les industries automobile et de l’énergie, notamment de biocarburants, conservent également une part importante des exportations argentines.

Quelles perspectives ?

Cependant, l’économie argentine ne peut se permettre de se reposer sur cette bonne nouvelle : les importations ont elles aussi fortement augmenté cette année, passant de 68 à 76 milliards de dollars. La balance commerciale (exportations – importations) reste donc excédentaire mais Mantilla a prévenu qu’il faudrait mettre en œuvre de véritables réformes pour faire face à un contexte économique international compliqué. Ainsi, l’Argentine devrait selon lui préparer une stratégie d’exportations à long terme qui contribuerait à générer de l’emploi mais aussi à renforcer la compétitivité du pays pour s’imposer en tant qu’exportateur.

D’autres informations sur l’économie ?

Pour en apprendre plus sur l’économie en Argentine, vous pouvez consulter le site de l’INEC (Instituto Nacional de Estadística y Censos), équivalent de l’INSEE français ou la page dédiée à l’Argentine du portail « commerce extérieur » de site du Ministère de l’Economie et des Finances. Et si vous vous intéressez à l’économie en général, les sites de l’INSEE, ou la page Facil’éco du ministère de l’économie ou certains sites d’universités vous permettront de trouver de nombreuses définitions ou informations !