Gotan Project : une fusion électro/tango

Gotan Project est un groupe franco-suisse-argentin qui mèle tango et musique électronique, qui base sa musique sur un mélange de musique électronique et de tango. Le groupe s’est lancé le pari risqué de moderniser le tango entraînant la naissance du tango électronique, c’est un pari plus que réussi pour le trio !!

Gotan Project
Source : Flickr – Vitor Sá

Le groupe Gotan Project

Gotan Project est un trio métissé, un groupe franco-suisse-argentin. Créé en 1999, le groupe est composé de l’argentin Eduardo Makaroff, du français Philippe Cohen Solal (Boys from Brazil) et du suisse Christoph H. Müller (ancien membre du groupe Touch El Arab).

Pour Eduardo Makaroff, le membre argentin, il s’agit d’explorer de nouvelles routes musicales et de donner une direction différente à la musique traditionnelle de son pays d’origine, l’Argentine.

Le nom du trio vient d’un jeu de mots très courants, le verse (verlan), qui est d’inverser l’ordre des syllabes dans un mot. Ainsi, le mot “tango” devient “gotan”.

Leurs albums

Gotan Project a sorti 3 albums, qui ont tous connus un grand succès ! Le groupe a entamé plusieurs tournées mondiales, les tournées se sont enchaînées : concerts à l’Olympia à Paris, à l’Opéra de Vienne, au Hollywood Bowl de Los Angeles,…

En 2001, le groupe publie son premier album La revancha del tango, qui aura un succès planétaire immédiat ! Il dépassa plus d’1 million et demi de vente. Ce premier album est à l’origine de de la vague de musiques électroniques utilisant directement la musique latine.
En 2006, ils sortent leur deuxième album, Lunático. Le nom de cet album vient du nom du cheval de course du Tangero Carlos Gardel, raison pour laquelle le graphique de cet album est celui de l’hippodrome de Buenos Aires. On entend d’ailleurs la voix du tangero sur un morceau, une façon de rendre hommage à cet artiste emblématique.  
En 2010, naît un troisième disque, Tango 3.0. En 1 mois, le trio compose vingt morceaux. Le groupe reste sur les mêmes préceptes créatifs : amener le tango ailleurs et l’habiller d’influences diverses en le pimentant (par exemple de guitares ou de cuivres).

Plusieurs titres sont repris dans des séries (Nip/Tuck, Sex and the City, Chuck) et des films (Shall We Dance?, Ocean’s twelve)


Cet article vous a plu ? A lire sur le même sujet :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *