“Parfois, je me demande comment sera mon exposition au MALBA et je n’arrive pas à dormir”, déclarait Rogelio Polesello en 2013 à la revue Maleva. Un an après sa mort, le Musée d’Art Latino-Américain de Buenos Aires (MALBA) rend hommage à ce grand artiste contemporain des années 50 à 70 à travers l’exposition Polesello Jóven 1958-1974. L’équipe d’Argentine-info online l’a trouvée très réussie !

source: Argentine-Info

Qui était Rogelio Polesello ?

Rogelio Polesello, né en 1939 et mort en 2014 à Buenos Aires, est un célèbre peintre et sculpteur argentin et notamment un des plus grand maîtres de l’art optique d’Amérique Latine ! Ses oeuvres sont inspirées des travaux du père de l’art optique européen : Vasarély. Il fait ses études à l’Ecole des Beaux Arts Manuel Belgrano et à l’Ecole Nationale des Beaux Arts Pueyrredón où il obtient un diplôme de professeur de dessin, peinture et gravure. Il oriente très vite son art vers l’abstractionnisme géométrique, son objectif est de décomposer l’image de ses peintures à travers des objets en verre placés devant ses oeuvres.

Il travaille également dans le domaine du design publicitaire, l’architecture, le textile et le body painting. Ses oeuvres sont présentes dans les plus grands musées nationaux et internationaux comme le Guggenheim de New York ou le Tamayo de México entre autres. Il a reçu de nombreux prix au cours de sa carrière, deux prix Konex en 1982 et en 2012 dans la discipline Objets et deux prix Quinquenio dans la discipline peinture en 2002 et 2006. A travers ses oeuvres très colorées et géométriques, pleines de jeux d’ombres, de volumes et de lumières, Polesello a inventé un univers nouveau avec ses propres lois qui fascine le regard.

L’expo, ça donne quoi ?

L’expo Polesello Jóven, c’est 120 œuvres appartenant de la jeunesse de l’artiste de 1958 à 1974.  L’exposition cherche à se focaliser sur les années fondatrices du style de Polesello en mettant l’accent sur son expérimentation du trio art-design-industrie et des relations entre arts plastiques, architecture, design et mode. La visite est chronologique : les premières salles sont composées d’oeuvres picturales géométriques créées de 1958 à 1966, présentant des formes dignes de kaléidoscopes. Ce n’est que dans la 4ème salle que l’on peut admirer d’immenses sculptures de verre, colorées ou non, permettant de déformer l’image des tableaux en arrière plan. C’est à partir de 1967 que l’artiste a sculpté ces curieux objets pour mettre en scène ses tableaux, jouer avec l’espace et rendre les visiteurs acteurs dans leur découverte de l’exposition. Cubes, planches de verre verticales,  colonnes convexes ou concaves, nombreux sont les supports vous offrant cette expérience visuelle si insolite !

Cette exposition est une véritable antologie des oeuvres de Polesello, et est incontournable si vous vous intéressez au design, à l’art contemporain et à la culture en Argentine ! Et l’exposition est très accessible, voire même ludique, amusante, lorsque vous regardez à travers les sculptures de verre… !

Infos pratiques :

Où ? MALBA,  Av. Figueroa Alcorta 3415.

Quand ? Du jeudi au lundi, de 12h à 20h, mercredi de 12h à 21h, fermé le mardi. Visites guidées : Jeudi Vendredi Samedi Dimanche à 17h !

Prix ? Pour l’ensemble du musée: Tarif général : 75 pesos, étudiants, enseignants, retraités : 36 pesos, gratuit pour les moins de 5 ans.

 

Cet article vous a plu ? A lire sur le même sujet :

>Buenos Aires : Le Malba
>ArteBA 2015 au Predio La Rural
>Buenos Aires: un nouveau musée dédié à l’art contemporain, le MACBA