En Argentine, la lutte contre le sexisme se poursuit alors que les féminicides scandalisent de plus en plus la population du pays. Outre les meurtres et autres crimes,  les démonstrations de cette discrimination envers les femmes sont nombreuses, notamment dans la rue, où le harcèlement est devenu monnaie courante.

Source: wikipedia

La goutte d’eau qui fait déborder le vase…

Tout est parti d’une soirée banale, durant laquelle Carolina Vàsquez, 22 ans, est sortie promener son chien comme elle a l’habitude de le faire chaque jour. Seulement ce jour-là, tout ne se passa pas exactement comme les autres fois. Alors qu’elle passait devant un immeuble en construction, c’est une insulte qu’elle entendit. Comme elle ne répondit pas, l’homme dans l´immeuble lui lança du ciment dessus. Indignée, la jeune femme rentra chez elle, mais fut évidemment incapable d’identifier l’auteur de son agression.

La naissance d’un projet

Carolina est étudiante en école de publicité. A l’initiative du site, un groupe de 5 jeunes filles entre 22 et 26 ans dont elle fait partie, et qui ont toutes déjà été victimes d’insultes dans la rue. Tout part donc d’un constat, d’une indignation, et enfin d’un projet scolaire, qu’elles ont voulu utile à la société. Aidées par un programmateur web, leur projet a pu voir le jour…

Un concept simple pour dénoncer des problèmes quotidiens

L’idée part en effet d’un simple site internet auquel il suffit de se connecter à l’aide d’un ordinateur ou même d’un téléphone mobile. Il faut ensuite indiquer  le lieu et bien sûr retranscrire la fameuse insulte. Seulement 6 jours après le lancement du site, 150 témoignages y figuraient déjà.
On en voit d’ailleurs de toutes les couleurs, avec des phrases du type « Tes seins me rappellent ma mère » ou encore « Je te mangerai comme une empanada ».

Les jeunes étudiantes, qui ne pensaient pas que leur idée ferait autant « le buzz » ont pourtant réussi à sensibiliser la population à un problème que rencontrent encore beaucoup de femmes au quotidien, pas seulement en Argentine, mais également en France, et dans la plupart des pays du monde…

Pour plus d’informations : hablamebien.com


Cet article vous a plu ? A lire sur le même sujet :

Le harcèlement de rue bientôt rendu illégal en Argentine ?
Quelle place pour la femme dans la société argentine?